Fil info
00:32Cet article est un torchon! Je demande des excuses publiques. https://t.co/TXKIJvYwCJ
22:45France : Conflit du rail : trois mois après, où en est-on ? -> https://t.co/ELirGsBmWB
22:43France : Les prix exorbitants imposés par l’industrie pharmaceutique -> https://t.co/OIWWPr58Wk
22:28Sport : Le Grand Prix de France fait son grand retour au Castellet -> https://t.co/iaW6pbQwoB
22:27Sport : Vaincre le Pérou comme on vainc ses démons -> https://t.co/nRGATkvFxi
21:15Corrèze : La fête de la musique : un aperçu du programme -> https://t.co/ELxfppLGUe
18:52Châteauroux : [intégral] Un but interactif pour jouer au football avec le monde entier -> https://t.co/OBOcjyyv2F
18:51Indre : « Cagette et Fourchette » en recherche de nouvelles cantines -> https://t.co/2Ab0i1MuQP
18:45RT : Rassemblement contre la fermeture de l’usine Ford Bordeaux devant le siège de Ford Europe. Accueillis chaleureuseme… https://t.co/KXgxeZ5vkA
18:43 J’y crois pas trop ... sûrement un coup de com ...
18:37RT : SNCF: La CGT Cheminots "appellera régulièrement à la grève en juillet et août" et "les dates seront dévoilées au fu… https://t.co/qXSNjEVXG0
18:36 Je pense que nous sommes tous au courant qu'il faudra voir des huit à la place des neuf. Ces panneaux là, sont inutiles.
18:32RT : Le "virage social" de : les vont encore baisser, car elles ne seront plus indexées sur l'infla… https://t.co/f6oD480bjq
18:30Le conseil départemental de Creuse, opposé à la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires qui doit entrer en… https://t.co/ArIbphHJCh
17:37RT : ⚠️[PRUDENCE] // Attention feu de poids lourd dans le sens Paris ▶️ Toulouse à hauteur de (s… https://t.co/vhJ163fz0v
16:48Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Une convention à plus-value sécuritaire -> https://t.co/lteSMncUNg
16:45RT : Le hashtag est bien trouvé quand tu écris mal le nom du village que tu soutiens https://t.co/IIqedsBTAt
16:44Sarlat-la-Canéda : « Nous les pauvres, pourquoi nous détestent-ils ? » -> https://t.co/1F76P2xh6R
15:50Dordogne : Énigme en Ribéracois -> https://t.co/SCVVJNtyn7
15:48Périgueux : Le chantier de la clinique Francheville est dans les temps -> https://t.co/iTSXjzNoA8
15:11Saint-Marcel : Retour en images sur un week-end gaulois à Argentomagus -> https://t.co/OQJnm3kaoR
15:11Périgueux : Les cheminots en grève vous invitent à jouer à la pétanque -> https://t.co/mYeHO4SVF9
15:08Périgueux : Les amours d’été en liberté -> https://t.co/MpZXOcn9vI
14:49Périgueux : Profiter de sa vieillesse en toute liberté -> https://t.co/0r6fC3cymA

1939 -1945 : lorsque les avions anglais larguaient la liberté

Samedi, les passionnés d’histoire se retrouvent au centre d’études supérieures (CES) pour évoquer un épisode emblématique de la seconde guerre mondiale mais finalement assez méconnu de la part du grand public : l’aide anglo-américaine par voie aérienne.

C’est un cliché de la seconde guerre mondiale qui a forgé des mythes : les parachutages d’armes, d’agents et de matériel pour la résistance pendant le dernier conflit mondial. Samedi dans le cadre de son colloque annuel, le centre de réflexions, d’études et de documentation de l’Indre (CREDI) propose de se pencher sur cette page de l’ombre de notre histoire.
Toute la journée, spécialistes et historiens se succéderont pour animer les conférences et répondre aux questions du public. La zone géographique évoquée lors de ce colloque correspond à l’ancienne région de résistance R5 : Berry, Touraine, Limousin et Perigord (voir programme). « Qu’aurait été la Résistance sans cette aide apportée par la RAF puis par l’USSAF ? s’interroge ainsi Jean-Luc Stiver, spécialiste qui interviendra l’après-midi sur les échecs de largage indriens. Il est certain que ces opérations aériennes permirent d’armer et de subvenir aux besoins de la Résistance mais également d’obtenir des renseignements précieux en vue des prochains débarquements. »
Parachutages d’agents, de matériel, d’argent, mais aussi de pigeons et de prospectus se sont multipliés jusqu’en 1944, parfois même des atterrissages et des décollages. Des réseaux s’installèrent puis à partir du 6 juin 1944, des équipes militaires furent également parachutées. Tous ces aspects seront évoqués par les spécialistes samedi au CES.

Colloque « Lorsque la liberté venait du ciel (1940 - 1944) » : opérations aériennes, réseaux et mouvements dans la région R5 - Samedi 18 novembre, Amphi Roger Dion, Centre d’études supérieures, 90 avenue François Mitterrand à Châteauroux. Entrée libre.

Programme
- 9 h 15 : présentation du colloque par Jean-Pierre Surrault, resp. du CREDI
- 9 h 50 : « Contributions à la libération de Brive et soutien aux résistants », par Gilbert Baudatie
- 10 h 30 : « Quand les agents de l’ombre entraient par la porte berrichonne (1941) », par Jean-Louis Laubry
- 11 h 20 : Des papiers dans le ciel. Tracts et journaux dans le Cher, par Xavier Truffault
- 11 h 55 : Opérations aériennes dans le sud de l’Indre-et-Loire, par Chantal Ciret
- 12 h 25: pause déjeuner
- 14 h 30 : Opérations aériennes et mouvements de la Résistance : quelques revers dans l’Indre, par Jean-Luc Stiver
- 14 h 55 : En Creuse aussi « la liberté venait du ciel » : archives ouvertes et regards nouveaux des historiens, par Christian Penot
- 15 h 45 : Agents des services spéciaux et parachutages en Haute-Vienne, 1941 - 1944, par Dominique Sardin d’Enjoy
- 16 h 20 : Les opérations de pick-up en R5 : bilan, par Didier Dubant
- 16 h 50 : conclusion générale - pot de clôture

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.