Fil info
17:23Un nombreux public pour le spectacle "Miroir du temps" organisé par "Agir pour le patrimoine de Grand-Bourg"... https://t.co/iYmZIDyCtA
17:06RT : ❄Suite à la demande de , réouverture du Centre d'hébergement d'Urgence pour 3 nuits à partir de ce soir.… https://t.co/V3OtyocdNF
17:06RT : Aidez nous à les aider ! ❄ Déposez vos dons au Gymnase du Sablard. Cadre de permanence : 0587070083 📞… https://t.co/SC03IwGASL
16:33Lignac : La chèvre à cou clair attend plus de reconnaissance -> https://t.co/SUwVJo5gok
16:29Tulle : La pêche à la mouche sur grand écran -> https://t.co/n4An1xHgmp
16:02 Ma question à madame la ministre sur le devenir des "petites lignes" SNCF. Il faut réformer sans indu… https://t.co/MixVK6yYxg
15:43Dordogne : Menaces sur les lignes TER -> https://t.co/lWhlwWijZF
15:34RT : Le conseil d’État refuse de suspendre la circulaire qui recense les dans les centres d’acc… https://t.co/tE0JA2M7Jt
15:29RT : Le conseil d’État refuse de suspendre la circulaire qui recense les dans les centres d’acc… https://t.co/tE0JA2M7Jt
15:29RT : En raison du déménagement de votre agence, nous avons quelques soucis avec notre numéro de téléphone mais vous... https://t.co/p5Q3waIona
15:27RT : Rue de la Boucherie. Circulation interdite. Lire communiqué mairie https://t.co/icyzoBwuuy
15:08RT : Le Kid's Foot... C'est reparti !!! Destinée aux enfants nés en 2013 et 2014, cette "mini section" a pour objectif… https://t.co/uRa9mM66d9
14:10En raison du déménagement de votre agence, nous avons quelques soucis avec notre numéro de téléphone mais vous... https://t.co/p5Q3waIona
13:38Rue de la Boucherie. Circulation interdite. Lire communiqué mairie https://t.co/icyzoBwuuy
12:42RT : ⚠️ Attention ⚠️ Communiqué de presse et dossier de décryptage du projet de prés… https://t.co/vYKiQWifUn
12:42Et dans l’Écho Dordogne aussi https://t.co/5dxsQRWD2u
12:40RT : Je serai ce soir en Creuse et demain en Correze pour présenter le livre https://t.co/c2ng4gJMgA
12:20RT :  : des proches de Nétanyahou placés en garde à vue dans une nouvelle affaire de corruption https://t.co/oDUgWHtc1k
12:15RT : Je serai ce soir en Creuse et demain en Correze pour présenter le livre https://t.co/c2ng4gJMgA
12:14RT : « Il est aujourd’hui le président des riches » à lire dans l’. https://t.co/OgjVoL2ThL
12:10RT : ⚠️ Attention ⚠️ Communiqué de presse et dossier de décryptage du projet de prés… https://t.co/vYKiQWifUn
12:10RT : Au fond a de la suite dans les idées. Il veut remplacer les petites lignes par ses bus! https://t.co/zjC8BlwaTH
12:10RT : 9 000 km de lignes à abattre au nom de la rentabilité, «départs volontaires» et fin du statut de cheminot.. Le rapp… https://t.co/haPLXkygHz
12:08RT : Les attaques portées à la et aux usagers sont inacceptables. Nous la défendrons car elle est notre bien commu… https://t.co/72efBy5auw
12:08RT : NOUVEAU ! La Maison de la Nouvelle-Aquitaine ouvre sa boutique éphémère - 21 rue des Pyramides - Paris 1er… https://t.co/F3RIh9Q4M8
12:08RT : Brive-la-Gaillarde : Olivier Dartigolles -> https://t.co/85JguN5LFx
11:39SPA : Un refuge de bonnes volontés https://t.co/9kMcJgvMYE
11:07Brive-la-Gaillarde : Olivier Dartigolles -> https://t.co/85JguN5LFx
10:55France : Un refuge de bonnes volontés -> https://t.co/DMrvQcLWld
10:54« Il est aujourd’hui le président des riches » à lire dans l’. https://t.co/OgjVoL2ThL
22:42France : Entre rachat et Cuillère de bois -> https://t.co/1Jq4fsxsWj
22:42France : Amazon fond sur la santé... américaine -> https://t.co/AMVlXxGM0s
22:40France : Procès à huis-clos pour le repenti -> https://t.co/lHBpFQHftO
22:39Sport : Très investis dans la création trahis par leur costume -> https://t.co/Wa1sav37oP
22:38France : Corvéables les cadres ? C'est tout l’enjeu des négociations sur le statut -> https://t.co/yjALgnvS1B
20:23Région : Rue de la Boucherie, enquête et évaluations se poursuivent -> https://t.co/pd1sqnutba
19:25RT : Tulle : Tous unis contre les idées extrêmes -> https://t.co/07UM5yQwkl
18:32Incendie rue de la Boucherie à Limoges. Modification de la circulation autour du site. Le communiqué de la Ville de… https://t.co/oMw9D8Zr19
18:32Argenton-sur-Creuse : Commune nouvelle : les élus font le point avant les réunions publiques -> https://t.co/FV7EzoxlIc
18:31Châteauroux : La Vallée d’Ebbes s’inscrit dans le paysage -> https://t.co/KrMZUdpmGN
18:29Indre : PME : comment être plus visible sur le web ? -> https://t.co/iVGwXkHsOi
18:27RT : Incendie meurtrier de la rue de la Boucherie à : l'enquête avance. Le premier homme placé en garde-à-vue a… https://t.co/9RhcFkr2g9

