Fil info
20:26 Savoureux
19:28 En effet elle n a pas fait de détention
18:55 Superbe.. mais pour accueillir qui au fait ? un club de fédérale2 ? C… https://t.co/GsIZVCdmIs
18:54Indre : « Frontières » : une exposition et plein de beaux projets -> https://t.co/7RJPVjYWGK
18:52Indre : Le rendez-vous des gourmands -> https://t.co/hWZR7Gizw0
18:42Dordogne : La grande inconnue de la vague des gilets jaunes -> https://t.co/t1FplAYN4o
18:40Dordogne : Le coût des routes divise -> https://t.co/zXjKiDKk3X
18:27Tribunal : affaire d'attouchements et d'abus à l'ADAPEI https://t.co/ylIJAphtd6
18:12 Non, pardon. Je croyais qu'elle était en préventive, ce qui n'est pas le cas.
18:01 Donc en fait, elle ne retourne pas en prison ?
17:55RT : Ouverture du de à 9h au Parc des Expositions Venez découvrir les formati… https://t.co/zHuGcAFFLY
17:49RT : Depuis le drame de la rue d'Aubagne, plus de 800 personnes ont dû évacuer leur appartement à Marseille, principe de… https://t.co/ReAEYejqij
17:47RT : La plus grande carte postale de tous les temps a été déployée sur 2.500 m² d'un glacier suisse, pour attirer l'atte… https://t.co/LpNadbRX5P
17:32RT : En raison des risques de de , la Maison du V'Lim sera exceptionnellement fermée durant la journée du 17 novembre.
17:28sursis*
17:13Périgueux : Des mesures concrètes aux effets immédiats -> https://t.co/yaMTktzOeL
17:10Périgueux : La DDCSPP hors les murs -> https://t.co/w2EjdHa3Du
17:08Beynac-et-Cazenac : Déviation : nouvelle opération coup de poing -> https://t.co/AHEYXlstN4
17:08RT : Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:08RT : Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:07 Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:05Dordogne : Le changement de nom de la CAB au cœur des polémiques -> https://t.co/PWbJU8IF77
17:04Bergerac : Le changement de nom de la CAB au cœur des polémiques -> https://t.co/tTV9SEmfOT
16:53Uzerche : Les collégiens en Turquie -> https://t.co/m6U7AHPo0t
16:52RT : Demain, de 13h à 18h, le nouveau stade de ouvre ses portes au public. Une visite guidée dans les couliss… https://t.co/ZNZFqnunB1
16:50Demain, de 13h à 18h, le nouveau stade de ouvre ses portes au public. Une visite guidée dans les couliss… https://t.co/ZNZFqnunB1
16:41Sarlat-la-Canéda : Une bonne comédie à la française -> https://t.co/BY1gscHpmH
16:38Sarlat-la-Canéda : Une première réussie pour Vianney -> https://t.co/Fct6hoVJ3y
16:18RT : On aurait besoin de bénévoles pour la collecte nationale. Vous seriez prêt à venir nous aider le weekend du… https://t.co/WZYy9k5wxl
16:15RT : 📹Le groupe Keltas vient de sortir son nouveau clip tourné au Mont-Gargan dont le Département est propr… https://t.co/xBBWpi5fkl
15:52Le Blanc : Le dessinateur de presse Placide à la rencontre de collégiens -> https://t.co/4HcESCJMUU
15:50Dordogne : La vie d’un maquis à la loupe -> https://t.co/qNUoWKbiRl
15:47Périgueux : Une convention qui sécurise le site universitaire -> https://t.co/cn8rSzDpTW
14:58Région : Ce qu'il faut savoir à cette heure -> https://t.co/3619hrn9iL
12:15RT : 👉🏻 Information confirmée : Le se sépare de London Perrantes et annonce l’arrivée de Jordan Taylor.
11:59RT : Journée du 17 novembre : Annulation des transports en commun et perturbations diverses des services de Limoges Mét… https://t.co/dnNy56L6Yp
11:32Journée du 17 novembre : Annulation des transports en commun et perturbations diverses des services de Limoges Mét… https://t.co/dnNy56L6Yp
11:30Journée du 17 novembre : le communiqué de la préfecture. https://t.co/aEDrfUM0Bi
10:54Corrèze : Les AESH à la porte de l’école inclusive ? -> https://t.co/Dw5jcE5tnw
10:01Sport : Gilets jaunes: les rencontres de foot reportées -> https://t.co/1fU1SNOCAm
07:57Région : Plusieurs loups en Haute-Vienne -> https://t.co/wuXcKNRFWY
22:56Région : Affaire Séréna : Un procès pour l’exemple ? -> https://t.co/r2TLnLKbVF
22:13Corrèze : Mouvement des Gilets Jaunes : les forces de sécurité seront mobilisées | L'Echo https://t.co/OivtCNEMPh via
21:47cérémonie de l'arbre de la Paix à Rosiers d'Egletons dans aujourd'hui https://t.co/niWGo6T8Oz

