Fil info
23:49La une du Mardi 27 Juin 2017 https://t.co/FpvD5bl2Mi
19:32Sarlat-la-Canéda - La maternité est-elle en danger ? https://t.co/BQmz86Cqb3
19:29Dordogne - Conseil départemental : du Rififi dans l’opposition https://t.co/hg19yHg8VM
19:18Châteauroux - Dix jours de festivités pour les 50 ans du départ des Américains https://t.co/NgXk8UW6rg
19:15Indre - C’est Darc à la campagne ! https://t.co/YEiUdSqLgD
18:00Dans la grande salle de l’IRFJS, règne l’agitation classique qui précède les assemblées générales. Les adultes,... https://t.co/RG63VGDmEM
17:59Creuse - Modestes témoignages importants et petites histoires capitales... https://t.co/I4w1zUZpeL
17:55Reconnus comme partenaires fiables en Haïti, les membres des 7 structures du réseau Haïti Ouest se retrouvaient... https://t.co/meKQDajL9y
17:53Creuse - Solidaires, oui, bons samaritains, non https://t.co/RQv4zEVd4g
17:48Le Menoux - Donner l’envie de faire de la randonnée avec l’aménagement de la Voie Verte https://t.co/LYGlKzDGI6
17:47Haute-Vienne - La «Clafoutis party» où les JO du cracher de noyaux https://t.co/KdIuObx83f
17:47Le Menoux - Donner l’envie de faire de la randonnée avec l’aménagement de la Voie Verte https://t.co/4NPdGMCtzg
17:45Haute-Vienne - «Entre t’air et eau» la nature pour tous https://t.co/vAA0lv99jE
17:39Indre - Inauguration de la stèle de Rouze https://t.co/JnlEQDWPmY
17:37Saint-Aigny - Patrick Gallienne fait chanter les convives du restaurant https://t.co/D4WqUsNNIU
17:33L’espace André-Lejeune à... https://t.co/umjj3aW3Cy
17:32Creuse - Du monde pour la conférence sur la tique https://t.co/Uo4er30F9s
17:31Région - Juste un retour à la normale https://t.co/K909v6R5QL
17:26C’est dans une ambiance toujours conviviale que se sont réunis le 21 juin dernier les enfants, les parents, les... https://t.co/XJkve3yA9L
17:25Creuse - L'année est finie, des félicitations et un cahier... https://t.co/vSKwYf14Qd
13:09La Châtre - FaRanDoLe a versé sa recette en faveur des jeunes têtes https://t.co/XEFSC55CNs
10:58Corrèze - La Ligue contre le cancer a organisé le sixième "Relais pour la vie" ce week-end à Tulle https://t.co/Jdfi8rdo4C
09:23Dans notre édition aujourd'hui : - Un centre d'études pour penser les enjeux de société de demain. - Zoom : La... https://t.co/VmZ5Jelcpy
06:10 Magnifique mondain

La vérité historique doit être connue

APPEL. Des personnalités appellent à faire enfin la lumière sur l’ «assassinat» de Maurice Audin dans une lettre à Emmanuel Macron à l’occasion des 60 ans de la mort du mathématicien communiste disparu à Alger.

GUERRE D’ALGÉRIE
Il y a 60 ans, le mathématicien Maurice Audin, militant communiste, était arrêté par des parachutistes français sous les yeux de son épouse Josette Audin. Elle ne le reverra pas. Après l’ «Appel des douze» en 2000, condamnant la torture commise durant la guerre d’Algérie, et l’ «Appel des 171» en 2014, une quarantaine de personnalités demandent à Emmanuel Macron d’agir. Cette lettre, rendue publique samedi, est signée notamment par le sociologue Edgar Morin, les écrivains Mathias Enard et Jérôme Ferrari, l’ancien ministre Pierre Joxe, l’avocat Jean-Pierre Mignard, les historiens Gilles Manceron et Benjamin Stora et le mathématicien Cédric Villani, candidat REM dans l’Essonne.
«Jusqu’en 2014, la version officielle, à laquelle personne ne portait
crédit, était qu’il s’était évadé», soulignent les signataires. «Le 18 juin 2014, M. François Hollande, votre prédécesseur», avait affirmé que «M. Audin ne s’(était) pas évadé » mais était «mort durant sa détention ». Mais ni les documents ni les témoignages permettant d’ «infirmer la thèse de l’évasion» et évoqués par l’ex-chef de l’Etat «n’ont été révélés». «A l’occasion de ce triste soixantième anniversaire, la vérité historique relative à cet assassinat doit enfin être connue», écrivent- ils au président de la République, lui rappelant sa promesse de prendre «des actes forts sur cette période de notre histoire». Arrêté à son domicile à Alger le 11 juin 1957 en présence de sa femme par des parachutistes, Maurice Audin,
25 ans, est soupçonné d’héberger des membres de la cellule armée du Parti communiste algérien. Il est torturé dans une villa d’El Biar, un des quartiers d’Alger, en compagnie d’Henri Alleg, futur auteur de «La Question», livre dénonçant la torture. Dix jours plus tard, Josette Audin apprend officiellement que son mari s’est évadé lors d’un transfert. Dans «La vérité sur la mort de Maurice Audin» (Equateurs, 2014), le journaliste Jean-Charles Deniau concluait que Maurice Audin avait été tué par un sous-officier français sur ordre du général Jacques Massu, patron de la 10e division parachutiste (DP) pendant la bataille d’Alger. Un ordre répercuté par Paul Aussaresses, alors officier de renseignements au 1er régiment de chasseurs parachutistes (RCP), l’un des quatre régiments de la 10e DP.
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.