Fil info
22:08Alors que les inquiétudes pèsent quant à l’éloignement programmé du tribunal des justiciables, les justiciables lam… https://t.co/1cP3nMndcy
21:26Tulle : La Ville de demain s’imagine avec Minecraft -> https://t.co/vePlPqyR7I
18:32Indre : Tea time au lycée pour améliorer son anglais -> https://t.co/vraNnZkLtM
17:47RT : Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:33Châteauroux : Saint-Denis : une agence postale à la place du relais, c’est non ! -> https://t.co/V8k36YqyKJ
17:25Bergerac : Journée d’actions de la CGT pour répondre aux urgences sociales -> https://t.co/64rAHkuja0
17:02Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:02Région : Nécrologie: Bernard ! On ne t’oubliera pas | L'Echo https://t.co/dcs9Bd6WWI via
16:59Terrasson-Lavilledieu : Une Sainte Barbe honorée -> https://t.co/zwRpB3tRpg
16:57Sarlat-la-Canéda : La procédure est enclenchée pour la déviation nord -> https://t.co/as1w695VE9
15:51Périgueux : « C’est Macron qui nous a assassinés » -> https://t.co/jkMKeOtuJL
15:47Saint-Aquilin : Une gestion à construire -> https://t.co/XlwvXAoJWi
15:09Région : Bernard Defaix n'est plus -> https://t.co/RJY6Gz1Rey
11:47 grève TER annoncée
11:39Grève demain : service minimum d’accueil à Limoges au centre de loisirs de Beaublanc, (103, avenue Montjovis). Les… https://t.co/7h0Q7QBTrQ
11:21RT : samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
11:19 samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
09:42 municipal # - : Le budget au menu du conseil municipal -> https://t.co/uXpp5REBJs
09:40 - -Vienne : La gronde des avocats ne faiblit pas -> https://t.co/zuQybNTTMu
09:37 jaunes - -Vienne : Pugilat entre Gilets jaunes -> https://t.co/wdSoZ3IEon
09:34Région : A qui appartient «La Joconde des Ferrari ?» -> https://t.co/lKIiTbKgch
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv

Tensions après une attaque aux gaz

PROCHE-ORIENT. L’utilisation présumée d’armes chimiques contre la ville de Douma provoque une crise entre Moscou et Washington. L’ONU devait se réunir.

SYRIE
Le président américain Donald Trump a promis lundi des «décisions
majeures» sur la Syrie sous 48 heures après une attaque chimique présumée dans la ville syrienne de Douma, dernier bastion rebelle en Ghouta orientale. Le président russe Vladimir Poutine a condamné
pour sa part «le caractère inadmissible
des provocations et spéculations
» sur cette attaque. Moscou avait prévenu plus tôt qu’il était «nécessaire d’élucider de manière très minutieuse» ce qu’il s’était passé.
Dans ce contexte, le spectre d’une riposte militaire avait aussi
été ravivé lundi après des tirs de missiles contre la base militaire T-4 du régime, dans le centre de la Syrie. Mais c’est Israël qui a été accusé par le pouvoir à Damas et son allié russe. Paris et Washington
ont démenti être à l’origine des frappes contre la base T-4. La veille, ils avaient menacé le régime d’Assad
d’une «réponse forte». Selon les Casques Blancs et l’ONG médicale
Syrian American Medical Society,
plus de 40 personnes ont péri dans «l’attaque aux gaz toxiques» à Douma, dans la région de la Ghouta orientale que le régime est en passe de reconquérir intégralement.
Le régime Assad et la Russie
qui intervient militairement à ses côtés ont démenti ces informations
non vérifiées de source indépendantes.
L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), qui s’appuie sur un vaste réseau de sources, n’était pas en mesure de confirmer une attaque chimique. Une réunion du Conseil de sécurité qui devait se tenir lundi soir. La réunion,
réclamée par neuf des quinze membres de l’instance, doit soutenir
une «enquête indépendante» et exiger que «les auteurs de cet acte atroce» rendent des comptes, selon Washington.
De la mousse blanche
Les Etats-Unis ont fait aussi circuler un projet de résolution réclamant la création d’un nouveau «mécanisme d’enquête indépendant des Nations unies» sur le recours aux armes chimiques en Syrie. Une vidéo postée par les Casques Blancs montre un enchevêtrement
de corps sans vie, dont ceux de femmes et d’enfants, allongés à même le sol, de la mousse blanche s’échappant de leur bouche
Avec AFP