Fil info
10:38Bergerac : Téléthon : moins de recettes mais toujours autant d’espoirs -> https://t.co/tlagS6K8Ls
09:26France : L'actualité en France à 9 heures -> https://t.co/ksSbs37h0Y
08:29 d'agriculture - -Vienne : Quel président à la Chambre d'agriculture après Jean-Marie Delage?… https://t.co/Oh7SMjFZsO
08:26 # - -Vienne : 16e recensement, décollage imminent -> https://t.co/t7mV3P91WF
07:58France : Les Steva veulent du concret -> https://t.co/rA8Xgxx9HC
07:46Région : Un bon début d’année pour les ventes aux enchères -> https://t.co/pYOxVrUEUN
21:22Saint-Sulpice-le-Guérétois : Le travail du bois, une passion, un métier | L'Echo https://t.co/Vdq0ECnUrO via
20:52 Engendrer..
20:51 L’écologie n’a rien à voir avec tout ça !!! Vous ne savez rien de ce que peut engendré ce… https://t.co/W12hCtgkST
19:53Brive-la-Gaillarde : Solidaire est le Secours Populaire -> https://t.co/pmngsMMHRb
19:47 Le cri de soulagement du Patrimoine et de la biodiversité 🐾🌳🌍
19:08Indre : 258 millions d’euros pour un an -> https://t.co/3qu1tQJEnK
18:12Plus que jamais Président des Régions de France… https://t.co/cwZ8G394sk
17:52Dordogne : Le parti socialiste compte sur ses valeurs pour retrouver des couleurs -> https://t.co/x71S0Ovl7u
17:49Beynac-et-Cazenac : Déviation : le cri de colère des entreprises -> https://t.co/uEmRSQEDBv
17:28RT : Les agents des finances publiques ont protesté à Tulle contre 17 suppressions de postes en https://t.co/TebYxVnJE7
17:20RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
17:10Périgueux : Nouvelle saignée aux impôts -> https://t.co/fIsU0LOw5Y
16:54Sarlat-la-Canéda : A vos agendas 2019 -> https://t.co/hXvkLBbxtE
15:57RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
15:53Marsac-sur-l'Isle : Un salon de passionnés à l’ambition régionale -> https://t.co/PYalTw0ytJ
15:37Mérigny : Les seuils de l'Anglin arasés cette année -> https://t.co/UnmtKOBc0c

Au Congrès les démocrates mettent la pression sur Trump

ÉTATS-UNIS

L’opposition à Trump revenue en force à la Chambre des représentants, entend lui mener la vie dure.
La démocrate Nancy Pelosi a défié Donald Trump dès son retour historique, jeudi, à la tête de la Chambre des représentants, en faisant approuver par sa nouvelle majorité des mesures visant à mettre fin au « shutdown » qui paralyse une partie des administrations américaines.
Mais Donald Trump, qui a pouvoir de veto, s’oppose vigoureusement à ces textes car ils ne comprennent pas le financement de son mur censé endiguer l’immigration clandestine à la frontière mexicaine. Dans un avant-goût du bras de fer tendu qui risque de plomber les deux dernières années de son mandat, ces mesures ne passeront donc probablement pas le Sénat, contrôlé par son parti républicain. Pour Nancy Pelosi et les démocrates, il s’agissait surtout, au premier jour de leur pouvoir retrouvé, de s’afficher en acteurs « responsables » faisant tout pour sortir de l’impasse budgétaire tandis que Donald Trump persiste selon eux dans des « caprices ».
Les deux parties doivent se retrouver vendredi à la mi-journée à la Maison Blanche pour tenter de trouver une solution au « shutdown » qui paralyse 25 % des administrations fédérales depuis bientôt deux semaines.
« Nous ne nous faisons pas d’illusions, notre travail ne sera pas facile », avait reconnu plus tôt Nancy Pelosi, après avoir repris le marteau de « speaker », qu’elle avait déjà tenu entre 2007 et 2011 lorsqu’elle était devenue la première femme de l’Histoire américaine à accéder à ce poste crucial. « Mais promettons que lorsque nous ne serons pas d’accord, nous nous respecterons ». Après une joyeuse cacophonie rythmée par les pleurs d’un bébé, entourée de ses petits-enfants et des enfants d’autres élus venus assister à la cérémonie, Nancy Pelosi, élue à 78 ans par 220 voix, a prêté serment.