Fil info
22:11Région : Affaire Séréna : la mansuétude du tribunal -> https://t.co/yYQ0g4te0e
20:26 Savoureux
19:28 En effet elle n a pas fait de détention
18:55 Superbe.. mais pour accueillir qui au fait ? un club de fédérale2 ? C… https://t.co/GsIZVCdmIs
18:54Indre : « Frontières » : une exposition et plein de beaux projets -> https://t.co/7RJPVjYWGK
18:52Indre : Le rendez-vous des gourmands -> https://t.co/hWZR7Gizw0
18:42Dordogne : La grande inconnue de la vague des gilets jaunes -> https://t.co/t1FplAYN4o
18:40Dordogne : Le coût des routes divise -> https://t.co/zXjKiDKk3X
18:27Tribunal : affaire d'attouchements et d'abus à l'ADAPEI https://t.co/ylIJAphtd6
18:12 Non, pardon. Je croyais qu'elle était en préventive, ce qui n'est pas le cas.
18:01 Donc en fait, elle ne retourne pas en prison ?
17:55RT : Ouverture du de à 9h au Parc des Expositions Venez découvrir les formati… https://t.co/zHuGcAFFLY
17:49RT : Depuis le drame de la rue d'Aubagne, plus de 800 personnes ont dû évacuer leur appartement à Marseille, principe de… https://t.co/ReAEYejqij
17:47RT : La plus grande carte postale de tous les temps a été déployée sur 2.500 m² d'un glacier suisse, pour attirer l'atte… https://t.co/LpNadbRX5P
17:32RT : En raison des risques de de , la Maison du V'Lim sera exceptionnellement fermée durant la journée du 17 novembre.
17:28sursis*
17:13Périgueux : Des mesures concrètes aux effets immédiats -> https://t.co/yaMTktzOeL
17:10Périgueux : La DDCSPP hors les murs -> https://t.co/w2EjdHa3Du
17:08Beynac-et-Cazenac : Déviation : nouvelle opération coup de poing -> https://t.co/AHEYXlstN4
17:08RT : Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:08RT : Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:07 Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:05Dordogne : Le changement de nom de la CAB au cœur des polémiques -> https://t.co/PWbJU8IF77
17:04Bergerac : Le changement de nom de la CAB au cœur des polémiques -> https://t.co/tTV9SEmfOT
16:53Uzerche : Les collégiens en Turquie -> https://t.co/m6U7AHPo0t
16:52RT : Demain, de 13h à 18h, le nouveau stade de ouvre ses portes au public. Une visite guidée dans les couliss… https://t.co/ZNZFqnunB1
16:50Demain, de 13h à 18h, le nouveau stade de ouvre ses portes au public. Une visite guidée dans les couliss… https://t.co/ZNZFqnunB1
16:41Sarlat-la-Canéda : Une bonne comédie à la française -> https://t.co/BY1gscHpmH
16:38Sarlat-la-Canéda : Une première réussie pour Vianney -> https://t.co/Fct6hoVJ3y
16:18RT : On aurait besoin de bénévoles pour la collecte nationale. Vous seriez prêt à venir nous aider le weekend du… https://t.co/WZYy9k5wxl
16:15RT : 📹Le groupe Keltas vient de sortir son nouveau clip tourné au Mont-Gargan dont le Département est propr… https://t.co/xBBWpi5fkl
15:52Le Blanc : Le dessinateur de presse Placide à la rencontre de collégiens -> https://t.co/4HcESCJMUU
15:50Dordogne : La vie d’un maquis à la loupe -> https://t.co/qNUoWKbiRl
15:47Périgueux : Une convention qui sécurise le site universitaire -> https://t.co/cn8rSzDpTW
14:58Région : Ce qu'il faut savoir à cette heure -> https://t.co/3619hrn9iL
12:15RT : 👉🏻 Information confirmée : Le se sépare de London Perrantes et annonce l’arrivée de Jordan Taylor.
11:59RT : Journée du 17 novembre : Annulation des transports en commun et perturbations diverses des services de Limoges Mét… https://t.co/dnNy56L6Yp
11:32Journée du 17 novembre : Annulation des transports en commun et perturbations diverses des services de Limoges Mét… https://t.co/dnNy56L6Yp
11:30Journée du 17 novembre : le communiqué de la préfecture. https://t.co/aEDrfUM0Bi
10:54Corrèze : Les AESH à la porte de l’école inclusive ? -> https://t.co/Dw5jcE5tnw
10:01Sport : Gilets jaunes: les rencontres de foot reportées -> https://t.co/1fU1SNOCAm
07:57Région : Plusieurs loups en Haute-Vienne -> https://t.co/wuXcKNRFWY

Et si les GAFA étaient les grands gagnants sur les droits d’auteur ?

