Fil info
00:32Cet article est un torchon! Je demande des excuses publiques. https://t.co/TXKIJvYwCJ
22:45France : Conflit du rail : trois mois après, où en est-on ? -> https://t.co/ELirGsBmWB
22:43France : Les prix exorbitants imposés par l’industrie pharmaceutique -> https://t.co/OIWWPr58Wk
22:28Sport : Le Grand Prix de France fait son grand retour au Castellet -> https://t.co/iaW6pbQwoB
22:27Sport : Vaincre le Pérou comme on vainc ses démons -> https://t.co/nRGATkvFxi
21:15Corrèze : La fête de la musique : un aperçu du programme -> https://t.co/ELxfppLGUe
18:52Châteauroux : [intégral] Un but interactif pour jouer au football avec le monde entier -> https://t.co/OBOcjyyv2F
18:51Indre : « Cagette et Fourchette » en recherche de nouvelles cantines -> https://t.co/2Ab0i1MuQP
18:45RT : Rassemblement contre la fermeture de l’usine Ford Bordeaux devant le siège de Ford Europe. Accueillis chaleureuseme… https://t.co/KXgxeZ5vkA
18:43 J’y crois pas trop ... sûrement un coup de com ...
18:37RT : SNCF: La CGT Cheminots "appellera régulièrement à la grève en juillet et août" et "les dates seront dévoilées au fu… https://t.co/qXSNjEVXG0
18:36 Je pense que nous sommes tous au courant qu'il faudra voir des huit à la place des neuf. Ces panneaux là, sont inutiles.
18:32RT : Le "virage social" de : les vont encore baisser, car elles ne seront plus indexées sur l'infla… https://t.co/f6oD480bjq
18:30Le conseil départemental de Creuse, opposé à la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires qui doit entrer en… https://t.co/ArIbphHJCh
17:37RT : ⚠️[PRUDENCE] // Attention feu de poids lourd dans le sens Paris ▶️ Toulouse à hauteur de (s… https://t.co/vhJ163fz0v
16:48Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Une convention à plus-value sécuritaire -> https://t.co/lteSMncUNg
16:45RT : Le hashtag est bien trouvé quand tu écris mal le nom du village que tu soutiens https://t.co/IIqedsBTAt
16:44Sarlat-la-Canéda : « Nous les pauvres, pourquoi nous détestent-ils ? » -> https://t.co/1F76P2xh6R
15:50Dordogne : Énigme en Ribéracois -> https://t.co/SCVVJNtyn7
15:48Périgueux : Le chantier de la clinique Francheville est dans les temps -> https://t.co/iTSXjzNoA8
15:11Saint-Marcel : Retour en images sur un week-end gaulois à Argentomagus -> https://t.co/OQJnm3kaoR
15:11Périgueux : Les cheminots en grève vous invitent à jouer à la pétanque -> https://t.co/mYeHO4SVF9
15:08Périgueux : Les amours d’été en liberté -> https://t.co/MpZXOcn9vI
14:49Périgueux : Profiter de sa vieillesse en toute liberté -> https://t.co/0r6fC3cymA

Des élections sous haute tension

ESPAGNE. Grève et annulation de la déclaration d’indépendance : à quelques semaines du scrutin prévu le 21 décembre, la crise continue à déchirer la péninsule.

CATALOGNE
Des grévistes bloquant routes, gares et sites touristiques ont provoqué hier des tensions en Catalogne. « Liberté ! Liberté ! », scandaient des séparatistes qui bloquaient des voies en gare de Gérone, réclamant la libération de dirigeants séparatistes
détenus tandis que 8000 personnes ont manifesté à Barcelone. Un TGV vers la France a dû faire demi-tour. À la mi-journée, des dizaines de grévistes campaient devant la Sagrada Familia fermée aux visiteurs. Le même jour, la Cour constitutionnelle a annulé la déclaration unilatérale d’indépendance votée le 27 octobre par le parlement catalan sur la base des résultats du référendum d’autodétermination du 1er octobre. Le oui à l’indépendance l’avait emporté à 90% avec 43% de participation. Le gouvernement central a réagi en mettant la région sous tutelle, convoquant des élections régionales le 21 décembre et destituant le gouvernement de Carles Puigdemont, un « coup d’Etat » selon ce dernier. Le dirigeant indépendantiste, poursuivi par la justice espagnole pour rébellion
et sédition, a fui en Belgique où la justice examine un mandat d’arrêt européen à la demande de l’Espagne.
Quatre membres de son gouvernement destitué l’ont accompagné dans son « exil » belge, tandis que huit autres ont choisi de répondre à une convocation judiciaire et ont été placés en détention provisoire près de Madrid. En Catalogne, les partis se mettent aussi en ordre de marche en vue des élections régionales. Mardi soir, la Gauche républicaine de Catalogne (ERC), l’un des trois partis indépendantistes avec le PdeCAT (conservateur) de M. Puigdemont et la Candidature d’unité populaire (CUP) d’extrême gauche, a cependant écarté l’option, réclamée par Carles Puigdemont, d’un front commun indépendantiste. Lors des dernières élections régionales en septembre 2015, ces trois partis avaient obtenu au total la majorité en sièges mais pas en voix, avec 47,8% des suffrages mais 72 sièges sur 135 au parlement régional. « J’espère que [les élections] marqueront le début d’une nouvelle étape », a déclaré le premier ministre espagnol Mariano Rajoy. Mais si les Catalans donnent à nouveau une majorité aux séparatistes, « accepterez-vous le résultat du vote des Catalans? », a demandé Puigdemont aux dirigeants de l’Union européenne.
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.