Fil info
08:00🔜 vous invite à , un village médiéval remarquable du . Laissez-vous guider par Nadia… https://t.co/qnKXg3btV9
07:55 jaunes - -Vienne : Des gilets jaunes reçus par le préfet -> https://t.co/IKTJ6Wgned
07:53 # - -Vienne : Manifestation vendredi: la CGT très très remontée -> https://t.co/14JOVi3O5c
07:50Région : Lycées: faible mobilisation mais grosse détermination -> https://t.co/X4xYRYqd0x
07:48France : Le mensonge d’une augmentation du Smic -> https://t.co/vJyECp6fPj
07:46France : Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël -> https://t.co/izj9XTH8qD
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao
18:49Châteauroux : Dernier chantier à la peupleraie -> https://t.co/pfvW6RFY6w
18:46Dordogne : Ils n’ont plus confiance et veulent la démission de Macron -> https://t.co/VazS1u1NLj
18:46Indre : Gilets jaunes : « On reste là, les annonces faites ne suffisent pas » -> https://t.co/D22YnigAPA
18:42Corrèze : Les avocats creusois en grève -> https://t.co/J1DjpUZS39
17:53RT : Bellac : Un automobiliste en panne vêtu d'un gilet jaune, proclamé porte-parole de la fédération 87. Sa première r… https://t.co/noek8ZnaA0
16:49Sarlat-la-Canéda : Trouver le Juste Prix -> https://t.co/IkaKBdtl1B
16:45Corrèze : Ce qui est humain les concerne -> https://t.co/BjaA1IQBaS
15:41Périgueux : Le salon du tatouage victime collatérale des Gilets jaunes -> https://t.co/6vmTzxMKn9
14:01Périgueux : « Une mascarade de notre méprisant de la République » -> https://t.co/nTWhmkF4d1
13:44Un nouvel article sur la prestation de à Limoges. Merci ! https://t.co/JP9Rkv3hNL
13:38Coulounieix-Chamiers : La Société d’économie mixte (Sem) Périgord énergies inaugure sa première centrale photovolt… https://t.co/S0hQA3ewVE
12:40Bergerac : L’intersyndicale des retraités bouscule le député -> https://t.co/fhlgfYdxLE
11:58RT : . n’entend que de l’oreille droite . Les riches restent ses protégés , ils ne seront pas mis à contr… https://t.co/hziRZ6uM9Q
11:51RT : L'exercice de sécurité civile simulant un incendie actuellement en cours au est destiné à tester l… https://t.co/fQk8XsOJck
11:08RT : Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
10:59Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
09:49RT : Les agriculteurs souhaitaient rencontrer la Préfète de la Creuse et le député, réunis hier à la préfecture de Guére… https://t.co/zkY4EfPrKN

Trump-Poutine : un face-à-face de détente

HELSINKI

Les présidents américain et russe se sont retrouvés hier dans la capitale finlandaise pour un sommet aux allures de réconciliation.
Je pense que c’est un bon début. Très, très bon début pour tout le monde .» L’optimisme de Donald Trump semblait intact au terme d’un premier échange de plus de deux heures avec Vladimir Poutine, hier après-midi à Helsinki. Optimisme clairement affiché en amont de la rencontre par celui qui entend nouer « une relation extraordinaire » entre les deux puissances.
Et les propos du locataire du Kremlin n’étaient pas de nature à entamer cet enthousiasme.
« Les pourparlers se sont tenus dans une atmosphère franche et de travail. Je les considère très réussis et très utiles », a-t-il en effet affirmé à l’occasion d’une conférence de presse commune.
C’est donc dans une atmosphère marquée par les louanges des deux parties que s’est ouvert ce premier sommet américano-russe depuis 2014.
Tandis que les relations entre les deux pays sont loin d’être au beau fixe, le choix de la capitale finlandaise ne relève pas du hasard. Il se voulait, selon toute vraisemblance, le signe d’un processus de détente.
Comme ce fut le cas à plusieurs reprises ces dernières décennies, Helsinki ayant successivement accueilli les rencontres entre Ford et Brejnev en 1975, Bush et Gorbatchev en 1990, et Clinton et Eltsine en 1997. Avec, à chaque fois, un dégel des rapports américano-russes.
« Stupidité des Etats-Unis »
Ce qui a donc été une nouvelle fois le cas ce lundi. Et ce alors que le sommet se tenait avec en toile de fond l’enquête sur la présumée ingérence russe dans l’élection présidentielle américaine de 2016. Vendredi dernier, douze agents du renseignement russe ont été inculpés. Ceux-ci sont mis en cause dans le piratage du parti démocrate.
Visiblement désireux d’afficher sa bonne volonté, Vladimir Poutine a déclaré : « Nous avons un accord entre les Etats-Unis et la Russie datant de 1999 sur l’aide dans les affaires criminelles et cet accord fonctionne encore. Dans ce cadre, (le Parquet américain) peut envoyer
une demande pour mener l’interrogatoire de ces gens qui sont soupçonnés. »
Dans un tweet assez peu banal pour un Président, Donald Trump avait de son côté préparé le terrain pour s’attirer les bonnes grâces de son homologue russe, notamment en expliquant la mésentente entre les deux pays par « la stupidité des États-Unis pendant des années
et aujourd’hui l’absurde chasse aux sorcières ».
Particulièrement bien disposé à l’égard de Donald Trump, Vladimir Poutine a versé au débat l’hypothèse d’une coopération dans les domaines
du pétrole et du gaz de schiste : « Nous pourrions travailler de manière constructive pour réguler les marchés internationaux, car nous ne sommes pas intéressés par une baisse extrême des prix. »
Une amorce de lune de miel ? Nombre d’observateurs considèrent que les deux chefs d’Etat pourraient effectivement trouver des terrains d’entente dans la mesure où ils partagent une même conception du monde, empreinte de la volonté de privilégier leurs intérêts nationaux.
A.M. avec AFP