La famille albanaise libérée

Les personnes qui ont apporté, à l’appel du Réseau éducation sans frontière, leur soutien depuis le début de la semaine à une famille albanaise sur le point d’être expulsée (lire nos précédentes éditions) ont accueilli avec joie et soulagement leur libération du centre de rétention où cette mère et ses trois enfants de 14, 15 et 20 ans avaient été conduits lundi. Dans la nuit de mercredi à jeudi, ils sont rentrés à Châteauroux mais préfèrent se cacher. Ils n’étaient pas présents hier au rassemblement de soutien qui a eu lieu à 18 heures devant la préfecture. La marche prévue lundi prochain pour demander leur libération a par conséquent été annulée. On ne sait pas encore la raison qui a conduit le juge à prononcer leur libération mais tous sont ici persuadés que la mobilisation en leur faveur, et en particulier l’action de blocage du collège Beaulieu mercredi par les camarades du plus jeune des enfants, a pesé. « Nous sommes là pour dire que nous restons vigilants et solidaires », explique Nathalie, qui se définit comme citoyenne du monde. RESF recherche une personne compétente pour étudier d’éventuels recours.