Fil info
22:11Région : Affaire Séréna : la mansuétude du tribunal -> https://t.co/yYQ0g4te0e
20:26 Savoureux
19:28 En effet elle n a pas fait de détention
18:55 Superbe.. mais pour accueillir qui au fait ? un club de fédérale2 ? C… https://t.co/GsIZVCdmIs
18:54Indre : « Frontières » : une exposition et plein de beaux projets -> https://t.co/7RJPVjYWGK
18:52Indre : Le rendez-vous des gourmands -> https://t.co/hWZR7Gizw0
18:42Dordogne : La grande inconnue de la vague des gilets jaunes -> https://t.co/t1FplAYN4o
18:40Dordogne : Le coût des routes divise -> https://t.co/zXjKiDKk3X
18:27Tribunal : affaire d'attouchements et d'abus à l'ADAPEI https://t.co/ylIJAphtd6
18:12 Non, pardon. Je croyais qu'elle était en préventive, ce qui n'est pas le cas.
18:01 Donc en fait, elle ne retourne pas en prison ?
17:55RT : Ouverture du de à 9h au Parc des Expositions Venez découvrir les formati… https://t.co/zHuGcAFFLY
17:49RT : Depuis le drame de la rue d'Aubagne, plus de 800 personnes ont dû évacuer leur appartement à Marseille, principe de… https://t.co/ReAEYejqij
17:47RT : La plus grande carte postale de tous les temps a été déployée sur 2.500 m² d'un glacier suisse, pour attirer l'atte… https://t.co/LpNadbRX5P
17:32RT : En raison des risques de de , la Maison du V'Lim sera exceptionnellement fermée durant la journée du 17 novembre.
17:28sursis*
17:13Périgueux : Des mesures concrètes aux effets immédiats -> https://t.co/yaMTktzOeL
17:10Périgueux : La DDCSPP hors les murs -> https://t.co/w2EjdHa3Du
17:08Beynac-et-Cazenac : Déviation : nouvelle opération coup de poing -> https://t.co/AHEYXlstN4
17:08RT : Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:08RT : Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:07 Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:05Dordogne : Le changement de nom de la CAB au cœur des polémiques -> https://t.co/PWbJU8IF77
17:04Bergerac : Le changement de nom de la CAB au cœur des polémiques -> https://t.co/tTV9SEmfOT
16:53Uzerche : Les collégiens en Turquie -> https://t.co/m6U7AHPo0t
16:52RT : Demain, de 13h à 18h, le nouveau stade de ouvre ses portes au public. Une visite guidée dans les couliss… https://t.co/ZNZFqnunB1
16:50Demain, de 13h à 18h, le nouveau stade de ouvre ses portes au public. Une visite guidée dans les couliss… https://t.co/ZNZFqnunB1
16:41Sarlat-la-Canéda : Une bonne comédie à la française -> https://t.co/BY1gscHpmH
16:38Sarlat-la-Canéda : Une première réussie pour Vianney -> https://t.co/Fct6hoVJ3y
16:18RT : On aurait besoin de bénévoles pour la collecte nationale. Vous seriez prêt à venir nous aider le weekend du… https://t.co/WZYy9k5wxl
16:15RT : 📹Le groupe Keltas vient de sortir son nouveau clip tourné au Mont-Gargan dont le Département est propr… https://t.co/xBBWpi5fkl
15:52Le Blanc : Le dessinateur de presse Placide à la rencontre de collégiens -> https://t.co/4HcESCJMUU
15:50Dordogne : La vie d’un maquis à la loupe -> https://t.co/qNUoWKbiRl
15:47Périgueux : Une convention qui sécurise le site universitaire -> https://t.co/cn8rSzDpTW
14:58Région : Ce qu'il faut savoir à cette heure -> https://t.co/3619hrn9iL
12:15RT : 👉🏻 Information confirmée : Le se sépare de London Perrantes et annonce l’arrivée de Jordan Taylor.
11:59RT : Journée du 17 novembre : Annulation des transports en commun et perturbations diverses des services de Limoges Mét… https://t.co/dnNy56L6Yp
11:32Journée du 17 novembre : Annulation des transports en commun et perturbations diverses des services de Limoges Mét… https://t.co/dnNy56L6Yp
11:30Journée du 17 novembre : le communiqué de la préfecture. https://t.co/aEDrfUM0Bi
10:54Corrèze : Les AESH à la porte de l’école inclusive ? -> https://t.co/Dw5jcE5tnw
10:01Sport : Gilets jaunes: les rencontres de foot reportées -> https://t.co/1fU1SNOCAm
07:57Région : Plusieurs loups en Haute-Vienne -> https://t.co/wuXcKNRFWY
22:56Région : Affaire Séréna : Un procès pour l’exemple ? -> https://t.co/r2TLnLKbVF

Dix ans après, vers une nouvelle crise financière ?

