Fil info
19:32Indre : Maternité : fermeture ferme -> https://t.co/GdP4BoIPjQ
19:30Indre : Un nouveau président et des renforts au tribunal -> https://t.co/5AFCstHdg3
19:28Châteauroux : Fermeture de deux bureaux de Poste avant la fin de l’année -> https://t.co/nd969VVeyK
18:56 - : Blocage payant à La Poste -> https://t.co/zZE2HafxmG
18:49 Hallyday pays c’est l’amour - : Un peu de Cloître dans le dernier « Hallyday » -> https://t.co/Ls6UhnqwTc
17:48# # - -Vienne : Les chauffeurs de bus lassés d’être insultés, voire agressés -> https://t.co/p26dVi5KOB
17:07Région : Toutes les facettes de la laine -> https://t.co/LUvQS4865v
17:06RT : Ouverture de la billetterie pour le match France 🇫🇷 - 🇧🇬 Bulgarie qui se déroulera le 3 décembre à dans le… https://t.co/PqsAZJCCiS
17:05RT : / ♻️ Ce samedi 20/10, une des chimiques des particuliers est organisée ♻️ Rendez… https://t.co/LrdLMnR0BD
17:03RT : Le 2 novembre 2018, 11ème journée mondiale pour le droit de mourir dans la dignité. Retrouvez-nous square de la Mai… https://t.co/49ybSnKYN3
17:00# # - -Vienne : Les automobilistes vont devoir s’adapter -> https://t.co/wf1BKQOiTM
16:51# # - -Vienne : Coder et décoder un jeu d’enfant pour les collégiens -> https://t.co/na60sTsRpn
16:39Dordogne : Aide à la modernisation des structures touristiques en zone rurale -> https://t.co/aRKGPJASlO
16:22Bergerac : Frédéric Delmarès reconnu coupable de braconnage -> https://t.co/rOrMQFrMmO
16:10Uzerche : Réhabilitation des logements sociaux de la Borie Blanche -> https://t.co/PpcUsDyjLp
15:33Indre : Les pompières prises en exemple par les Femmes solidaires -> https://t.co/fLVqbliYOn
15:31Indre : « Mens sana in corpore sano » pour l’ANPAA 36 -> https://t.co/rDCfacaROy
13:59Brive-la-Gaillarde : La distillerie Bellet cultive les saveurs d’antan -> https://t.co/wVugA9PpjP
13:30Périgueux : Migrations : un vrai projet de société -> https://t.co/h4Fi5as67w
08:35RT : Demain vend. 10h devant hôpital de Châteauroux au moment réunion conseil surveillance à propos de la vraisemblable… https://t.co/xNsgoH80yU

Elles disent « Time’s up » au harcèlement sexuel

ÉTATS-UNIS

300 personnalités du cinéma se mobilisent depuis Hollywood afin d’agir concrètement.
Notamment en faveur des victimes de toutes les catégories professionnelles, qui n’ont pas toujours les moyens de se faire entendre.
« A chaque femme employée dans le secteur de l’agriculture qui a dû repousser les avances de son patron, chaque domestique qui a tenté d’échapper à un invité agressif, chaque garde de nuit enfermée la nuit dans un immeuble avec un supérieur prédateur, chaque serveuse pelotée par un client et supposée prendre ça avec le sourire »… C’est à toutes celles - mais auss  tous ceux - qui subissent le harcèlement sexuel sur leur lieu de travail que s’adresse le collectif « Time’s up » dans une lettre ouverte publiée sur son site, reprise par le New York Times, ainsi que par le journal en langue espagnole La Opinion.
Un fonds de 15 millions de dollars Si l’initiative intervient dans la foulée de l’affaire Weinstein, et de la cascade de révélations qu’elle a suscitée, elle vient rappeler que le monde du spectacle n’a pas l’apanage des violences, pressions et autres discriminations sexuelles. Et que, dans les milieux modestes, celles-ci sont plus compliquées à dénoncer. « Nous incitons vivement les médias qui couvrent les révélations de personnalités d’Hollywood
à consacrer autant de temps à la myriade d’expériences vécues par des personnes employées dans des secteurs moins glamour et valorisés », déclarent les signataires.
Elles sont donc plus de 300 - actrices, femmes scénaristes, metteuses en scène et autres personnalités du cinéma - à afficher leur détermination
à combattre concrètement le harcèlement. Outre leur message, cela se traduira notamment par la mise en place d’un fonds dédié aux victimes. Sur les 15 millions de dollars espérés, 13 ont d’ores et déjà pu être collectés. « Souvent, le harcèlement persiste parce que les harceleurs ne payent jamais les conséquences de leurs actes », soulignent-elles.
Elles revendiquent en outre qu’une place plus importante soit laissée aux femmes à des fonctions de pouvoir, ainsi que des salaires et opportunités
égales à ceux des hommes dans le secteur du cinéma.
A.M. avec AFP