Fil info
07:57# # - -Vienne : LO, le camp des travailleurs... toujours -> https://t.co/Mow1BrQjOq
07:55Région : Pour une meilleure prise en charge des personnes âgées -> https://t.co/71261YTkIZ
07:53Région : Gérard Vandebroucke; une idée certaine de l’intérêt public -> https://t.co/C3WlEXELUP
07:50Région : Ian Brossat: les Européennes, un enjeu de proximité -> https://t.co/k9t4XVAG7O
19:45Indre : Les Gilets jaunes ont convergé vers Le Blanc, samedi -> https://t.co/bfiI9kPhuJ
19:42Indre : Le Racc a tenu une mi-temps -> https://t.co/e0v3QT3nb0
19:38Indre : Déols élimine Le Poinçonnet -> https://t.co/7tbb3lRMVx
19:18Sarlat-la-Canéda : Sarlat « Jaune » de monde -> https://t.co/COjSLlHXwY
19:14Dordogne : Démonstration de force pour Beynac -> https://t.co/eTd39JRnkf
18:53 Qui c'est qui a dit déjà sur une radio : "ferme ta gueule... Ferme ta gueule". On dédie ces mots à Valls
18:52RT : Ça vient donner des leçons sur l’antisémitisme mais ça manifeste avec l’extrême droite en Espagne. Honte à vous… https://t.co/7IfSLQYbA5
18:52RT : Je souhaite que la colère sociale s'exprime dans les urnes à l'occasion des élections européennes. sur… https://t.co/gbJfKNMXjg
18:51RT : Corrèze : Le syndicat CGT en progression dans la Fonction Publique -> https://t.co/00ty93koSo
18:38Périgueux : Les jeunes sapeurs-pompiers récompensés de leur engagement -> https://t.co/zYXMJsV5Tl
18:28Sarlat-la-Canéda : Les travaux du futur pôle culturel reprennent -> https://t.co/wyRlS6efVQ
17:54Corrèze : Le syndicat CGT en progression dans la Fonction Publique -> https://t.co/00ty93koSo
17:49Chameyrat : L’Agglo touchez pas à notre eau ! -> https://t.co/z0VQpuql6b
13:35Egletons : Un forum détecteur de profils | L'Echo https://t.co/RBvrrgS8xu via
13:31Corrèze : Surendettement : la précarité au cœur des dossiers | L'Echo https://t.co/ZZ7h4gSQOl via
13:29Tulle : Le téléfilm « Meurtre en Corrèze » recherche des figurants | L'Echo https://t.co/88Vf1RrDTa via
09:51À méditer par tous ceux prompts à dénigrer, critiquer voir insulter et grands adeptes de surtout ne pas s’engager d… https://t.co/Nze61oo9zW

Crainte d’un nouvel embrasement après la confrontation Israël-Iran

CONFLIT. Les mises en garde envers l’Iran se sont multipliées hier en Israël, au lendemainde raids aériens contre des cibles syriennes et « iraniennes ».

SYRIE
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est félicité hier d’avoir porté un « coup sévère aux forces iraniennes et syriennes », en référence aux développements de la veille, qui constituent la pire confrontation avec Téhéran depuis le début du conflit syrien en 2011. « Nous continuerons à frapper tous ceux qui tentent de nous attaquer », a-t-il ajouté.
Selon la version israélienne, un drone piloté à distance par des Iraniens basés en Syrie a pénétré samedi avant l’aube dans l’espace aérien israélien, où il a été abattu. En représailles, l’aviation israélienne a attaqué la base « iranienne » d’où était parti le drone. Un des appareils
israéliens ayant participé à l’opération a toutefois été touché par la DCA syrienne, un fait rarissime, avant de s’écraser en territoire
israélien. L’aviation israélienne a répliqué en lançant des raids contre une douzaine de cibles syriennes et iraniennes.
Téhéran, bête noire d’Israël Dimanche, les responsables politiques et militaires ainsi que les commentateurs ont tous mis l’accent sur le précédent créé par ces affrontements. « Première confrontation militaire directe entre Israël et l’Iran », « Journée de combat avec l’Iran », ont ainsi titré les quotidiens Maariv et Yédiot Aharanot. Les médias ont aussi insisté sur le fait que le F-16 détruit était le premier appareil israélien abattu depuis la guerre au Liban en 1982.
Selon des experts, le drone intercepté sur le territoire israélien est en outre le premier à avoir été directement guidé par des Iraniens stationnés en Syrie. Depuis le début de la guerre en Syrie, Israël avait déjà frappé des dizaines d’objectifs, positions du régime ou convois d’armes à destination du Hezbollah, mouvement libanais allié de Damas.
Parmi les soutiens du régime de Bachar al-Assad figure aussi l’Iran, autre bête noire d’Israël. A ce titre, le ministre israélien en charge des Renseignements, Yisrael Katz, a réaffirmé dimanche que son pays n’accepterait « aucune implantation militaire de l’Iran en Syrie ». « Nous avons les moyens de savoir tout ce qui se passe en Syrie comme nous l’avons prouvé lors des attaques de samedi. Notre supériorité aérienne est totalement préservée », a-t-il déclaré à la radio.
Washington, allié historique d’Israël, a déclaré soutenir « fermement le droit souverain d’Israël à se défendre », le département d’État dénonçant également « les activités nuisibles de l’Iran dans la région ».
Tandis que Moscou, allié du régime de Damas, a exprimé sa « profonde inquiétude », tout en jugeant « inacceptable » la mise en danger des soldats russes présents sur le terrain.
Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a quant à lui appelé « tout le monde à travailler à une désescalade immédiate et inconditionnelle de la violence ».
En Israël, peu de voix se sont élevées pour critiquer les derniers raids israéliens, à l’exception du général de réserve Amiram Levin.
« Il aurait fallu se contenter d’abattre le drone qui a pénétré dans notre espace aérien. Un pays qui est sûr de lui n’a pas à fixer publiquement
des lignes rouges car cela reflète une panique », a affirmé cet ancien commandant de la région militaire Nord.
Faisant allusion aux enquêtes sur des soupçons de corruption présumée impliquant Benjamin Netanyahu, il a exprimé l’espoir que les opérations de l’armée israélienne n’aient « pas obéi à d’autre motif » que l’impératif militaire.