Fil info
23:48France : Hausse persistante des précaires -> https://t.co/OkEOh25inX
23:46France : Marseille se veut pionnière de l’éolien flottant -> https://t.co/f2SozAcrW5
23:44France : Cap sur le droit aux vacances avec le Secours populaire -> https://t.co/PBImgo4R0o
23:29RT : Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:38Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:33Uzerche : les belles rutilantes s'exposent à La Papeterie -> https://t.co/Tvy16pSFkp
21:34Bergerac : Michel Delpon, le député loin d’être En Marche forcée -> https://t.co/8C5ARkSFDy
19:16RT : Pensée du jour 🤔 https://t.co/b8pCsy9VnN
19:15RT : Dernière minute .La Coordination Syndicale Départementale CGT fonction publique territoriale du Cher dépose un préa… https://t.co/MlpSYC3wgU
19:10RT : France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
18:56France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
16:50Saint-Gaultier : Les pompiers domptent les feux de forêts -> https://t.co/klmLJOgfYp
16:49Mézières-en-Brenne : Métal Brenne armée pour l’avenir -> https://t.co/YrSsy3YVvo
16:43Saint-Geniès : Le projet d’abattoir sur la table -> https://t.co/qmjTVZwz4b
15:58Saint-Marcel : Le Secours immédiat espère une reconnaissance d’utilité publique -> https://t.co/Jnsnnm2ZMp
15:47Boulazac : L’avenir à dessiner en commun -> https://t.co/287HUexjGT
13:55Périgueux : La gendarmerie investit l’espace virtuel -> https://t.co/HlzxjpEwWe
13:53Saint-Laurent-sur-Manoire : « Pour nous, nos enfants, ce ne sont pas des lieux agréables » -> https://t.co/Dkgd1eoIJD
13:24Dordogne : L’impôt qui ne coule pas de source -> https://t.co/IfCsHckH46
12:00 Si quelqu'un est arbitre officiel dispo dimanche à 13h30 du côté de Marcillac La Crois… https://t.co/JDcYo8wK2L
11:52Commandez et achetez des produits fermiers pour soutenir https://t.co/68VmuXA6Lk
11:36RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:28RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:24RT : Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr
11:18Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
10:18Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr

Macron reçoit Erdogan à Paris

POLITIQUE. Ankara semble vouloir rétablir ses relations avec l’Union européenne.

TURQUIE
La visite bilatérale de vendredi dans la capitale française est la plus importante du chef de l’État turc dans un pays de l’UE depuis le putsch manqué de juillet 2016. Elle portera essentiellement sur les dossiers régionaux, comme le conflit syrien ou la question du statut de Jérusalem, mais Paris assure que la question des droits de l’homme sera également abordée.
En effet, l’ampleur des purges menées par Ankara après la tentative de coup d’État lui a valu de nombreuses critiques de ses partenaires européens, Berlin en première ligne, ramenant quasiment à l’arrêt les négociations au long cours sur sa candidature d’adhésion à l’UE. Plus de 140 000 personnes ont été limogées et suspendues et plus de 55 000 ont été arrêtées, dont des universitaires, des journalistes et des militants pro-kurdes.
La chancelière allemande Angela Merkel a même annoncé début septembre être favorable à un arrêt de ces négociations, tandis qu’Emmanuel Macron a appelé quelques jours plus tard à « éviter les ruptures » entre l’UE et la Turquie, la qualifiant de « partenaire essentiel », tout en s’inquiétant
de « dérives préoccupantes ».
« Outrage »
Le PCF a d’ailleurs vivement réagi à cette annonce : « La rencontre entre Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan constitue un nouvel outrage à l’égard des familles des victimes et des Kurdes qui subissent une impitoyable guerre meurtrière », dénonçant une « situation de chaos » dans le pays. Il a en outre souligné que la visite du « dictateur » turc « se déroulera(it) la veille d’une manifestation commémorant l’assassinat de trois militantes kurdes il y a cinq ans » et que « la justice française avait pourtant mis en évidence l’implication des services secrets turcs dans ce crime ».
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.