Fil info
17:02Bergerac : Ce soir, c’est Suzane qui est concert et c’est gratuit ! -> https://t.co/rEf4QIHVv9
16:51RT : | ♻️ La rentrée approche et vous souhaitez vous équiper ? 🤝 Développée par Limoges Métropole, utili… https://t.co/AxCI2QdOOh
16:50RT : Je suis co-signataire de cette lettre initiée par . Nos ports doivent s’ouvrir à l’accueil des migrants e… https://t.co/U2cUwTKTGj
16:49RT : POUR NE PAS OUBLIER / NOT TO BE FORGOTTEN; il y a 20 ans, le 17 août 1999, 5 sapeurs-p… https://t.co/ox7GKoiBER
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV
07:17Région : Fruits et légumes: pourquoi les prix flambent -> https://t.co/N8Bl5r7dB6
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/VEigJi41bE
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/OizjBr2SD4
07:10Région : Comborn, un patrimoine millénaire -> https://t.co/EywYvuMWtL
07:03Région : Les élevages régionaux marqués par des productions en baisse -> https://t.co/SRlXUx9oF7
06:44Bergerac : La démonstration de force vaut pour Périgueux -> https://t.co/aR0EIEhCxJ
06:11Rampieux : 3 bus détruits dans un incendie entraînent du chômage technique -> https://t.co/cTRfaQmFhK
05:50Calviac-en-Périgord : Accident : un motard de 20 ans gravement blessé -> https://t.co/glOSDiWCRo

La Région développe sa COP pour les urgences climatique et sociale

La Région Centre - Val de Loire veut favoriser le développement d’idées concrètes pour répondre aux urgences climatique et sociale à travers une conférence des parties. Une présentation était faite mardi soir, à Châteauroux.
On doit chercher ensemble comment passer de l’ambition à l’action », expliquait mardi soir Charles Fournier, 3e vice-président délégué à la transition écologique et citoyenne et de la coopération. Depuis déjà plusieurs mois, l’élu, tête de file du groupe écologiste à la Région, porte haut cette envie de concrétiser les objectifs définis par la COP 21, qui s’est déroulée à Paris en 2015, à l’échelle du territoire. Transition énergétique, préservation de la biodiversité, qualité des sols et des cours d’eau... toutes ces questions trouvent aujourd’hui une résonance particulière et, pour imaginer les solutions de demain, cette conférence des parties à l’échelle des six départements du Centre - Val de Loire vient de voir le jour. « On veut créer le cadre nécessaire pour se mobiliser ensemble, et ainsi, créer de nouvelles alliances entre les différents acteurs », complète l’élu.
Mardi soir, au cours d’une réunion ouverte salle Edith-Piaf, à Châteauroux, c’était au tour de l’Indre de se lancer dans ce vaste projet. Environ 90 personnes issues de collectivités, d’associations, d’établissements scolaires, d’entreprises ou de la société civile s’étaient déplacées.
Plusieurs en ont d’ailleurs profité pour présenter des idées en cours de développement. Ainsi, la CCI et la CMA travaillent avec des entreprises de la zone du Buxerioux à Châteauroux pour limiter l’utilisation de ressources dans leurs procédés. L’équipe d’Indre Nature met en place un accompagnement des collectivités volontaires pour mener des diagnostics sur la qualité des eaux et définir un plan d’action en fonction des résultats. Francis Lherpinière, son directeur, voit plutôt d’un bon œil l’initiative portée par la Région. « L’intérêt de cette COP régionale est qu’elle permettra de mettre en lien des acteurs qui pouvaient travailler de façon isolée, de nous faire connaîtres les uns les autres, qu’on puisse se mettre en synergie. »
Un travail de partenaires
Pour veiller à la concrétisation de cet objectif, plusieurs biais seront mis en place : une série d’évènements labellisés, des ateliers locaux, un maillage d’ambassadeurs, des coalitions de travail ou encore des formulaires d’engagements pour se fixer des objectifs...
Et si la Région aura un rôle de chef d’orchestre, elle a recruté un prestataire de service, EcoActe, pour l’encadrement. Une assemblée pour le climat et la transition énergétique, Acte, qui rassemble des citoyens de tous horizons, a été créée. Plusieurs partenaires accompagneront également le développement, l’Ademe, la Banque des territoires (ex-Caisse des dépôts et consignations) ou encore le WWF. « Nous avons signé avec eux une convention. Leur rôle est de venir en agitateur pour pousser tout le monde à s’emparer du sujet et former des coalitions sur le territoire. » Pour cela, l’ONG a développé une application, WAG, déjà disponible sur smartphone. Elle propose un accompagnement pour pousser chacun à trouver sa bonne méthode pour tendre vers plus de gestes écolo, d’adapatation et de résilience. Une plateforme* a également été ouverte en ligne pour guider les personnes qui souhaiteraient prendre part à cette démarche.
Le calendrier de travail a été précisé mardi soir. Ainsi, entre mai et décembre, sera engagée la phase d’élaboration. En novembre aura lieu la présentation de la première mouture du projet. Le lancement des appels à projets aura alors lieu en janvier 2020 suivi de leur  mise en place tout au long de l’année.
Pour encadrer et concrétiser cette démarche, 450 000 euros vont être mis à disposition par la Région sur deux ans. En parallèle, 27 millions d’euros, accordés à la Région par l’Europe, seront alloués à la transition sur le territoire. Pour pourvoir espérer en bénéficier, les projets doivent être mis en place avant fin 2022.
MT
* https://cop.democratie-permanente.fr

Nike Air Max 97 High