Moins de protection, plus d’emplois précaires et de temps partiels subis... le bilan du Job acts

EMPLOI. Le bilan mitigé des observateurs sur la réforme du marché du travail italienne, lancée en 2014.

ITALIE
« Le Job acts est un demi-succès et un demi-échec ». Carlo Alberto Carnevale Maffè est professeur à l’Université Bocconi à Milan. Alors que le débat fait rage en France sur la réforme engagée par le président Emmanuel Macron, son équivalent à l’italienne, le Job acts, fait l’objet de bilan mitigé de la part des observateurs alors que Matteo Renzi se targue d’avoir fait bouger les lignes et créé près d’un million d’emplois.
Réforme phare du gouvernement Renzi lancée début 2014, le Job acts a pour philosophie de libérer le marché du travail, en facilitant les licenciements et favorisant les embauches.
L’idée est aussi de casser la dichotomie entre, d’un côté, des travailleurs jeunes, pour la plupart précaires et, de l’autre, des plus anciens ultra-protégés.
Sa mesure centrale : la création d’un contrat à durée indéterminée (CDI) à « protection croissante ». Le licenciement est facile durant les trois premières années, puis de plus en plus compliqué et onéreux. La réintégration des salariés licenciés abusivement, jusque-là automatique, est par ailleurs supprimée, sauf en cas de discrimination. En contrepartie, l’entrepreneur est condamné à verser une indemnisation dont le montant est fixé en fonction de l’ancienneté. Le tout s’est accompagné en 2015 et 2016 d’exonérations
fiscales pendant trois ans pour les entreprises embauchant en CDI.
L’adoption de cette loi a donné lieu à un débat houleux. Controversée au sein même de la coalition gouvernementale, elle est contestée
dans la rue, avec notamment une grève générale en décembre 2014.
Trois ans plus tard, Tania Sacchetti, secrétaire confédérale du syndicat Cigl, juge sévèrement ses résultats : « nous avons affaibli
la protection et les droits des travailleurs – le CDI n’est par exemple plus aussi sûr qu’il l’était – mais l’économie n’en a pas bénéficié », affirme-t-elle, en dénonçant le développement en Italie d’un « travail plus précaire » et « de temps partiels non voulus ». Les exonérations fiscales « ont coûté quasiment 18 milliards d’euros », souligne-t-elle par ailleurs, en notant qu’« elles ont un peu drogué le marché » en créant « une bulle ».
Si les embauches en CDI ont explosé la première année, elles ont en effet nettement diminué par la suite. Face à la « polémique », Matteo Renzi se dit « sans mot », martelant que le Job acts a contribué à « créer 918.000 postes de travail de février 2014 à aujourd’hui ». Concrètement, il est difficile d’évaluer le nombre d’emplois réellement créés par la réforme, de surcroît dans un contexte de petite reprise économique, mais les experts jugent l’estimation « optimiste », voire « un peu berlusconienne », selon l’expression de M. Carnevale Maffè. De plus, la hausse de l’emploi a surtout profité aux plus de 50 ans, le chômage des jeunes représente le plus grand échec du Job acts, juge également le professeur « 35% des jeunes (de 15-24 ans) n’ont pas de travail et 40.000 quittent chaque année l’Italie pour aller travailler à l’étranger », rappelle M. Martone, vice-ministre du Travail sous le gouvernement de Mario Monti.
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.