Fil info
18:50Indre : Changer le regard sur Alzheimer pour mieux comprendre -> https://t.co/beuifJVFP1
18:49Châteauroux : [intégral] Adam et Eve entrent en scène -> https://t.co/B5pzdszS5h
18:33Périgueux : La cérémonie des pauvres -> https://t.co/NUQzzRvMDQ
18:311er match du les en grève sont présents pour les soutenir ! https://t.co/gJJ48CCFrq
18:31Périgueux : La suppression du Tode sera-t-elle la fin des saisonniers ? -> https://t.co/zN4kWBFT0Q
18:28Périgueux : Une association, pas une entreprise -> https://t.co/y9lpcQ63nn
18:25Périgueux : La santé, les impôts, les énergies renouvelables -> https://t.co/hYpZRJJd69
17:48Conseil municipal de Guéret : la vidéosurveillance un premier débat avant d'autres https://t.co/wqZxsvgOnE https://t.co/wqZxsvgOnE
16:50Bergerac : Les ordures au menu du conseil d’agglo de rentrée -> https://t.co/Tf4tQjepMZ
16:45Soulac-sur-mer : le désamiantage du Signal va pouvoir commencer - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/l7KcQqjZPn
16:31RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
16:25Le Pont-Chrétien-Chabenet : Être Pontcabanois rassemble 90 convives -> https://t.co/oZQnZ4C2cI
16:21 Si à vous découvrez cette taxe cela fait longtem… https://t.co/mVTNsIBN8q
16:10 Partenariat public-privé,ils disent.
16:00RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
15:26Périgueux : Un nouvel écrin pour la Vélorution -> https://t.co/4FNeOX5VBg
15:23Marsac-sur-l'Isle : Le cirque Falck pose sa piste aux étoiles au parc des expos -> https://t.co/t09m7UI5qs
12:56RT : L’Histoire retiendra qu’un continent de 500 millions d’habitants a regardé ses pieds lorsque 58 naufragés frappèren… https://t.co/abxWhFhYop
12:55RT : L' est le dernier bateau à secourir les migrant.e.s naufragé.e.s en Méditerranée. Et on veut l'en empêcher… https://t.co/dKpRGX6ur3
10:40RT : Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
10:35Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb

La France prend langue avec l’Iran sur le dossier de la Ghouta orientale

DIPLOMATIE. Le président français s’est entretenu hier avec son homologue iranien Hassan Rohani lui demandant «d’exercer les pressions nécessaires» sur Damas. Le Drian est attendu à Téhéran ce lundi.

PROCHE-ORIENT
Selon un communiqué de l’Elysée, Emmanuel Macron «a fortement engagé son interlocuteur (M. Rohani) à exercer les pressions nécessaires sur le régime syrien pour mettre un terme aux attaques indiscriminées contre les populations assiégées de la Ghouta orientale, permettre l’accès humanitaire et évacuer les cas médicaux critiques».
Les deux dirigeants ont aussi «marqué leur accord pour travailler ensemble de manière opérationnelle dans les prochains jours afin d’obtenir
avec l’ONU, en lien avec le régime de Damas et les principaux pays engagés en Syrie, des résultats sur le terrain, livrer l’aide nécessaire aux civils et rendre effectif le cessez-le-feu», ajoute l’exécutif français. Il a souligné «la responsabilité particulière qui incombait à l’Iran, du fait de ses liens avec le régime, dans la mise en oeuvre de la trêve humanitaire prévue par la résolution 2401 du Conseil de sécurité de l’ONU». M. Macron «fera un nouveau point cette semaine avec son homologue iranien sur l’avancée concrète de cette discussion », précise l’Elysée.
Soutenu par Moscou, le pouvoir de Bachar al-Assad n’a jamais caché son intention de reconquérir le fief rebelle situé dans la Ghouta orientale,
aux portes de Damas, où quelque 400.000 civils assiégés depuis 2013 vivent une grave crise humanitaire. Le régime syrien a dit dimanche avoir «progressé sur plusieurs fronts» dans l’enclave rebelle, à la faveur notamment de 15 jours de bombardements meurtriers. Les raids aériens et tirs d’artillerie du régime se poursuivent malgré une trêve humanitaire quotidienne de cinq heures décrétée mardi. Emmanuel Macron a par ailleurs «réaffirmé» à Hassan Rohani «l’attachement de la France à l’accord de Vienne du 14 juillet 2015» sur le nucléaire et rappelé les demandes de la France qui ne relèvent pas du cadre de l’accord, sur le programme balistique iranien et la sécurité dans la région, notamment au Liban, selon l’Elysée. Il a souhaité «une contribution constructive» de l’Iran «à la désescalade régionale et à la résolution des crises au Moyen-Orient». L’ensemble de ces questions seront évoquées lors de la visite à Téhéran lundi du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a précisé l’Elysée.
Le chef de la diplomatie française affirme vouloir un «dialogue franc» avec Téhéran sur le programme balistique de l’Iran et son influence
au Moyen-Orient. «Dans l’esprit de l’accord nucléaire obtenu le 14 juillet 2015, la France entend poursuivre la voie d’un dialogue franc et exigeant avec l’Iran», a déclaré dimanche la porte-parole du Quai d’Orsay, Agnès von der Mühll. Il s’agit de la première visite en Iran d’un responsable d’un des trois pays européens cosignataires de l’accord (France, Allemagne, Grande-Bretagne) - avec la Russie, la Chine, et les Etats-Unis - depuis l’ultimatum posé en janvier par Donald Trump.
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.