LEHMAN BROTHERS

C’était promis : plus jamais ça ! Pourtant dix ans après la faillite de Lehman Brothers et du séisme qu’elle a engendré, les experts voient venir la nouvelle crise financière. Sans savoir nous dire quand et où ça va péter.
Ce fut le détonateur. Le 15 septembre 2008, la faillite de Lehman Brothers, quatrième banque d’affaires américaine, provoquait une véritable déflagration dans le système financier mondial. La crise couvait depuis un moment, fruit de deux choses : la recette imaginée pour sortir de la précédente, et les innovations des petits génies de la finance.
En 2001, après une période de spéculation intense, les cours des actions des entreprises liées au développement d’internet se sont effondrés. Pour relancer la machine, les autorités américaines ont fortement baissé les taux d’intérêt afin de faciliter les crédits, et demi-tour toute vers l’immobilier ! Mais assez vite, l’affaire s’est heurtée à un os : tous ceux qui voulaient devenir propriétaires et en avaient les moyens l’étaient devenus. Restait à fourguer des maisons aux pauvres. Et à trouver un moyen pour les banques prêteuses de s’en laver les mains : les produits « dérivés » ont fait l’affaire – permettant de vendre sur les marchés les crédits consentis transformés en produits financiers bien rémunérés donc attractifs, et de disséminer ainsi les risques sur à peu près toute la planète.
La crise des « subprimes » (nom de ces prêts immobiliers à risque), c’est de l’histoire ancienne, nous dit-on. Facile à dire ! Moins à entendre pour ceux qui subissent toujours les séquelles de la profonde récession économique que cette crise a engendrée. On pourrait même ajouter qu’il ne s’agit que d’un épisode de la crise profonde dans laquelle le capitalisme est englué depuis le milieu des années 1970 et dont les travailleurs paient le prix fort (chômage, baisse des salaires, précarité…).
Certes, le cataclysme financier de 2008 a été épongé.
Les Etats ont dépensé des sommes colossales pour sauver les banques, empruntant sur les marchés et faisant gonfler leurs propres dettes. Ce qui sert d’alibi commode aux gouvernants pour imposer des politiques d’austérité et casser le secteur public. Les banques centrales ont laissé tomber leurs principes pour abreuver les banques d’argent bradé (prêté à 0% voire à taux négatif) et délester leurs bilans d’un maximum de créances pourries (qui ne seront jamais remboursées). Le tout sans se soucier de l’utilisation de ce pognon de dingue qui a surtout nourri d’autres spéculations.
Et voilà ces banques centrales qui marchent sur des oeufs pour revenir doucement à des pratiques plus « conventionnelles
»… sans trop savoir ce que cela va produire sur la machine économique.
Toujours des créances douteuses
Malgré tout ça, bon nombre de banques sont toujours lestées de créances douteuses, rebaptisées « prêts non performants
» (plus de 700 milliards d’euros pour les seules banques européennes). Et pas des moindres : la première banque allemande, la Deutsche Bank, est une véritable bombe à retardement. Quant aux pratiques spéculatives, elles vont toujours bon train malgré les garde-fous mis en place après la crise de 2008 (obligation pour les banques de financer leurs activités avec plus de capitaux propres, de détenir plus de titres financiers sûrs…) Mais les produits financiers dangereux n’ont pas été interdits. Et « la banque de l’ombre » (le shadow banking) – entité agissant hors du système bancaire traditionnel et échappant à sa réglementation – prospère, lovée souvent dans les paradis fiscaux.
Tout va très bien madame la marquise ! En 2007, alors que s’accumulaient les signes d’un écroulement imminent de l’usine à gaz « subprimes », tout le monde se voulait rassurant.
Les banquiers, parce que tant qu’il y a encore moyen de gagner de l’argent… Les économistes en vue, parce que les marchés s’autorégulent, c’est bien connu ! Les gouvernants, parce qu’on ne va quand même pas contrarier les capitalistes…
Aujourd’hui au contraire, tout le monde s’accorde sur le fait que ça va péter. Jean-Claude Trichet, président de la Banque centrale européenne de 2003 à 2011, estime le système financier mondial « au moins aussi vulnérable sinon plus qu’en 2008 ». Christine Lagarde, reine de la méthode Coué il y a 10 ans alors qu’elle était ministre de l’Économie, a changé de lunettes à la tête du FMI et pointe à toute occasion les risques d’une prochaine crise.
La prochaine fois, ce sera donc « on vous l’avait bien dit ! » Mais personne ne semble capable de dire quand et d’où viendra le prochain krach. Ni de l’empêcher, sinon par quelques incantations. Le système financier demeure plus que jamais opaque. Quant au capitalisme moralisé, c’est un oxymore.
D.S.