Fil info
01:19 — ⚠Brûler des arbres n’est pas une solution | Rapport du FERN ➡… https://t.co/9lLw0WBdRU
01:04 —     📬 Lettres ouvertes aux communes du – enquête publique ➡… https://t.co/yTLqpcFW8f
00:50 — 🎦 Enquête publique: quelques questions à , et position de Non à la montagne p… https://t.co/1ClSwh611F
22:56 — International : Soutien des musulmans à la Palestine -> https://t.co/JKXvnvbvLZ
22:50 — France : Derrière les discours la volonté de mettre au pas les députés -> https://t.co/W6nuTR5Kl8
22:44 — France : Assurance chômage : lancement des hostilités -> https://t.co/DSXdjduZ30
20:48 — Millevaches : L'hivernale de Meymac dans le froid -> https://t.co/zYBmR1qQS8
20:02 — Région : France 3 : de grosses inquiétudes en coulisses -> https://t.co/FlAMittXrD
18:59 — Ecueillé : Émilie Andéol à la rencontre de ses admirateurs indriens -> https://t.co/7DHT0aacDW
18:39 — Dordogne : L’aide à domicile en mutation -> https://t.co/bE3RnnY7bo
18:04 — # # - -Vienne : Communauté urbaine, le retour -> https://t.co/fryNqZz4AL
18:02 — # # - -Vienne : Des brebis pour préserver et restaurer un site -> https://t.co/xOPNs0fpgp
17:47 — # # - -Vienne : Sortis de l’ombre -> https://t.co/zLmB2TFP8U
17:45 — # # - -Vienne : «Périclès» : ouvert sur la vie -> https://t.co/4YCzHmhzhS
17:25 — Sarlat-la-Canéda : Hôpital : la réfection du parking programmée début 2018 | L'Echo https://t.co/rrXSk9Kg80 via
17:18 — # # - -sur-Benaize : Des locaux rénovés et agrandis pour la ressourcerie «Maximum» -> https://t.co/mrh1MM0XL4
17:17 — # # - : Le Père Noël se rendra au marché des artisans et commerçants -> https://t.co/hKcsndpVUQ
17:17 — # # - -Yrieix-la-Perche : Patrick Lebas à la tête de l’Ensemble Vocal -> https://t.co/pGrMxHENvm
17:14 — # # - : Un beau Salon du Livre en perspective -> https://t.co/DcALeNMVTH
16:40 — Sarlat-la-Canéda : Hôpital : la réfection du parking programmée début 2018 -> https://t.co/5LMBCCdKvW
16:35 — Le Blanc : Sainte Barbe : les pompiers félicités et honorés -> https://t.co/aBEI0jAFGP
16:32 — Région : à l’école du jardin planétaire -> https://t.co/kJmYmZv1zY
16:10 — Périgueux : La plainte pour diffamation, l’arme absolue ? -> https://t.co/LCr9akyyZ2
12:15 — Auriac : L’esprit de Noël est aussi en Xaintrie -> https://t.co/5kP6qhZtl5
11:18 — RT : Région : Concert de soutien au journal jeudi à Châteauroux -> https://t.co/M1kpqr42vs
09:19 — Haute-Vienne : Jour noir pour les casquettes blanches | L'Echo https://t.co/R2Osmoa2gu via

Puigdemont trouve la voie du milieu

CATALOGNE. Le président séparatiste a réaffirmé la réalité du processus d’indépendance tout en le suspendant le temps du dialogue.

DISCOURS
Alors que toute l’Europe était suspendue à ses lèvres hier soir, le président catalan, Carles Puigdemont a trouvé la voie de la sagesse en proposant au Parlement de la région déchirée de suspendre la déclaration d’indépendance envisagée en vue d’un dialogue avec Madrid tout en réaffirmant que «la Catalogne sera un État indépendant».
«Le gouvernement catalan et moi-même proposons que le Parlement suspende les effets d’une déclaration d’indépendance afin de pouvoir entreprendre dans les prochains jours un dialogue», a-t-il asséné. «Je veux transmettre aux Espagnols un message de respect et d’apaisement. Je vous demande de vous efforcer de reconnaître ce qui nous a amené jusqu’ici. Nous ne sommes pas des délinquants, nous ne sommes pas des fous, pas des putschistes. Nous sommes des personnes normales qui voulons voter», a-t-il plaidé. «Des millions de Catalans croient que la Catalogne doit avoir son propre État», relèvera le leader indépendantiste.
Après le référendum du 1er octobre, «la Catalogne a gagné le droit d’être un État indépendant, d’être écouté et respecté. Être écouté, c’est possible, on l’a vu ces dernières semaines. Le “oui” à l’indépendance a gagné par majorité absolue. Le seul langage que les urnes comprennent c’est le “oui” à l’indépendance et c’est le chemin que je vais mener», a alors affirmé Carles Puigdemont avant de lancer : «Il y a un avant et un après 1er octobre.
Madrid intraitable
La Catalogne sera un État indépendant sous la forme d’une République ».
Respectant les doléances de son peuple tout en ne le précipitant pas dans l’abîme, le discours du président a été regardé comme une prouesse diplomatique. Mais le principal intéressé a fait exception.
Pour le gouvernement conservateur espagnol, la stratégie de M. Puigdemont reste inadmissible et s’apparente à une déclaration implicite d’indépendance, a dit l’un de ses portes-paroles peu après le discours retransmis en direct par plusieurs médias jusque au coeur de Barcelone. «Une déclaration implicite d’indépendance, suivie ensuite d’une suspension explicite (...) n’est pas admissible» a déclaré le responsable.
Dès lors, l’appel de M. Puigdemont au dialogue pourrait se heurter à la fermeté de Madrid. Déjà, quelques heures avant son discours,
la vice-présidente du gouvernement Soraya Saenz de Santamaria avait déclaré qu’il n’y avait «pas de place pour la médiation entre la légalité et l’illégalité, entre la loi et la désobéissance, entre la démocratie et la tyrannie». Pour autant, toute mesure draconienne risquerait de provoquer des troubles en Catalogne, où huit électeurs sur dix auraient souhaité un référendum en bonne et due forme, en lieu et place de celui du 1er octobre.
D’autant que la tension y est déjà extrême, ainsi que dans toute l’Espagne où les vieux fantômes du passé ressurgissent quand parmi
les «patriotes» défendant l’unité du royaume se glissent des nostalgiques de la dictature de Francisco Franco.
F.D avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisĂ©e.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformĂ©es en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont Ă  la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.