Fil info
15:44Atur : Atur : les investissements continuent -> https://t.co/DkPLh0JbWm
15:40Périgueux : Dénoncer les entreprises finançant l’armement nucléaire -> https://t.co/q8RYy1Y6rn
15:37Périgueux : Le droit à la vie quotidienne -> https://t.co/zM8tGmRIe2
12:23RT : Dernière minute. Barcelone annonce fermer ses ports au réfugié . Elle cherche une solution à l’échelle… https://t.co/6fDQfD5Tfu
12:22RT : Manuel Valls réfugié politique à Barcelone https://t.co/3jHpUAn7tt
12:21RT : Ce soir au , la droite a voté contre un projet de logements sociaux dans le 16e et contre l'installa… https://t.co/lbn3BitBTv
12:20RT : L’émission « L’Heure des Pros » n’a jamais aussi bien porté son nom. https://t.co/BTCsN5Y9Uv
12:20RT : Conférence de presse des salariés de GM&S à la salle de la mairie de La Souterraine https://t.co/vY2SDlyQ4x
12:19RT : . ce qu'on veut mette en évidence c'est la réalité de la vie. On n'acceptera pas les situations de dé… https://t.co/LsSZuYTSVO
12:19Ce soir à 19h, espace Simone-Veil, Limoges, conférence des Amis du musée des Beaux-Arts sur l'artiste Mary Cassatt,… https://t.co/G0RVuCLnji
11:48Avant de faire des travaux coûteux le long des quais il serait plus judicieux, utile et respectueux de faire un gou… https://t.co/rioDkdorBr
11:14Conférence de presse des salariés de GM&S à la salle de la mairie de La Souterraine https://t.co/vY2SDlyQ4x
18:50Indre : Changer le regard sur Alzheimer pour mieux comprendre -> https://t.co/beuifJVFP1
18:49Châteauroux : [intégral] Adam et Eve entrent en scène -> https://t.co/B5pzdszS5h
18:33Périgueux : La cérémonie des pauvres -> https://t.co/NUQzzRvMDQ
18:311er match du les en grève sont présents pour les soutenir ! https://t.co/gJJ48CCFrq
18:31Périgueux : La suppression du Tode sera-t-elle la fin des saisonniers ? -> https://t.co/zN4kWBFT0Q
18:28Périgueux : Une association, pas une entreprise -> https://t.co/y9lpcQ63nn
18:25Périgueux : La santé, les impôts, les énergies renouvelables -> https://t.co/hYpZRJJd69
17:48Conseil municipal de Guéret : la vidéosurveillance un premier débat avant d'autres https://t.co/wqZxsvgOnE https://t.co/wqZxsvgOnE
16:50Bergerac : Les ordures au menu du conseil d’agglo de rentrée -> https://t.co/Tf4tQjepMZ
16:45Soulac-sur-mer : le désamiantage du Signal va pouvoir commencer - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/l7KcQqjZPn
16:31RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
16:25Le Pont-Chrétien-Chabenet : Être Pontcabanois rassemble 90 convives -> https://t.co/oZQnZ4C2cI
16:21 Si à vous découvrez cette taxe cela fait longtem… https://t.co/mVTNsIBN8q

7,8 milliards de bénéfices sur le dos des Grecs

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE. Nouveau coup de projecteur sur les bénéfices réalisés en prêtant de l’argent à Athènes. Des sommes initialement destinées au gouvernement grec. Mais la « faveur » s’est transformée en sanction de Syriza.

DETTE
7,8 milliards d’euros de bénéfices ont été réalisés par la Banque centrale européenne entre 2012 et 2016 sur les prêts à la Grèce. Une somme révélée dans une lettre du président de la BCE Mario Draghi suite à une demande de l’eurodéputé grec Nikolaos Chountis, membre d’unité populaire, coalition rassemblant des dissidents de Syriza. Une somme qui provoque des cris d’orfraie, chacun s’exclamant que « sauver la Grèce ça coûte cher mais ça peut rapporter gros ». Mais une somme qui ne doit pas rendre amnésique.
En 2013 déjà, la BCE a annoncé avoir engrangé pas moins de 1,1 milliard d’euros de bénéfices selon ce même procédé. L’affaire émeut déjà, si bien que l’Eurogroupe décide de reverser à l’État grec cet argent mais aussi les bénéfices engrangés par les Etats engagés dans le même dossier et Athènes perçoit 3 milliards d’euros. L’argent n’est donc lâché que sous la pression. Pourtant dès novembre 2012, un compte-rendu de l’Eurogroupe souligne que ces prêts « impliquent un bénéfice d’environ 6 milliards d’euros » et qu’il pourrait être opportun de les « répercuter » sur Athènes pour « aider le service de la dette » et ce « à compter de l’exercice 2013 ».
Les Etats membres et la BCE tentent quand même de garder la main en présentant cela comme une faveur, impliquant une contre-partie : que le gouvernement applique le programme austéritaire voulu par Bruxelles. Ce qui, en 2013, ne pose pas de problème à Antonis Samaras, homme de droite à la tête du gouvernement.
La situation se corse quand Alexis Tsipras arrive au pouvoir. Ces versements sont purement et simplement suspendus. Le premier à « dégainer » est évidemment le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble qui annonce que son pays ne reverserait pas sa part de profit réalisé sur le dos de la dette grecque. Les autres ont suivi. Cependant, le sujet revient régulièrement sur la table. Comme dans l’Eurogroupe de juin dernier qui mentionne la « restitution du transfert de l’équivalent des bénéfices ANFA et SMP à la Grèce (à partir
de l’exercice budgétaire 2017) », sachant que ANFA correspond aux différents pays et SMP à la BCE. « Pour les citoyens français, c’est un indicateur clair du fait que la BCE ne répond pas à ses devoirs » a commenté Yanis Varoufakis, ancien ministre des Finances
grec, hier sur France inter. « C’est au coeur du fait que la France, qui devrait bien se porter en tant qu’économie sociale, connaît la stagnation depuis plus de 10 ans ».
Angélique Schaller

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.