Fil info
22:08Alors que les inquiétudes pèsent quant à l’éloignement programmé du tribunal des justiciables, les justiciables lam… https://t.co/1cP3nMndcy
21:26Tulle : La Ville de demain s’imagine avec Minecraft -> https://t.co/vePlPqyR7I
18:32Indre : Tea time au lycée pour améliorer son anglais -> https://t.co/vraNnZkLtM
17:47RT : Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:33Châteauroux : Saint-Denis : une agence postale à la place du relais, c’est non ! -> https://t.co/V8k36YqyKJ
17:25Bergerac : Journée d’actions de la CGT pour répondre aux urgences sociales -> https://t.co/64rAHkuja0
17:02Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:02Région : Nécrologie: Bernard ! On ne t’oubliera pas | L'Echo https://t.co/dcs9Bd6WWI via
16:59Terrasson-Lavilledieu : Une Sainte Barbe honorée -> https://t.co/zwRpB3tRpg
16:57Sarlat-la-Canéda : La procédure est enclenchée pour la déviation nord -> https://t.co/as1w695VE9
15:51Périgueux : « C’est Macron qui nous a assassinés » -> https://t.co/jkMKeOtuJL
15:47Saint-Aquilin : Une gestion à construire -> https://t.co/XlwvXAoJWi
15:09Région : Bernard Defaix n'est plus -> https://t.co/RJY6Gz1Rey
11:47 grève TER annoncée
11:39Grève demain : service minimum d’accueil à Limoges au centre de loisirs de Beaublanc, (103, avenue Montjovis). Les… https://t.co/7h0Q7QBTrQ
11:21RT : samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
11:19 samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
09:42 municipal # - : Le budget au menu du conseil municipal -> https://t.co/uXpp5REBJs
09:40 - -Vienne : La gronde des avocats ne faiblit pas -> https://t.co/zuQybNTTMu
09:37 jaunes - -Vienne : Pugilat entre Gilets jaunes -> https://t.co/wdSoZ3IEon
09:34Région : A qui appartient «La Joconde des Ferrari ?» -> https://t.co/lKIiTbKgch
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv

Le sort des civils en débat

SYRIE. L’Union européenne a appelé vendredi à la fin du «massacre» perpétré dans le fief rebelle syrien de la Ghouta orientale tandis que la France se disait prête à recevoir les civils.

GÉOPOLITIQUE
Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel ont adressé un courrier commun au président russe Vladimir Poutine pour lui demander d’approuver la résolution qui doit faire l’objet d’un vote au Conseil de sécurité de l’ONU vendredi soir.
«A cette heure, nous ne savons pas quelle sera l’attitude de la Russie », a précisé la présidence française.
«L’UE est à court de mots pour décrire l’horreur que vivent les habitants de la Ghouta orientale (...) Le massacre doit cesser maintenant », a déclaré la représentante de la diplomatie européenne, Federica Mogherini. «Un accès humanitaire inconditionnel et la protection des populations civiles sont un devoir moral et une urgence», a-t-elle ajouté.
Angela Merkel et Emmanuel Macron demandent à la Russie de soutenir le projet de résolution réclamant un cessez-le-feu de 30 jours destiné notamment à permettre l’arrivée d’aide humanitaire et les évacuations médicales dans le fief rebelle de la Ghouta orientale, dans la banlieue de Damas.
Près de 400.000 civils sont pris dans les combats.
«Nous poursuivrons le travail avec la Croix-Rouge internationale pour là aussi essayer d’assurer toutes les évacuations sanitaires humanitaires», a expliqué M. Macron.
«La France est prête à recevoir toute personne évacuée par le CICR (Comité international de la Croix-Rouge) sur ce théâtre d’opération et nous nous mettrons à disposition pour organiser de telles évacuations en lien avec le CICR».
«Nous avons bon espoir d’obtenir la résolution» à l’ONU, a encore déclaré le président français à la fin du sommet européen. «En cas d’échec, nous poursuivrons les échanges avec la Russie», a précisé le chef de l’Etat, partisan d’un «dialogue exigeant» avec Moscou.
Le président du Conseil européen, le Polonais Donald Tusk, a de son côté vivement critiqué le régime syrien et réclamé un cessez-le-feu.
«Le régime d’Assad attaque brutalement des hommes, des femmes et des enfants innocents. Ses soutiens, la Russie et l’Iran, le laissent faire. Nous les sommons de faire cesser cette violence. L’Union européenne appelle à un cessez-le-feu immédiat », a insisté M. Tusk à l’issue du sommet.
Emmanuel Macron a appelé à une trêve humanitaire à la Ghouta.
«Nous avons demandé une trêve pour la Ghouta orientale, car demander un cessez-le-feu complet en Syrie serait rendu extrêmement délicat parce qu’il y a d’autres terrains d’opération ou la guerre contre Daech (acronyme arabe de l’Etat islamique), et nous ne pouvons pas stopper les opérations internationales sinon nous ferions le jeu des terroristes», a expliqué le chef de l’Etat français.
Depuis dimanche, au moins 436 civils, dont 99 enfants, ont péri selon une ONG dans les raids aériens et les tirs d’artillerie intensifs et incessants menés par l’armée du président Bachar al-Assad contre cette vaste région près de Damas, devenue un «enfer sur Terre» selon les termes du patron de l’ONU Antonio Guterres.
Cette campagne aérienne est d’une rare intensité, même pour un pays ravagé depuis 2011 par une guerre qui a fait plus de 340.000 morts. Elle prélude à une offensive terrestre de l’armée pour reprendre la Ghouta, selon un média proche du pouvoir et l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
AFP