Fil info
20:43Corrèze : Le Melting Potes : Elles hissent haut le pavillon ! -> https://t.co/LcTIFci7J8
19:44Indre : Amapola en résidence à la maisonnette de la Culture -> https://t.co/jPZlJWnpo6
19:30Indre : La municipalité ouvre ses données au public -> https://t.co/aJvUnTijxp
18:06Daniel Taboury, auteur creusois, dédicacera son nouveau roman "De retour" à la librairie "Les belles images" samedi… https://t.co/f3wld9d9Dl
17:51Dordogne : LA Coordination rurale part à la défense des éleveurs -> https://t.co/h2EkFENUbR
17:50Bergerac : Plan de redressement financier pour l’hôpital de Bergerac -> https://t.co/mGMEJxMsvC
17:47Bergerac : L’hôpital ne soigne pas la précarité de ses agents, bien au contraire -> https://t.co/5N3Xmk7Dgk
17:04RT : Anthony Boursaud chute sur le Dakar, blessé au poignet, le jeune motard de Boussac est contraint à l'abandon après… https://t.co/3fFcFiIIAf
16:57Carsac-Aillac : Du grain à moudre pour l’APAM -> https://t.co/OE8a51K3C8
16:54Sarlat-la-Canéda : Une activité très soutenue -> https://t.co/x8ElNQYecH
16:44RT : Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:42RT : Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:24France : Grand débat, les maires ne lâchent rien -> https://t.co/CsjYxze9uk
16:11RT : En tous cas il y en a certains qui ont sacrément bien réussi leur , surtout depuis que Macron leur… https://t.co/KoqH6OhKNX
16:09Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:09Valençay : Les vœux et les espoirs du directeur du centre hospitalier -> https://t.co/QlWIg7NCEP
16:08RT : Primes en liquide : Claude Guéant définitivement condamné à un an ferme https://t.co/JXVuXuhV92 https://t.co/yFsTtmoorz
10:38Bergerac : Téléthon : moins de recettes mais toujours autant d’espoirs -> https://t.co/tlagS6K8Ls
09:26France : L'actualité en France à 9 heures -> https://t.co/ksSbs37h0Y
08:29 d'agriculture - -Vienne : Quel président à la Chambre d'agriculture après Jean-Marie Delage?… https://t.co/Oh7SMjFZsO
08:26 # - -Vienne : 16e recensement, décollage imminent -> https://t.co/t7mV3P91WF
07:58France : Les Steva veulent du concret -> https://t.co/rA8Xgxx9HC
07:46Région : Un bon début d’année pour les ventes aux enchères -> https://t.co/pYOxVrUEUN

Les élections de mi-mandat divisent les Américains

POLITIQUE

Les Américains sont appelés à renouveler aujourd’hui l’intégralité de la Chambre des représentants, un tiers du Sénat, une partie des gouverneurs ainsi que certains législateurs locaux. Ce scrutin pourrait modifier en profondeur l’équilibre politique du pays.
Remise en question du droit du sol, appel à tirer sur les migrants fuyant le Honduras s’ils « jettent des pierres » sur les militaires…
Depuis plusieurs semaines, Donald Trump ne ménage pas ses efforts pour mobiliser son électorat à l’approche des élections de mi-mandat qui ont lieu aujourd’hui aux États-Unis. Car si son nom ne figure sur aucun bulletin de vote, c’est bien sa politique et sa personnalité qui sont en jeu. En tournée afin de défendre les candidats du Parti républicain, le président n’a pas hésité à accuser l’opposition démocrate et ses électeurs de « vouloir ouvrir les frontières, d’inviter des caravanes d’immigrés aux États-Unis, d’importer le crime », allant jusqu’à affirmer que le vote démocrate équivaut à « laisser la méthadone, le fentanyl, l’héroïne et autres drogues mortelles franchir nos frontières ».
Le président américain a de quoi se sentir pousser des ailes : le chômage, estimé à 3,7% de la population, connaît son taux le plus faible depuis 1969. Les chiffres de la croissance (plus de 4% pour 2018) sont encourageants.
Mais si les Républicains perdent la majorité au Congrès, la cohabitation avec les Démocrates s’annonce houleuse.
Le président pourrait notamment devoir dire adieu à son projet d’aménager un mur entre le Mexique et les États-Unis. Les Démocrates ont en outre annoncé, s’ils gagnent, leur volonté d’ouvrir des commissions d’enquête sur l’argent de Donald Trump. Le résultat s’annonce serré, les Démocrates bénéficiant d’une courte avance dans les derniers sondages.
Une nouvelle génération de candidats progressistes L’opposition a eu de nombreuses occasions de se faire entendre depuis l’élection de Donald Trump il y a deux ans : pour le contrôle des armes à feu, pour la défense de l’assurance maladie, pour la libération de la parole des femmes, contre les discriminations que subissent les Afro-américains, contre les camps de rétention d’immigrants à la frontière mexicaine...
Mais le parti est encore en pleine recomposition. D’un côté, la frange modérée se cherche un nouveau leader après la défaite cuisante d’Hillary Clinton en 2016. De l’autre, une nouvelle génération de candidats progressistes a éclos dans la lignée de Bernie Sanders. Dans son district new-yorkais, Alexandria Ocasio-Cortez, âgée de 29 ans, revendique ouvertement l’étiquette socialiste. Elle a remporté fin juin une victoire inattendue aux primaires contre le baron démocrate local et est quasi assurée
de devenir aujourd’hui la benjamine du Congrès américain.
Dans le Michigan, Rashida Tlaib, fille d’immigrés palestiniens, est assurée de devenir la première femme musulmane élue à la Chambre des représentants. En Floride, le candidat au poste de gouverneur Andrew Gillum est un autre poulain de « Bernie ». Il avait remporté la primaire en faisant campagne sur un salaire minimum de 15 dollars de l’heure. Dans les élections locales, des candidats socialistes ou soutenus par les Démocrates socialistes américains sont en lice.
Pour ces nouvelles pousses, le scrutin représente un test crucial avant l’élection présidentielle de 2020.
Gabrielle Trottmann