Toujours plus loin dans l’escalade autoritaire

DROITS DE L’HOMME. A l’intérieur et à l’extérieur, la politique d’Ankara se fait de plus en plus répressive. Illustration avec le procès du président d’Amnesty et la Syrie.

TURQUIE
Il aura fallu moins de vingt-quatre heures pour assister à un revirement de situation qui en dit long sur le contexte de répression qui règne en Turquie.
Mercredi dans la journée est tombée la nouvelle de la liberté conditionnelle du président d’Amnesty dans ce pays. Si l’ONG et ses partisans ne niaient pas que l’acquittement n’était pas acquis pour autant, ceux-ci saluaient néanmoins cette première étape. Une satisfaction de courte durée. Dès le jeudi, la même cour est revenue sur ce jugement et a finalement décidé que Taner Kiliç demeurerait en détention tout le temps que durerait son procès, dont la prochaine audience est prévue le 21 juin.
Un coup de théâtre qui n’est pas sans susciter des interrogations et de l’indignation. « Le tribunal a changé d’avis... Pourquoi ? Qui sait, aucune raison n’a été donnée », a ainsi commenté, via un Tweet, Gauri van Gulik, directrice du programme Europe à Amnesty International.
« Pas de leçon » à recevoir de Paris Arrêté en juin 2017, le président d’Amnesty International en Turquie est emprisonné depuis cette date. Comme une dizaine d’autres prévenus, il lui est reproché d’avoir participé aux activités d’une « organisation terroriste », et notamment d’appartenir au mouvement du prédicateur Fethullah Gülen, désigné par Ankara comme le cerveau du putsch manqué
de l’été 2016. Une accusation que Taner Kiliç ne cesse de réfuter.
Or, depuis le putsch en question, le président Recep Tayyip Erdogan a une fâcheuse tendance à voir des terroristes partout. A l’intérieur comme à l’extérieur. En Turquie, la « purge » s’est jusqu’ici soldée par l’arrestation de 55 000 personnes, parmi lesquelles essentiellement des journalistes critiques et des acteurs de la société civile.
En dehors de ses frontières, Erdogan s’est engagé dans une expédition punitive en Syrie. La mal nommée opération « Rameau d’olivier », lancée le 20 janvier dans le canton d’Afrine, situé dans le Nord-Ouest, vise à déloger les Kurdes des Unités de protection du peuple (YPG). Des combattants qui se sont pourtant illustrés dans la lutte contre les extrémistes de l’Etat islamique.
La communauté internationale a eu beau s’émouvoir et appelé Ankara à la raison, Erdogan demeure inflexible.
Hier encore, le pouvoir turc a renvoyé Paris dans ses cordes. Dans un article du Figaro, le président français Emmanuel Macron a en effet
mis en garde la Turquie contre toute intention d’« invasion » de la Syrie. Ce à quoi Mevlüt Cavusoglu, ministre turc des Affaires étrangères,
a vertement répondu : « La France, ni aucun autre pays, ne peut donner de leçons à la Turquie. Ils savent très bien ce qu’est l’objectif de cette opération. » Ajoutant : « Nous ne sommes pas la France, qui a envahi l’Algérie. » Au-delà du dossier syrien, Ankara n’apprécie visiblement
pas l’initiative de la France d’inscrire au calendrier une « journée pour la commémoration du génocide » arménien de 1915.
A.M. avec AFP