Fil info
23:29France : Qui pour croire que Macron tend la main aux syndicats? -> https://t.co/juET9tiYe7
23:27International : 2030 : l’objectif d’un monde sans sida -> https://t.co/HhLatbmpjO
20:37Cyclisme : Alaphilippe ouvre les Alpes par la 1re victoire française -> https://t.co/yAYR6SB214
18:56Villars : Nouvelle vie pour le hangar de Boschaud -> https://t.co/uUUU6t4YtK
18:53Boulazac : Des conditions de vie inhumaines -> https://t.co/E3vzIw5XzR
18:40Châteauroux : A l’atelier de l’éventail, tout l’art de s’éventer avec classe et volupté -> https://t.co/TbbKS8UAxh
18:28Tulle : Tagada... tsoin-tsoin les papilles ! -> https://t.co/D5H8R4vqhv
18:22La Châtre : Trois familles syriennes reçues à l'hôtel de ville -> https://t.co/8vlh0khPht
18:19Guéret a une nouvelle fois vibré au rythme des concerts en tous genres pour les Nuits d’été qui se sont terminées s… https://t.co/jL9Q3VFNL7
18:18RT : Devant le avec les handicapés pour le droit au logement pour tous , contre la loi https://t.co/Iufl1p9Vxs
18:13C’est l’une des fiertés de la commune, un petit pont roman classé au patrimoine national, qui surplombe la Creuse e… https://t.co/YDgXqJDXWl
16:16Dordogne : Enquêtes dans le passé -> https://t.co/CAqIDvr7mt
14:42Seilhac : Un réseau de Voisineurs en projet -> https://t.co/2U3Ql5pM1y
13:48Faux-la-Montagne : Fichés F comme Fraternité https://t.co/NlxpLr9W7O via
12:49RT : Plus que 3 et on a bioman https://t.co/LJi54gAME6
12:48RT : Retour à « l’ancien monde » : en visite à pour évoquer le désenclavement de la région la ministre des tran… https://t.co/r4wWEiCMP5
12:46RT : Hier, nous avons appris la démission du doyen de la fac de droit https://t.co/7Vb1p3lHKi

Nouveau drame à l’heure d’un sommet de l’UE

MIGRANTS. Un naufrage a à nouveau eu lieu au large de la Libye mardi, tandis que les dirigeants de sept pays étaient réunis hier soir.

ROME
Chefs d’Etat ou de gouvernement, ils représentent sept pays du Sud de l’Union européenne – Italie, France, Espagne, Portugal, Grèce, Chypre et Malte – et étaient réunis hier soir à Rome. Un mini-sommet européen au cours duquel, parmi d’autres dossiers, figurait en bonne place la question migratoire.
L’ambition déclarée est de parvenir à une approche et un discours communs en la matière. Notamment en ce qui concerne une meilleure répartition en termes d’accueil des réfugiés.
Or, au sein même de ce groupe de pays, l’état des lieux est marqué par une importante disparité d’un territoire à l’autre. La Grèce et l’Italie ont en effet jusqu’à récemment fourni le plus d’efforts.
Même si, depuis quelques mois, on observe quelques évolutions. En Grèce, l’accord entre l’Union européenne et la Turquie a limité le nombre d’arrivées à 28 800 personnes, soit six fois moins qu’en 2016. En Espagne en revanche, des Algériens et des Marocains sont venus grossir les arrivées sur les côtes, passées de 6000 en 2016 à près de 23 000 migrants en 2017.
Quant à l’Italie, qui a maintes fois interpellé ses voisins européens sur le sujet, un virage politique est actuellement à l’oeuvre. Qui se traduit par le passage d’un flux toujours plus massif au premier semestre aux prémices d’une immigration choisie, au prix d’accords, controversés, avec la Libye. Ce qui a eu pour effet de réduire de 35% les arrivées par rapport à 2016, et de les circonscrire à 119 000.
Une centaine de disparus
Reste qu’une réponse partagée de l’ensemble des membres de l’Union européenne face au drame humain qui se joue en Méditerranée demeure un défi. Chaque jour ou presque, malgré l’engagement des ONG, des victimes sont à déplorer en Méditerranée. Après la sombre actualité de ce week-end – au cours duquel dix migrants ont péri et plus d’une cinquantaine d’autres ont disparu au large de la Libye–, le naufrage de mardi soir est une nouvelle fois venu le rappeler aux dirigeants européens.
Toujours au large de la Libye, voie migratoire très empruntée, entre 90 et 100 personnes ont été portées disparues, selon la Marine libyenne, qui a recueilli les témoignages de survivants.
Sur l’embarcation de fortune – un canot pneumatique –, se trouvait plus d’une centaine de migrants, mais seuls 17 d’entre eux, dont des femmes, ont pu être secourus, a rapporté le général Ayoub Kacem, porte-parole de la Marine. Les survivants sont restés plusieurs heures accrochés à des bouts du canot jusqu’à l’arrivée des secours.
L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) fait état d’au moins 3116 morts ou disparus qui tentaient de traverser la Méditerranée pour gagner l’Europe en 2017.
A.M. avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.