Fil info
00:32Cet article est un torchon! Je demande des excuses publiques. https://t.co/TXKIJvYwCJ
22:45France : Conflit du rail : trois mois après, où en est-on ? -> https://t.co/ELirGsBmWB
22:43France : Les prix exorbitants imposés par l’industrie pharmaceutique -> https://t.co/OIWWPr58Wk
22:28Sport : Le Grand Prix de France fait son grand retour au Castellet -> https://t.co/iaW6pbQwoB
22:27Sport : Vaincre le Pérou comme on vainc ses démons -> https://t.co/nRGATkvFxi
21:15Corrèze : La fête de la musique : un aperçu du programme -> https://t.co/ELxfppLGUe
18:52Châteauroux : [intégral] Un but interactif pour jouer au football avec le monde entier -> https://t.co/OBOcjyyv2F
18:51Indre : « Cagette et Fourchette » en recherche de nouvelles cantines -> https://t.co/2Ab0i1MuQP
18:45RT : Rassemblement contre la fermeture de l’usine Ford Bordeaux devant le siège de Ford Europe. Accueillis chaleureuseme… https://t.co/KXgxeZ5vkA
18:43 J’y crois pas trop ... sûrement un coup de com ...
18:37RT : SNCF: La CGT Cheminots "appellera régulièrement à la grève en juillet et août" et "les dates seront dévoilées au fu… https://t.co/qXSNjEVXG0
18:36 Je pense que nous sommes tous au courant qu'il faudra voir des huit à la place des neuf. Ces panneaux là, sont inutiles.
18:32RT : Le "virage social" de : les vont encore baisser, car elles ne seront plus indexées sur l'infla… https://t.co/f6oD480bjq
18:30Le conseil départemental de Creuse, opposé à la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires qui doit entrer en… https://t.co/ArIbphHJCh
17:37RT : ⚠️[PRUDENCE] // Attention feu de poids lourd dans le sens Paris ▶️ Toulouse à hauteur de (s… https://t.co/vhJ163fz0v
16:48Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Une convention à plus-value sécuritaire -> https://t.co/lteSMncUNg
16:45RT : Le hashtag est bien trouvé quand tu écris mal le nom du village que tu soutiens https://t.co/IIqedsBTAt
16:44Sarlat-la-Canéda : « Nous les pauvres, pourquoi nous détestent-ils ? » -> https://t.co/1F76P2xh6R
15:50Dordogne : Énigme en Ribéracois -> https://t.co/SCVVJNtyn7
15:48Périgueux : Le chantier de la clinique Francheville est dans les temps -> https://t.co/iTSXjzNoA8
15:11Saint-Marcel : Retour en images sur un week-end gaulois à Argentomagus -> https://t.co/OQJnm3kaoR
15:11Périgueux : Les cheminots en grève vous invitent à jouer à la pétanque -> https://t.co/mYeHO4SVF9
15:08Périgueux : Les amours d’été en liberté -> https://t.co/MpZXOcn9vI
14:49Périgueux : Profiter de sa vieillesse en toute liberté -> https://t.co/0r6fC3cymA

Puigdemont, libre, sera auditionné le 17 novembre

BELGIQUE. Le président séparatiste et quatre de ses ministres en exil seront entendus à Bruxelles par la Chambre du conseil.

CRISE CATALANE
« Libre et sans caution », a lancé hier Carles Puigdemont, dans un message en catalan sur Twitter. « Nos pensées sont pour les collègues injustement emprisonnés par un Etat qui est loin de la pratique démocratique », a-t-il ajouté, en référence au placement en détention en Espagne d’autres anciens membres de son gouvernement destitué.
Le président catalan et quatre de ses anciens ministres exilés en Belgique depuis une semaine sont finalement ressortis libres dans la nuit de dimanche du bureau d’un juge d’instruction belge au terme d’une longue journée d’audition. Ils ont été laissés en liberté sous conditions, dans l’attente de l’examen sur le fond des mandats d’arrêt émis par l’Espagne. Ils ont interdiction de quitter le territoire belge, doivent avoir une adresse fixe et devront se présenter « personnellement » à toute convocation de la justice et de la police.
Il revient désormais à une autre juridiction, la Chambre du conseil, de se prononcer dans les quinze prochains jours sur l’exécution du mandat d’arrêt émis vendredi soir par la justice espagnole pour « rébellion, sédition, détournement de fonds publics et désobéissance à l’autorité ». Une première audience devant cette Chambre a été fixée au vendredi 17 novembre.
Tensions dans la coalition gouvernementale belge La procédure judiciaire qui s’est ouverte peut durer jusqu’à trois mois. Le scénario d’une présence prolongée sur le sol belge de M. Puigdemont
risque de raviver des tensions au sein de la coalition gouvernementale belge. Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, a appelé hier à « laisser la justice belge et la justice espagnole faire leur travail », loin des considérations politiques. Il était interrogé sur les remous provoqués par la crise catalane dans le gouvernement fédéral belge, au sein duquel les nationalistes flamands de la N-VA sont très favorables à la cause catalane. Ce parti de la coalition gouvernementale avait dans un premier temps applaudi le Premier ministre francophone Charles Michel, un des rares dirigeants européens à avoir condamné les violences policières lors du référendum illégal d’autodétermination en Catalogne.
Mais M. Michel avait ensuite appelé les nationalistes flamands « à ne pas jeter de l’huile sur le feu » dans les relations tendues avec Madrid. Il visait en particulier le secrétaire d’Etat Theo Francken, de la N-VA, qui avait jugé « pas irréaliste » que M. Puigdemont
formule une demande d’asile en Belgique. Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon, lui aussi issu de la N-VA, est revenu à la charge dimanche en disant qu’il « se posait des questions » sur le fait que le gouvernement espagnol « peut aller aussi loin ».
Le député européen espagnol Esteban Gonzalez Pons, membre du parti conservateur au pouvoir en Espagne, a vivement répliqué : «M. Jambon appartient à un parti qui a collaboré avec l’occupation allemande pendant la Deuxième Guerre mondiale, un parti xénophobe qui n’est un allié recommandable pour personne ». Accusant les nationalistes flamands d’instrumentaliser la crise catalane à des fins de politique interne.
« La première des choses, c’est de garder le dialogue avec l’Espagne. Notre interlocuteur, c’est le gouvernement espagnol », a insisté Didier Reynders, déplorant « une animation qui dépasse un peu les limites du raisonnable en Belgique ».
AFP

Commentaires

Retour du Franquisme en Espagne

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.