UNION EUROPÉENNE

Mercredi, le Parlement européen a adopté la directive sur les droits d’auteurs sur Internet. Le texte devrait permettre aux éditeurs de presse et culturels de récupérer un peu d’argent dans les poches des géants du web. En théorie seulement.
L’été aura été intense pour les lobbyistes de Strasbourg. En deux mois, les défenseurs des intérêts des éditeurs culturels et des éditeurs de presse ont réussi le tour de force de renverser l’avis du Parlement européen.
Après l’avoir retoquée en juillet dernier, les députés européens ont finalement adopté, cette semaine, la directive sur les droits d’auteurs à l’heure du numérique. Et en deux mois, donc, les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) sont passés de grands gagnants à grands perdants concernant la rémunération des contenus qu’ils exploitent aujourd’hui sans débourser le moindre centime. Mais, à la lecture des événements et malgré la tribune de 205 personnalités, dont la ministre de la Culture, appelant à voter le texte le week-end dernier, on peut raisonnablement se demander si les GAFA n’avaient pas plus intérêt, à long terme, à perdre plutôt qu’à gagner.
En validant la création d’un “droit d’auteur voisin” pour les entreprises de presse, les GAFA seront demain obligés de rémunérer les éditeurs dont les contenus sont partagés sur leurs plateformes. En gros, chaque fois qu’un utilisateur de Facebook “partagera” un lien renvoyant vers le site d’un éditeur, cet éditeur recevra une rémunération. Le but pour les professionnels de l’information, notamment, est de voir revenir vers eux une part du (gros) gâteau de la publicité en ligne dont ils ont été dépourvus
dans les années 2000. Début août, une étude commandée par le ministère de la culture et le CSA dévoilait des chiffres effarants : depuis 2000, la presse a vu fondre 71% de ses recettes publicitaires et d’ici 2020, elle en perdra encore 22%. Parallèlement, les réseaux sociaux, Facebook en tête, se sont arrogé, en dix ans de présence en France, 46% du marché publicitaire. Une situation
intenable pour les éditeurs de presse qui se sont félicité, dès l’annonce du vote par le Parlement européen, de la future redistribution des cartes. L’histoire est belle et David a gagné contre Goliath. Vraiment ?
Héberger pour ne pas payer
Selon certains observateurs du secteur, ce serait une erreur de penser que les GAFA sont les grands perdants dans cette affaire.
Sur son blog, Guillaume Champeau, actuel directeur éthique et affaires juridiques de Qwant (lire ci-dessous), moteur de recherche européen qui, à l’inverse des GAFA, ne collecte pas les données personnelles de ses utilisateurs, annonce même l’inverse. Selon lui, une fois l’émotion passée, “le piège va vite se refermer” et plutôt que rémunérer les liens renvoyant vers les sites de presse, les géants du web les bloqueront. Les sites d’information, dont le trafic dépend aujourd’hui essentiellement des redirections depuis les réseaux sociaux ou les moteurs de recherche se verront alors proposer par ces mêmes réseaux sociaux et moteurs de recherche, qui ne feront plus de liens externes, des espaces de publication (payants ?) hébergés
sur leurs plateforme.
Si l’on se réfère aux annonces de Zuckerberg début 2018 concernant le “nouveau fil d’actualité” de Facebook, l’analyse de Guillaume Champeau se tient et on en vient même à se demander si les GAFA n’ont pas anticipé la directive votée cette semaine. En janvier dernier, le patron de Facebook annonçait que désormais, le “fil d’actualité” des utilisateurs du réseau comprendrait moins de liens externes, et donc moins de renvois vers les sites d’informations, et plus de liens internes à Facebook, entre utilisateurs.
Résultat : -30% de redirection depuis la plate-forme pour des poids lourds comme lemonde.fr entre mai 2017 et mai 2018. Et depuis 2016, la plateforme a décliné ses “pages” en plusieurs modèles suivant qu’il s’agisse d’une page personnelle, d’une page “shopping” ou autre. Il est fort probable que les journaux, demain, devront créer une page “médias” s’ils veulent continuer
à exister sur Facebook, avec des contenus créés spécialement pour le support.
Pour le géant du web, la directive sur les droits d’auteur devient alors une aubaine: non seulement il n’aura pas à rémunérer
les liens externes, puisque les contenus seront hébergés chez lui mais il gardera le gâteau publicitaire puisque les “marques” d’information devront publier des contenus sur Facebook pour toucher les quelques 2 milliards d’utilisateurs du réseau.
Et il en va de même pour les éditeurs et hébergeurs de contenus audiovisuels qui se sont eux aussi félicité du vote de la directive. Selon Guillaume Champeau, le tour de passe-passe est dans l’article 13 de la directive, qui obligera les hébergeurs à mettre en place un système de détection de contenus soumis aux droits d’auteurs.
Aujourd’hui, seul Google et son service Youtube disposent de cette techonologie. Si d’aventure, un nouvel acteur avait eu dans l’idée d’aller titiller Youtube, les contraintes technologiques imposées par la directive, qui par ailleurs seront un frein à la création, l’y ferait réfléchir à deux fois. Il devrait développer une technologie que Google a mis plus de 10 ans à sortir. À moins que, ce même Google ne lui demande une rémunération pour l’utilisation de cette technologie...ou un accord sur les droits d’auteur
Alors, certes, la directive est une avancée dans le sens où elle prend en considération les créateurs pour la première fois dans la jungle numérique. Mais elle arrive sans doute avec 10 ans de retard dans un secteur où il faut inventer aujourd’hui ce qu’on ne sera déjà plus demain.
Paul Goiffon