Fil info
11:50Haute-Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau | L'Echo https://t.co/F9iC0ipg4m via
11:23RT : ⚠️Accident poids lourd impliqué sur dans le sens ▶️ entre les sorties n°53 (Nespouls) et n°54… https://t.co/PIRsQLIjpi
10:26Bergerac : Code du Travail : le Campanile sur le grill des Prud’hommes -> https://t.co/c7o4oXC2g0
10:10Ussel : Une campagne participative pour maintenir le bar d'ânes -> https://t.co/9M3egHciGr
09:57RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD
16:56Mercredi 17 octobre SOLIHA Dordogne-Périgord avec le Département fête ses 50 ans à Périgueux de 9h à 12… https://t.co/e2NGHhFMUF
16:52# # - -Vienne : Le marché aux plantes prend racine parc Victor-Thuillat -> https://t.co/M63o5XWUoy
15:03Dordogne : Entre colère et exaspération -> https://t.co/NCUw6GWJO9
15:02Dordogne : Dominique Bousquet, pour un dernier mandat à la tête des Républicains -> https://t.co/OPVJXzHbQp
14:54RT : Partons à la rencontre de qui se bougent pour améliorer notre quotidien. Adil, entraîneur de jeunes à… https://t.co/yTLQbQ2euk
14:49Périgueux : Partir des besoins des chômeurs et des entreprises -> https://t.co/XFbbbE1Sbg

Un comité d’honneur en soutien à Mis et Thiennot

Un regroupement d’une vingtaine de signataires et de vingt-cinq communes vise à montrer à l’échelle nationale l’ampleur des soutiens pour la révision du procès et infléchir l’opinion des députés en ce sens.

Le combat ne s’arrête jamais. Même plus de soixante-dix ans après le meurtre du garde-chasse Louis Boistard en Brenne, en 1946, les membres du comité Mis et Thiennot pour la révision de leur procès continuent de se mobiliser et trouver des idées pour médiatiser leur action. La dernière en date : un comité d’honneur réunissant des signataires connus du grand public et les communes qui ont inauguré des lieux Mis et Thiennot.
Aujourd’hui, après de nombreuses requêtes en révision déboutées, le comité se centre sur un objectif : le vote d’un amendement de loi qui stipulerait que, lorsque la torture  dans une procédure est reconnue, elle doit être un facteur de révision systématique. Une première tentative pour faire étudier ce projet n’avait pas abouti. Mais les membres ne baissent pas les bras car la mise en application d’un tel décret leur permettrait de déposer une septième requête en révision, et peut-être, d’enfin trouver une issue heureuse à leur combat. « C’est notre seule chance ! Il n’y en aura pas d’autres. Si on ne bouge pas, c’est fini », a rappelé Léandre Boizeau, ancien président du comité et auteur du livre Ils sont innocents.
Le comité mise aujourd’hui sur un nouvel échange avec les parlementaires indriens et l’envoi d’un courrier à l’attention de tous les députés de France pour les sensibiliser à cette question. C’est pour appuyer leur démarche qu’ils viennent de mettre en place ce comité d’honneur. Aujourd’hui, vingt-cinq communes et vingt et un signataires sont membres : Henri Leclerc, président d’honneur de la LDH, Nancy Huston, écrivaine, les Bodin’s, le réalisateur Dominique Adt... mais le comité veut en réunir plus. Le but pour Léandre Boizeau : avoir un relais national pour leur cause. « Ce n’est pas pour le plaisir, mais il faut que cette liste serve d’entrée pour les députés qui vont recevoir le courrier. Il faut forcer leur porte. » Une volonté constante, mais renforcée par un récent courrier. Dedans, un homme de 95 ans, proche des lieux au moment des faits, livre un témoignage en faveur de l’innocence de Mis et Thiennot. Même si cet écrit ne semble pas exploitable dans le cadre d’une enquête judiciaire, pour les membres, il est bien une preuve de plus à donner aux élus de l’omerta qui régnait à l’époque en Brenne et a conduit à une grave erreur judiciaire.
Un prochain rendez-vous est prévu à l’attention du grand public pour revenir sur l’affaire. Vendredi 19 janvier à 20 h 30, à l’Apollo, sera projeté un documentaire d’une heure trente de Michel Le Thomas constitué d’archives et d’entretiens inédits. Il sera suivi d’un entretien entre le réalisateur et Léandre Boizeau.