Fil info
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao
18:49Châteauroux : Dernier chantier à la peupleraie -> https://t.co/pfvW6RFY6w
18:46Dordogne : Ils n’ont plus confiance et veulent la démission de Macron -> https://t.co/VazS1u1NLj
18:46Indre : Gilets jaunes : « On reste là, les annonces faites ne suffisent pas » -> https://t.co/D22YnigAPA
18:42Corrèze : Les avocats creusois en grève -> https://t.co/J1DjpUZS39
17:53RT : Bellac : Un automobiliste en panne vêtu d'un gilet jaune, proclamé porte-parole de la fédération 87. Sa première r… https://t.co/noek8ZnaA0
16:49Sarlat-la-Canéda : Trouver le Juste Prix -> https://t.co/IkaKBdtl1B
16:45Corrèze : Ce qui est humain les concerne -> https://t.co/BjaA1IQBaS
15:41Périgueux : Le salon du tatouage victime collatérale des Gilets jaunes -> https://t.co/6vmTzxMKn9
14:01Périgueux : « Une mascarade de notre méprisant de la République » -> https://t.co/nTWhmkF4d1
13:44Un nouvel article sur la prestation de à Limoges. Merci ! https://t.co/JP9Rkv3hNL
13:38Coulounieix-Chamiers : La Société d’économie mixte (Sem) Périgord énergies inaugure sa première centrale photovolt… https://t.co/S0hQA3ewVE
12:40Bergerac : L’intersyndicale des retraités bouscule le député -> https://t.co/fhlgfYdxLE
11:58RT : . n’entend que de l’oreille droite . Les riches restent ses protégés , ils ne seront pas mis à contr… https://t.co/hziRZ6uM9Q
11:51RT : L'exercice de sécurité civile simulant un incendie actuellement en cours au est destiné à tester l… https://t.co/fQk8XsOJck
11:08RT : Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
10:59Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
09:49RT : Les agriculteurs souhaitaient rencontrer la Préfète de la Creuse et le député, réunis hier à la préfecture de Guére… https://t.co/zkY4EfPrKN
08:56 avec Thomas Milon et Marion Haranger à , bourg perché dominant la et célèbre pour son école… https://t.co/wBsm2VP5fb

L’Aquarius veut repartir « au plus tard fin juillet »

SAUVETAGE

Alors que l’attitude de l’Europe vis-à-vis des migrants est de plus en plus confuse et que la situation est dangereuse pour les migrants et les équipes de sauvetage, SOS Méditerranée se prépare à repartir.
Notre intention est de repartir en mer au plus tard fin juillet », assure Francis Viallat, président du SOS Méditerranée France. Le bateau de sauvetage en mer, l’Aquarius, est à Marseille pour une escale technique. Une parenthèse imposée suite au refus des autorités maltaises, mais qui permet aux organisateurs de prendre le temps de la réflexion.
« La Méditerranée centrale est à l’heure actuelle, une zone de non-droit », synthétise le président.
Et de faire référence aux interdictions d’accoster dans les ports italiens, aux pressions mises sur les ports maltais et surtout à la reconnaissance d’une zone officielle de sauvetage libyenne sous commandement d’un centre libyen reconnu par l’organisation maritime
internationale (OMI). « Cela pose de vrais problèmes car les Libyens se comportent de manière complètement erratique, dangereuse, pour les migrants comme pour les bateaux de sauvetage », commente Francis Viallat. De plus, les migrants sont ramenés dans l’enfer
libyen. Ce qui constitue une ligne rouge pour l’ONG, car « il n’y a pas de ports sûrs en Libye ».
Ce week-end, deux navires de l’armée italienne ont été autorisés à débarquer 450 migrants après que cinq pays (Allemagne, Espagne, France, Malte et Portugal) se sont engagés à en recevoir 50 chacun. « Le seul avantage de ce gouvernement italien qui a un comportement
inhumain et contraire au droit est de forcer l’Europe à s’occuper du sujet », commente Francis Viallat, « mais pour l’instant, il n’y a pas de décision claire. C’est du cas par cas ».
Pendant que les pays européens tergiversent et que la pression est mise sur les ONG montrées du doigt comme des trafiquants, les morts s’enchaînent.
600 durant le seul mois de juin. A ajouter aux 2 853 de 2017. Hier, l’ONG a publié son rapport d’activité. En un an, elle a secouru 15 078 personnes.
L’occasion de rappeler que 3 452 d’entre eux étaient des mineurs dont 83 % d'entre eux isolés. Une des armes des ONG restant, en effet, l’opinion publique.
Angélique Schaller