Fil info
17:39Radio la Creuse, Radio France Creuse puis désormais France Bleu Creuse, voilà 35 ans que l’antenne creusoise du... https://t.co/2mJOK8AX2m

Victoire Piteau, chercheuse d’or en Inde

Licenciée au club de boxe de Saint-Maur, Victoire Piteau part pour l’Inde où elle va disputer les championnats du monde au sein de l’équipe de France junior filles.

Victoire Piteau, un jeune indrienne de 17 ans, actuellement en terminale gestion et administration, va participer du 18 au 27 novembre aux championnats du monde de boxe amateur à Guwahati, la plus importante ville de l'Assam, un État indien situé au nord-est du pays. Piteau, un nom bien connu dans le milieu de la boxe puisque son père, Sébastien, n’est autre que le président du club de Saint-Maur dans lequel sa fille est licenciée.
« Toute petite j’accompagnais mon père à la salle. J’ai fait mon premier combat à l’âge de 7 ans. Les choses sérieuses ont commencé quand, à 14 ans, je suis passée amateur ». Depuis la jeune fille est devenue une habituée des rings : 29 combats amateurs (16 victoires, 12 défaites et 1 nul) et trois sélections en équipe de France. « La boxe m’a permis de forger mon caractère et de développer mes qualités mentales ».
Elle est actuellement championne de France ce qui lui vaut d’avoir été sélectionnée pour ces championnats du monde dans la catégorie 57 kg au côté de trois autres jeunes boxeuses de Rosny et de Garge-les-Gonesse. Elle les a rejointes hier à l’Institut national du sport, de l'expertise et de la performance (INSEP) à Paris pour deux ultimes jours de préparation avant de s’envoler pour l’Inde. Victoire se réjouit tout particulièrement de retrouver Gloria d’Almeida : « on a commencé ensemble en amateur il y a trois ans et demi et ce sera notre dernière compétition ensemble ».
Elle a le niveau
En juillet, lors des championnats d’Europe à Sofia en Bulgarie, Victoire a été quart de finaliste. Elle aborde ce nouveau rendez-vous sans stress particulier : « Tant que je n’y suis pas, je ne réalise pas vraiment » sourit-elle. « à Sofia, on a vu qu’elle avait le niveau » glisse son père et coach qui va l’accompagner en Inde grâce au soutien de Team VP, l’association que préside Christophe Dutaut, le patron de La Dernière Séance, à Châteauroux.
Les points forts de Victoire sont l’engagement physique et l’intensité. « Ce n’est pas la plus technicienne, mais c’est la plus physique et celle qui frappe le plus fort » résume son père. « J’ai tendance à tout donner à chaque fois. Je vais donc devoir apprendre à mieux maîtriser mon effort afin de pouvoir aller jusqu’au bout » analyse la jeune fille. Car Victoire vise naturellement la médaille d’or. Pour cela, elle devra remporter cinq combats en sept jours. Le tirage au sort aura lieu le samedi 18. Il sera bien entendu déterminant : « on aimerait éviter la Russe et l’Indienne lors des premiers tours » reconnaît Sébastien Piteau.
Quel que soit le résultat, ces championnats du monde marqueront la fin de l’aventure chez les juniors pour Victoire et le début d’une nouvelle chez les séniors avec un objectif : les Jeux olympiques de Paris en 2024.
Jean-Marc Desloges

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.