Au Congrès les démocrates mettent la pression sur Trump

ÉTATS-UNIS

L’opposition à Trump revenue en force à la Chambre des représentants, entend lui mener la vie dure.
La démocrate Nancy Pelosi a défié Donald Trump dès son retour historique, jeudi, à la tête de la Chambre des représentants, en faisant approuver par sa nouvelle majorité des mesures visant à mettre fin au « shutdown » qui paralyse une partie des administrations américaines.
Mais Donald Trump, qui a pouvoir de veto, s’oppose vigoureusement à ces textes car ils ne comprennent pas le financement de son mur censé endiguer l’immigration clandestine à la frontière mexicaine. Dans un avant-goût du bras de fer tendu qui risque de plomber les deux dernières années de son mandat, ces mesures ne passeront donc probablement pas le Sénat, contrôlé par son parti républicain. Pour Nancy Pelosi et les démocrates, il s’agissait surtout, au premier jour de leur pouvoir retrouvé, de s’afficher en acteurs « responsables » faisant tout pour sortir de l’impasse budgétaire tandis que Donald Trump persiste selon eux dans des « caprices ».
Les deux parties doivent se retrouver vendredi à la mi-journée à la Maison Blanche pour tenter de trouver une solution au « shutdown » qui paralyse 25 % des administrations fédérales depuis bientôt deux semaines.
« Nous ne nous faisons pas d’illusions, notre travail ne sera pas facile », avait reconnu plus tôt Nancy Pelosi, après avoir repris le marteau de « speaker », qu’elle avait déjà tenu entre 2007 et 2011 lorsqu’elle était devenue la première femme de l’Histoire américaine à accéder à ce poste crucial. « Mais promettons que lorsque nous ne serons pas d’accord, nous nous respecterons ». Après une joyeuse cacophonie rythmée par les pleurs d’un bébé, entourée de ses petits-enfants et des enfants d’autres élus venus assister à la cérémonie, Nancy Pelosi, élue à 78 ans par 220 voix, a prêté serment.

Mercurial Superfly low