Fil info
01:42RT : Peinée d’apprendre ce soir le décès de Gérard Vandenbroucke, président de , vice-prés de la… https://t.co/OpoA3Zr9Ot
01:42RT : Gérard Vandenbroucke est parti ce soir après un long combat contre la maladie. Homme engagé, avec des convictions s… https://t.co/8DZ9kNj9c7
21:00Indre : Ian Brossat, tête de liste PC aux Européennes, demain dans l’Indre -> https://t.co/s2mM7rZ8bC
20:58Indre : E. Macron face à l’entreprise -> https://t.co/tYGEyi80Kx
19:38Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/QmzR1p5h55 via
18:52RT : [🏆🗳 Mobilisation Générale !!!] On est une nouvelle fois en liste pour les ! Alors on a besoin de votre so… https://t.co/oi8EpoZCNU
18:10RT : Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
18:10RT : 🎊👉FESTIVAL AUX CHAMPS 👍😊 Rendez-vous JEUDI 21 FÉVRIER à 16H pour découvrir les premiers noms !!! 💥CONCOURS 💥 Ga… https://t.co/1HVVlDkLDX
17:22Dordogne : Jean-Philippe Granger dans un fauteuil pour six ans -> https://t.co/RVSvJjYYIS
17:22Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
17:02Sarlat-la-Canéda : Le grand débat débouchera-t-il sur du concret ? -> https://t.co/57px26e5G1
16:21RT : Compte rendu du SNUipp87 du Cden de ce jour : 14 classes fermeront et 8 ouvriront en septembre 2019… https://t.co/vBbKW6b112
16:21Après le CDEN de ce matin : rien de nouveau concernant le projet de carte scolaire présenté hier et publié dans notre édition de ce jour.
16:00Trélissac : La commune s’engage dans le sport sur ordonnance -> https://t.co/WRGi8arfLO
15:56RT : : stéphane ostrowski attaque le aux prud’hommes
15:48 ce n'est qu'un début....continuons le....
15:31Argenton-sur-Creuse : Victoire des défenseurs de la gare ! -> https://t.co/755BJMTeaz
14:38RT : C'est bien beau de vouloir CHANGER LE MONDE. ✊🌏✊ Mais y a un moment, on peut pas boire son CAFÉ dans un Ché Gu… https://t.co/HliiWSFUTZ
14:13RT : Alain Juppé, premier homme politique condamné à entrer au https://t.co/o69hV4IkTS
14:10Neutralisation de la voie de droite entre les échangeurs n°37 « Boisseuil » et n°28 « Grossereix » sur l’autoroute… https://t.co/mdkj3AbYks
14:07Dordogne : Incertitudes sur l’avenir de Condat -> https://t.co/mruMxrPUAb
13:51 en vidant les etangs, il y a une serie a produire tellement il y avait de curieux qd chichi etait roi,
12:56Tulle : Le téléfilm « Meurtre en Corrèze » recherche des figurants -> https://t.co/PLUWz4NzoX
12:37Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/lObLn8tbDH via https://t.co/izT1fh7mXG
12:16RT : Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
12:00Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
11:29 C'est que ce n'est pas le débat que vous cherchiez mai… https://t.co/ezvpCqvKVk
10:40RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:59RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:41Région : Gibo fait la tête à la fac -> https://t.co/mrEwm78VQj
09:39Région : Les étudiants au service de la prévention routière -> https://t.co/g6H587qvTD
09:37# # - -Vienne : 14 fermetures de classes au lieu de 17 , encore trop pour les syndicats -> https://t.co/6OXHYQjAe6
09:35# # - -Vienne : Fermeture du PADE : recul de l’accès au droit des étrangers -> https://t.co/ManYacVHdi
09:32# # - -Vienne : Limoges Métropole, investir et préserver l’avenir -> https://t.co/X0nvPHLEcP
09:29France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
07:49# # - -Vienne : Cambriolages : les auteurs interpellés et emprisonnés -> https://t.co/d6WCOzXfbK
07:48France : Dans l'Indre, Macron prend le pouls des ruraux -> https://t.co/FHPVLx50cX

La face sombre du Brésil et la vitalité des luttes

Dans le cadre de sa résidence d'écriture à Eymoutiers (87), le philosophe Dénètem Touam-Bona a invité l’auteur brésilienne Oiara Bonilla et quelques ressortissants brésiliens pour évoquer la situation de ce grand pays d'Amérique.

 

Dénétem Touam-Bona est présent en résidence d’écriture dans la cité pelaude grâce à la DRAC, la municipalité, l’antenne locale de la CIMADE et le MAS – montagne accueil solidarité. L’écrivain a proposé, à travers des extraits de films, au public de découvrir les situations auxquelles sont confrontées les populations vivant au Brésil, dont une violence omniprésente. Les forces de police en sont elles-mêmes gangrenées tandis que les populations subissent également celle de la misère. L’auteur-chercheur Oiara Bonilla a éclairé ces films de témoignages qu'elle a recueillis lors des 20 ans de présence sur le terrain ; ils sont parmi les rares écrits qu'elle ait pu sauvegarder de l’incendie du Musée National de Rio-de-Janeiro où elle avait son bureau. Le musée a été dévasté par un incendie en septembre dernier, un incendie qu’elle considère comme un crime  d’Etat qu’elle attribue aux gouvernements successifs qui ont dû économiser drastiquement pour répondre aux exigences du Fonds Monétaire International. Dans un des films projetés, des chercheurs brésiliens dénoncent cette «police qui tue tous les jours», dans cet Etat latino, un noir ou afro-descendant meurt toutes les 23 minutes, soit un taux de mortalité bien supérieur à celui des USA. L’an dernier, par exemple, près de 600 morts ont été provoquées par la police ce qui relêverait d’une police militaire selon la chercheuse.

Elle l’explique par le fait qu’aucun travail de mémoire n’ait eu lieu au sein de la société brésilienne à la suite des années sombres comme cela l’a été dans d’autres pays également touchés par les dictatures. «Si les défenseurs du modèle dictatorial sont toujours en place, la situation restera la même et les policiers pourront tuer impunément plus de noirs que de blancs.» D’autres documentaires diffusés évoquent également d’autres formes de violence : celle des spoliations de terres à des peuples autochtones par des agro-industriels ou encore celle de l'implantation des églises évangélistess, églises issues du protestantisme mais plus conservatrices. Ce sont ces formes de violence ajoutées à celles, plus institutionalisées, explique la chercheuse, qui ont entraîné l'élection du président, Jair Bolsonaro, le premier dirigeant d’extrême droite depuis la dicdature militaire. Cet élu, à peine arrivé au pouvoir, a déjà supprimé le ministère de la Culture. Les différents documentaires présentés dressent un constat sombre de la société brésilienne où violence institutionnelle se mêle à celle provoquée dans la société civile. Dans les deux cas, les causes en sont que la misère entraîne la violence et la corruption, un de ses corollaires.  

Outre Oiara Bonilla, des Brésiliens résidant en France étaient présents pour continuer la réfexion autour de la situation actuelle. L’une d’elles, Raisa Innocencio, a expliqué que, déjà, des personnes sur le terrain s’organisent pour résister à l’extrémisme de la société, sujet qui a été plus longuement évoqué le lendemain. Pour le philosophe, cette fascisation de cette société-là, à l’instar d’autres qui flirt avec les mêmes penchants, révêle l’autoritarisme profondément autoritaire du néolibéralisme.