Fil info
13:16 On à pas les mêmes oreilles. ..
11:58Creuse : De l'innovation aussi sur le territoire creusois | L'Echo https://t.co/gnC3tR1VCb via
21:09J’ai sollicité toutes les personnes et services dis responsables Personne ne prend ses responsabilités https://t.co/RmaFm4wASZ
18:10Jusqu'à demain, la Fête de la bovine s'associe une nouvelle fois aux de Saint-Léonar… https://t.co/uzoso62bOZ
17:51RT : Bon anniversaire à la promesse d’E.Macron:« La première bataille : loger tout le monde dignement. Je ne veux plus,… https://t.co/0BUyIIYKFb
17:47RT : Aussi doué pour le champagne que pour gagner le Tour du Limousin Nouvelle Aquitaine, c’est de la… https://t.co/gkeZ2cjwXh
17:45RT : [] 🚴🏽‍♂️🏆 Tour du Limousin - Nouvelle-Aquitaine - J4 : Nicolas Edet (Cofidis) remporte le maillot jaune.… https://t.co/jWeYe4U0kB
17:45RT : Cérémonie de remise des récompenses en présence du Maire  et de nombreux élus locaux https://t.co/jsdJpSQGWB
17:03 Il n’y a vraiment rien à dire à part de se… https://t.co/nRcyz9QE5i

Les territoires comme moteur de la transition énergétique

Mardi, la Région Centre-Val de Loire, l’Ademe, les pays castelroussins et de Valençay se sont engagés pour la transition énergétique et le développement des territoires au travers de la signature du contrat d’objectif énergies renouvelables.

Mardi, l'exécutif régional était en visite dans l’Indre pour parler transition énergétique et développement rural. Après une visite à Niherne pour découvrir un projet de géothermie, les élus se sont rendus à la salle polyvalente de Châteauroux pour signer le premier contrat d’objectif territorial énergies renouvelables (COTER) de l’Indre, le second au niveau régional.
« Le but est de donner les moyens aux territoires de se saisir de la transition énergétique, souligne Mohamed Amjadhi, le directeur régional de l’Ademe*, l’organisme partenaire et co-financeur. Notre objectif commun est de permettre aux générations futures de continuer à vivre sur le territoire. »
Le but du COTER est d’encourager les changements de production et de consommation d’énergie. 70 projets sont à l’étude pour les deux pays. L’objectif était d’arriver à une économie de 100 tonnes équivalent pétrole sur trois ans. Finalement, l’économie devrait être multipliée par onze et atteindre 1 123 tonnes équivalent pétrole.
Pompe à chaleur et herbe à éléphant
« Nous affirmons a minima la réussite de dix projets pour les années à venir, promet William Lauerière, le président du pays de Valençay. Ce contrat est l’aboutissement de l’engagement de notre territoire à développer les énergies renouvelables. » Parmi les projets soutenus, on peut citer des installations et des extensions de réseaux de chaleur à bois, l’utilisation de pompe à chaleur, de chaudière biomasse,... À Buzançais, on va cultiver une plante qui pousse habituellement sur les pentes de l’Himalaya, l’herbe à éléphant. En parallèle au niveau régional, des dispositifs encouragent à mieux maîtriser sa consommation, réduisant autant l’impact environnemental.
« Ce n’était pas évident il y a dix ans de dire qu’on pourrait se retrouver autour d’un pari sur l’inflexion de la consommation d’énergie, analyse François Bonneau, le président de la Région Centre-Val de Loire. C’est un nouveau modèle de développement. » Après la signature, la soirée s’est prolongée par la séance de débat public sur la programmation pluriannuelle de l’énergie.

* Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.