Fil info
23:49La une du Mardi 27 Juin 2017 https://t.co/FpvD5bl2Mi
19:32Sarlat-la-Canéda - La maternité est-elle en danger ? https://t.co/BQmz86Cqb3
19:29Dordogne - Conseil départemental : du Rififi dans l’opposition https://t.co/hg19yHg8VM
19:18Châteauroux - Dix jours de festivités pour les 50 ans du départ des Américains https://t.co/NgXk8UW6rg
19:15Indre - C’est Darc à la campagne ! https://t.co/YEiUdSqLgD
18:00Dans la grande salle de l’IRFJS, règne l’agitation classique qui précède les assemblées générales. Les adultes,... https://t.co/RG63VGDmEM
17:59Creuse - Modestes témoignages importants et petites histoires capitales... https://t.co/I4w1zUZpeL
17:55Reconnus comme partenaires fiables en Haïti, les membres des 7 structures du réseau Haïti Ouest se retrouvaient... https://t.co/meKQDajL9y
17:53Creuse - Solidaires, oui, bons samaritains, non https://t.co/RQv4zEVd4g
17:48Le Menoux - Donner l’envie de faire de la randonnée avec l’aménagement de la Voie Verte https://t.co/LYGlKzDGI6
17:47Haute-Vienne - La «Clafoutis party» où les JO du cracher de noyaux https://t.co/KdIuObx83f
17:47Le Menoux - Donner l’envie de faire de la randonnée avec l’aménagement de la Voie Verte https://t.co/4NPdGMCtzg
17:45Haute-Vienne - «Entre t’air et eau» la nature pour tous https://t.co/vAA0lv99jE
17:39Indre - Inauguration de la stèle de Rouze https://t.co/JnlEQDWPmY
17:37Saint-Aigny - Patrick Gallienne fait chanter les convives du restaurant https://t.co/D4WqUsNNIU
17:33L’espace André-Lejeune à... https://t.co/umjj3aW3Cy
17:32Creuse - Du monde pour la conférence sur la tique https://t.co/Uo4er30F9s
17:31Région - Juste un retour à la normale https://t.co/K909v6R5QL
17:26C’est dans une ambiance toujours conviviale que se sont réunis le 21 juin dernier les enfants, les parents, les... https://t.co/XJkve3yA9L
17:25Creuse - L'année est finie, des félicitations et un cahier... https://t.co/vSKwYf14Qd
13:09La Châtre - FaRanDoLe a versé sa recette en faveur des jeunes têtes https://t.co/XEFSC55CNs
10:58Corrèze - La Ligue contre le cancer a organisé le sixième "Relais pour la vie" ce week-end à Tulle https://t.co/Jdfi8rdo4C
09:23Dans notre édition aujourd'hui : - Un centre d'études pour penser les enjeux de société de demain. - Zoom : La... https://t.co/VmZ5Jelcpy
06:10 Magnifique mondain

Jolivet confirme, Forissier crée la surprise

L’abstention a progressé de 5 points dans l’une et l’autre circonscriptions par rapport au 1er tour.
Elle a été plus forte (55,35 %) dans la première – où François Jolivet (REM) apparaissait largement favori face à Mylène Wunsch (FN) – que dans la deuxième (51,70 %). Il n’y a donc pas eu de sursaut civique du corps électoral entre les deux tours, bien au contraire.
Dans la première circonscription, François Jolivet est très largement élu avec 70,42 % des voix (79 % dans sa commune de Saint-Maur où il a choisi de fêter sa victoire hier soir). La candidate du FN, qui pour la première fois était parvenue à se qualifier, obtient tout de même près de 30 % des voix. Elle arrive en tête dans une seule commune, à Fontgombault, près du Blanc, avec 54,03 % et un écart de 10 voix.
Pari gagné donc pour le maire de Saint-Maur après un premier échec lors de l’élection de 2012 et son éviction de l’investiture LR qu’il pensait acquise au profit de Paulette Picard fin 2016. Il va devoir renoncer à son mandat de maire et de vice-président de l’agglomération castelroussine.
Dans la deuxième circonscription, Nicolas Forissier, arrivé en deuxième position au premier tour, l’emporte finalement sur la candidate REM, Sophie Guérin avec 51,69 %, créant la surprise. À La Châtre, ville dont il est maire depuis 1995, Nicolas Forissier arrive en tête avec 64,34 %. Dans sa commune de Heugnes, Sophie Guérin récolte, elle, 63,76 % des suffrages.
score serré
Au niveau de la circonscription, le score est assez serré : seules 1 256 voix séparent les deux candidats. Il semble que les appels à voter blanc venant de la gauche (PS et Front de gauche) entre les deux tours ont été bien suivis. Par rapport au premier tour, le nombre de bulletins blancs a été multiplié par 4,5. Ils représentent 3,21 % des inscrits. Ce qui expliquerait en partie la défaite de Sophie Guérin alors qu’elle avait 4 points d’avance au premier tour. L’appel à un rééquilibrage face à la marée REM a-t-il été entendu ? Le passé de Nicolas Forissier, député de 1993 à 2004 puis de 2007 à 2012 a-t-il joué en sa faveur ?
Nicolas Forissier va donc retrouver le Palais Bourbon qu’il avait quitté suite à l’élection d’Isabelle Bruneau (PS) en 2012. Pour cela, il va devoir démissionner de son mandat de maire et de président de la communauté de communes La Châtre-Sainte Sévère. Il a annoncé hier soir qu’il conserverait son mandat de conseiller régional.
L’Indre, qui comptait deux députés socialistes, a donc élu deux députés LR, l’un, François Jolivet, adoubé par REM, et l’autre, Nicolas Forissier, qui, tout en restant « fidèle » à ses valeurs, a indiqué qu’il soutiendrait certaines des mesures envisagées par Emmanuel Macron.
JMD

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.