Fil info
21:05Sport : Guillaume Porche, en bolide devance Clément Christen -> https://t.co/nzb0oHRXSW
21:04Cyclisme : Yates, Froome: les transformations d'un Giro -> https://t.co/Ay8WPoPhPh
20:14RT : Guéret : "Au point de non retour" | L'Echo https://t.co/BKLiBm7ExD via
20:13Guéret : "Au point de non retour" | L'Echo https://t.co/BKLiBm7ExD via
19:47Tulle : La Manu reconstituée à l'échelle 1/500e -> https://t.co/emWX2ae3CL
18:40Indre : 1000 km pour les résidents des EHPAD -> https://t.co/xDG5N6LNFf
18:39Le Blanc : Retour en images sur Chapitre Nature -> https://t.co/GIg96myR5j
18:38Les travaux des bâtiments communaux de Saint-Sulpice-le-Dunois ont été inaugurés samedi sous l’œil du ministre de l… https://t.co/4hEXfbp2VP
17:58Périgueux : De l’information et des rencontres -> https://t.co/BnJBV3mSSZ
17:00Grignols : Trouver une solution technique autre que le comblement -> https://t.co/Qt84hICQJS
16:47Thenon : Les cheminots s’invitent au péage -> https://t.co/rAuNF80OcW
11:51RT : Un terrible orage de grêle le 8 mai a mis l’avenir de Raulhac en péril. La totalité de la récolte 2018 et probablem… https://t.co/e8BgivOY02

Crainte d’un nouvel embrasement après la confrontation Israël-Iran

CONFLIT. Les mises en garde envers l’Iran se sont multipliées hier en Israël, au lendemainde raids aériens contre des cibles syriennes et « iraniennes ».

SYRIE
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est félicité hier d’avoir porté un « coup sévère aux forces iraniennes et syriennes », en référence aux développements de la veille, qui constituent la pire confrontation avec Téhéran depuis le début du conflit syrien en 2011. « Nous continuerons à frapper tous ceux qui tentent de nous attaquer », a-t-il ajouté.
Selon la version israélienne, un drone piloté à distance par des Iraniens basés en Syrie a pénétré samedi avant l’aube dans l’espace aérien israélien, où il a été abattu. En représailles, l’aviation israélienne a attaqué la base « iranienne » d’où était parti le drone. Un des appareils
israéliens ayant participé à l’opération a toutefois été touché par la DCA syrienne, un fait rarissime, avant de s’écraser en territoire
israélien. L’aviation israélienne a répliqué en lançant des raids contre une douzaine de cibles syriennes et iraniennes.
Téhéran, bête noire d’Israël Dimanche, les responsables politiques et militaires ainsi que les commentateurs ont tous mis l’accent sur le précédent créé par ces affrontements. « Première confrontation militaire directe entre Israël et l’Iran », « Journée de combat avec l’Iran », ont ainsi titré les quotidiens Maariv et Yédiot Aharanot. Les médias ont aussi insisté sur le fait que le F-16 détruit était le premier appareil israélien abattu depuis la guerre au Liban en 1982.
Selon des experts, le drone intercepté sur le territoire israélien est en outre le premier à avoir été directement guidé par des Iraniens stationnés en Syrie. Depuis le début de la guerre en Syrie, Israël avait déjà frappé des dizaines d’objectifs, positions du régime ou convois d’armes à destination du Hezbollah, mouvement libanais allié de Damas.
Parmi les soutiens du régime de Bachar al-Assad figure aussi l’Iran, autre bête noire d’Israël. A ce titre, le ministre israélien en charge des Renseignements, Yisrael Katz, a réaffirmé dimanche que son pays n’accepterait « aucune implantation militaire de l’Iran en Syrie ». « Nous avons les moyens de savoir tout ce qui se passe en Syrie comme nous l’avons prouvé lors des attaques de samedi. Notre supériorité aérienne est totalement préservée », a-t-il déclaré à la radio.
Washington, allié historique d’Israël, a déclaré soutenir « fermement le droit souverain d’Israël à se défendre », le département d’État dénonçant également « les activités nuisibles de l’Iran dans la région ».
Tandis que Moscou, allié du régime de Damas, a exprimé sa « profonde inquiétude », tout en jugeant « inacceptable » la mise en danger des soldats russes présents sur le terrain.
Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a quant à lui appelé « tout le monde à travailler à une désescalade immédiate et inconditionnelle de la violence ».
En Israël, peu de voix se sont élevées pour critiquer les derniers raids israéliens, à l’exception du général de réserve Amiram Levin.
« Il aurait fallu se contenter d’abattre le drone qui a pénétré dans notre espace aérien. Un pays qui est sûr de lui n’a pas à fixer publiquement
des lignes rouges car cela reflète une panique », a affirmé cet ancien commandant de la région militaire Nord.
Faisant allusion aux enquêtes sur des soupçons de corruption présumée impliquant Benjamin Netanyahu, il a exprimé l’espoir que les opérations de l’armée israélienne n’aient « pas obéi à d’autre motif » que l’impératif militaire.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.