Fil info
18:50Indre : Changer le regard sur Alzheimer pour mieux comprendre -> https://t.co/beuifJVFP1
18:49Châteauroux : [intégral] Adam et Eve entrent en scène -> https://t.co/B5pzdszS5h
18:33Périgueux : La cérémonie des pauvres -> https://t.co/NUQzzRvMDQ
18:311er match du les en grève sont présents pour les soutenir ! https://t.co/gJJ48CCFrq
18:31Périgueux : La suppression du Tode sera-t-elle la fin des saisonniers ? -> https://t.co/zN4kWBFT0Q
18:28Périgueux : Une association, pas une entreprise -> https://t.co/y9lpcQ63nn
18:25Périgueux : La santé, les impôts, les énergies renouvelables -> https://t.co/hYpZRJJd69
17:48Conseil municipal de Guéret : la vidéosurveillance un premier débat avant d'autres https://t.co/wqZxsvgOnE https://t.co/wqZxsvgOnE
16:50Bergerac : Les ordures au menu du conseil d’agglo de rentrée -> https://t.co/Tf4tQjepMZ
16:45Soulac-sur-mer : le désamiantage du Signal va pouvoir commencer - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/l7KcQqjZPn
16:31RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
16:25Le Pont-Chrétien-Chabenet : Être Pontcabanois rassemble 90 convives -> https://t.co/oZQnZ4C2cI
16:21 Si à vous découvrez cette taxe cela fait longtem… https://t.co/mVTNsIBN8q
16:10 Partenariat public-privé,ils disent.
16:00RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
15:26Périgueux : Un nouvel écrin pour la Vélorution -> https://t.co/4FNeOX5VBg
15:23Marsac-sur-l'Isle : Le cirque Falck pose sa piste aux étoiles au parc des expos -> https://t.co/t09m7UI5qs
12:56RT : L’Histoire retiendra qu’un continent de 500 millions d’habitants a regardé ses pieds lorsque 58 naufragés frappèren… https://t.co/abxWhFhYop
12:55RT : L' est le dernier bateau à secourir les migrant.e.s naufragé.e.s en Méditerranée. Et on veut l'en empêcher… https://t.co/dKpRGX6ur3
10:40RT : Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
10:35Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb

Le risque d’une « escalade hors de contrôle »

CRISE INTERNATIONALE. Le secrétaire général de l’ONU fait part de ses craintes d’une guerre incontrôlable au mépris du droit international.

SYRIE
Après avoir évoqué des frappes de missiles imminentes en milieu de semaine, le président américain Donald Trump n’avait toujours pas pris de « décision finale » vendredi, selon l’ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’ONU, Nikki Haley. Et bien que se disant convaincus de la responsabilité du régime de Bachar al-Assad dans l’attaque qui aurait fait plus de 40 morts samedi près de Damas, les Occidentaux semblaient temporiser face aux craintes d’une « escalade militaire totale » en Syrie, selon les termes du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, surtout après les menaces de riposte de la Russie. Soutien indéfectible du régime de Bachar al-Assad, le président russe Vladimir Poutine a mis en garde vendredi son homologue français Emmanuel Macron contre tout « acte irréfléchi et dangereux » en Syrie, qui pourrait avoir des « conséquences imprévisibles ». La Syrie a de son côté averti à l’ONU qu’elle n’aurait « d’autre choix » que de se défendre si elle était attaquée.
Dans le but de « ramener la paix et la stabilité » en Syrie, Emmanuel Macron a dit à Vladimir Poutine lors d’un entretien téléphonique souhaiter que la concertation « s’intensifie » entre Paris et Moscou selon l’Elysée.
Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est inquiété « des tensions de plus en plus vives ». « L’incapacité à trouver un compromis pour établir un mécanisme d’enquête menace de conduire à une escalade militaire totale », a-t-il averti, en appelant les membres du Conseil de sécurité « à agir de manière responsable dans ces circonstances dangereuses ». Jeudi, l’ambassadeur russe à l’ONU, Vassily Nebenzia, avait affirmé que la priorité était « d’éviter le danger » d’une confrontation militaire directe entre les Etats-Unis et la Russie, cette dernière maintenant des troupes en Syrie. « Nous cherchons à arrêter le massacre d’innocents », avait de son côté expliqué jeudi le ministre américain de la Défense Jim Mattis, en évoquant devant le Congrès la perspective de frappes imminentes de la part des Américains, des Français et peut-être des Britanniques. En dehors du respect du droit international. Toutefois, « sur un plan stratégique, la question est de savoir comment nous évitons une escalade hors de contrôle, si vous voyez ce que je veux dire », a-t-il ajouté. Dans un contexte de relations tendues avec l’Occident par l’affaire de l’ex-espion Sergueï Skripal, empoisonné en Angleterre, l’armée russe a accusé le Royaume Uni d’avoir participé à « la mise en scène » de l’attaque chimique. Le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov a aussi mis en garde contre une hausse de la pression migratoire sur l’Europe consécutive à d’éventuelles frappes occidentales. « Même d’insignifiants excès provoqueront de nouvelles vagues de migrants en Europe », qui peuvent « réjouir ceux qui sont protégés par un océan », a-t-il dit, dans une référence transparente aux Etats-Unis. Quant aux Britanniques, ils restent prudent sur une participation à d’éventuelles représailles militaires, préférant s’en remettre à la « coordination d’une réponse internationale » sur une question qui divise profondément l’opinion et la classe politique du Royaume-Uni où des manifestations contre les bombardements en Syrie se sont déroulées vendredi à Londres.
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.