Fil info
23:48France : Hausse persistante des précaires -> https://t.co/OkEOh25inX
23:46France : Marseille se veut pionnière de l’éolien flottant -> https://t.co/f2SozAcrW5
23:44France : Cap sur le droit aux vacances avec le Secours populaire -> https://t.co/PBImgo4R0o
23:29RT : Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:38Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:33Uzerche : les belles rutilantes s'exposent à La Papeterie -> https://t.co/Tvy16pSFkp
21:34Bergerac : Michel Delpon, le député loin d’être En Marche forcée -> https://t.co/8C5ARkSFDy
19:16RT : Pensée du jour 🤔 https://t.co/b8pCsy9VnN
19:15RT : Dernière minute .La Coordination Syndicale Départementale CGT fonction publique territoriale du Cher dépose un préa… https://t.co/MlpSYC3wgU
19:10RT : France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
18:56France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
16:50Saint-Gaultier : Les pompiers domptent les feux de forêts -> https://t.co/klmLJOgfYp
16:49Mézières-en-Brenne : Métal Brenne armée pour l’avenir -> https://t.co/YrSsy3YVvo
16:43Saint-Geniès : Le projet d’abattoir sur la table -> https://t.co/qmjTVZwz4b
15:58Saint-Marcel : Le Secours immédiat espère une reconnaissance d’utilité publique -> https://t.co/Jnsnnm2ZMp
15:47Boulazac : L’avenir à dessiner en commun -> https://t.co/287HUexjGT
13:55Périgueux : La gendarmerie investit l’espace virtuel -> https://t.co/HlzxjpEwWe
13:53Saint-Laurent-sur-Manoire : « Pour nous, nos enfants, ce ne sont pas des lieux agréables » -> https://t.co/Dkgd1eoIJD
13:24Dordogne : L’impôt qui ne coule pas de source -> https://t.co/IfCsHckH46
12:00 Si quelqu'un est arbitre officiel dispo dimanche à 13h30 du côté de Marcillac La Crois… https://t.co/JDcYo8wK2L
11:52Commandez et achetez des produits fermiers pour soutenir https://t.co/68VmuXA6Lk
11:36RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:28RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:24RT : Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr
11:18Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
10:18Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr

Téhéran tente de reprendre la main

IRAN. Des dizaines de milliers d’Iraniens pro-régime se sont rassemblés mercredi dans plusieurs villes pour condamner les « troubles ». Le Drian annule sa visite

MANIFESTATIONS
Les manifestants ont repris des slogans en faveur du guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, mais aussi « mort à l’Amérique » ou « mort à Israël », selon des images diffusées par la télévision d’Etat. Ces manifestations interviennent après une nuit calme dans la capitale Téhéran, contrastant avec les protestations contre l’austérité économique et le pouvoir qui agitent le pays depuis le 28 décembre. Lors d’un entretien téléphonique avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, le président Hassan Rohani a dit espérer une fin des troubles « dans quelques jours ». Le chef des Gardiens de la révolution, le général Mohammad Ali Jafari, a assuré pour sa part être en mesure d’annoncer « la fin de la sédition »
Les manifestations qui ont débuté le 28 décembre à Machhad, la deuxième ville d’Iran, ont été marquées par la mort de 21 personnes et des centaines d’arrestations. Washington a accru mardi la pression sur Téhéran : l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, a demandé des « réunions d’urgence du Conseil de sécurité à New York et du Conseil des droits de l’Homme à Genève » pour discuter de « la liberté » réclamée par le peuple iranien.
Dans les rues de la capitale, beaucoup d’habitants disent comprendre les motifs socio-économiques des protestations, sans équivalent depuis 2009, alors que le taux de chômage s’élève à 40% chez les jeunes. Mais ils condamnent publiquement les violences. « La tranche la plus pauvre de la société est vraiment sous pression, mais je ne pense pas que cela va continuer », témoigne Sakineh Eidi, pharmacienne de 37 ans à Téhéran. « Même ceux qui ont vandalisé et incendié des biens publics savent que l’insécurité dans le pays n’est dans l’intérêt de personne », ajoute-t-elle. D’autres rejettent la ligne officielle selon laquelle des puissances étrangères se trouvent derrière les troubles. « Je ne suis pas d’accord, les gens ont atteint un stade où ils ne peuvent plus tolérer cette pression des autorités, ils ont craqué et sont maintenant dans la rue », a dit Soraya Saadaat, 54 ans, au chômage. Selon des chiffres publiés par les autorités, 450 personnes ont été arrêtées à Téhéran depuis samedi soir et des centaines d’autres en province.
Les autorités iraniennes accusent les Moudjahidine du peuple d’alimenter les violences et d’être liés à l’Arabie saoudite. Dans un entretien téléphonique avec son homologue français Emmanuel Macron, le président iranien a demandé au gouvernement français de prendre des mesures contre les activités de ce « groupe terroriste » iranien basé en France et impliqué selon lui dans les récentes manifestations.
Dans ce contexte, la visite à Téhéran du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a été reportée. Ce déplacement devait servir de préparatifs à une visite du président Macron, la première d’un chef d’Etat français en Iran depuis des décennies, dans un contexte de remise en cause par Washington de l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien.
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.