Fil info
23:48France : Hausse persistante des précaires -> https://t.co/OkEOh25inX
23:46France : Marseille se veut pionnière de l’éolien flottant -> https://t.co/f2SozAcrW5
23:44France : Cap sur le droit aux vacances avec le Secours populaire -> https://t.co/PBImgo4R0o
23:29RT : Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:38Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:33Uzerche : les belles rutilantes s'exposent à La Papeterie -> https://t.co/Tvy16pSFkp
21:34Bergerac : Michel Delpon, le député loin d’être En Marche forcée -> https://t.co/8C5ARkSFDy
19:16RT : Pensée du jour 🤔 https://t.co/b8pCsy9VnN
19:15RT : Dernière minute .La Coordination Syndicale Départementale CGT fonction publique territoriale du Cher dépose un préa… https://t.co/MlpSYC3wgU
19:10RT : France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
18:56France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
16:50Saint-Gaultier : Les pompiers domptent les feux de forêts -> https://t.co/klmLJOgfYp
16:49Mézières-en-Brenne : Métal Brenne armée pour l’avenir -> https://t.co/YrSsy3YVvo
16:43Saint-Geniès : Le projet d’abattoir sur la table -> https://t.co/qmjTVZwz4b
15:58Saint-Marcel : Le Secours immédiat espère une reconnaissance d’utilité publique -> https://t.co/Jnsnnm2ZMp
15:47Boulazac : L’avenir à dessiner en commun -> https://t.co/287HUexjGT
13:55Périgueux : La gendarmerie investit l’espace virtuel -> https://t.co/HlzxjpEwWe
13:53Saint-Laurent-sur-Manoire : « Pour nous, nos enfants, ce ne sont pas des lieux agréables » -> https://t.co/Dkgd1eoIJD
13:24Dordogne : L’impôt qui ne coule pas de source -> https://t.co/IfCsHckH46
12:00 Si quelqu'un est arbitre officiel dispo dimanche à 13h30 du côté de Marcillac La Crois… https://t.co/JDcYo8wK2L
11:52Commandez et achetez des produits fermiers pour soutenir https://t.co/68VmuXA6Lk
11:36RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:28RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:24RT : Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr
11:18Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
10:18Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr

Un comité d’honneur en soutien à Mis et Thiennot

Un regroupement d’une vingtaine de signataires et de vingt-cinq communes vise à montrer à l’échelle nationale l’ampleur des soutiens pour la révision du procès et infléchir l’opinion des députés en ce sens.

Le combat ne s’arrête jamais. Même plus de soixante-dix ans après le meurtre du garde-chasse Louis Boistard en Brenne, en 1946, les membres du comité Mis et Thiennot pour la révision de leur procès continuent de se mobiliser et trouver des idées pour médiatiser leur action. La dernière en date : un comité d’honneur réunissant des signataires connus du grand public et les communes qui ont inauguré des lieux Mis et Thiennot.
Aujourd’hui, après de nombreuses requêtes en révision déboutées, le comité se centre sur un objectif : le vote d’un amendement de loi qui stipulerait que, lorsque la torture  dans une procédure est reconnue, elle doit être un facteur de révision systématique. Une première tentative pour faire étudier ce projet n’avait pas abouti. Mais les membres ne baissent pas les bras car la mise en application d’un tel décret leur permettrait de déposer une septième requête en révision, et peut-être, d’enfin trouver une issue heureuse à leur combat. « C’est notre seule chance ! Il n’y en aura pas d’autres. Si on ne bouge pas, c’est fini », a rappelé Léandre Boizeau, ancien président du comité et auteur du livre Ils sont innocents.
Le comité mise aujourd’hui sur un nouvel échange avec les parlementaires indriens et l’envoi d’un courrier à l’attention de tous les députés de France pour les sensibiliser à cette question. C’est pour appuyer leur démarche qu’ils viennent de mettre en place ce comité d’honneur. Aujourd’hui, vingt-cinq communes et vingt et un signataires sont membres : Henri Leclerc, président d’honneur de la LDH, Nancy Huston, écrivaine, les Bodin’s, le réalisateur Dominique Adt... mais le comité veut en réunir plus. Le but pour Léandre Boizeau : avoir un relais national pour leur cause. « Ce n’est pas pour le plaisir, mais il faut que cette liste serve d’entrée pour les députés qui vont recevoir le courrier. Il faut forcer leur porte. » Une volonté constante, mais renforcée par un récent courrier. Dedans, un homme de 95 ans, proche des lieux au moment des faits, livre un témoignage en faveur de l’innocence de Mis et Thiennot. Même si cet écrit ne semble pas exploitable dans le cadre d’une enquête judiciaire, pour les membres, il est bien une preuve de plus à donner aux élus de l’omerta qui régnait à l’époque en Brenne et a conduit à une grave erreur judiciaire.
Un prochain rendez-vous est prévu à l’attention du grand public pour revenir sur l’affaire. Vendredi 19 janvier à 20 h 30, à l’Apollo, sera projeté un documentaire d’une heure trente de Michel Le Thomas constitué d’archives et d’entretiens inédits. Il sera suivi d’un entretien entre le réalisateur et Léandre Boizeau.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.