Fil info
10:32Mussidan : On n'appelle pas sa copine "petite", même par SMS -> https://t.co/5iO2csQ3xU
05:36Bergerac : Dandinement jusqu'à Périgueux -> https://t.co/XJFptXY8oF
17:02Bergerac : Ce soir, c’est Suzane qui est concert et c’est gratuit ! -> https://t.co/rEf4QIHVv9
16:51RT : | ♻️ La rentrée approche et vous souhaitez vous équiper ? 🤝 Développée par Limoges Métropole, utili… https://t.co/AxCI2QdOOh
16:50RT : Je suis co-signataire de cette lettre initiée par . Nos ports doivent s’ouvrir à l’accueil des migrants e… https://t.co/U2cUwTKTGj
16:49RT : POUR NE PAS OUBLIER / NOT TO BE FORGOTTEN; il y a 20 ans, le 17 août 1999, 5 sapeurs-p… https://t.co/ox7GKoiBER
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV

Inculture II, selon Franck Lepage

Sirque de Nexon

Franck Lepage est l’un des fondateurs de la coopérative d’éducation populaire Le Pavé.

Militant de l’éducation populaire, il a été jusqu’en 2000 directeur des programmes à la Fédération

française des Maisons des jeunes et de la culture et chargé de recherche associé à l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire. En évoquant la mémoire de Christiane Faure, il aborde

de façon critique le rôle de la culture dans la société avec un spectacle intitulé Inculture(s) 1 - L’éducation populaire, monsieur, ils n’en ont pas voulu…, qu’il a joué à Nexon l’an passé.

En 2010, Franck Lepage crée, sur le même dispositif mêlant conférence et one-man-show, Inculture(s) - 2 dans lequel il traite du rôle de l’enseignement : « Et si on empêchait les riches de s’instruire plus vite que les pauvres, ou comment j’ai raté mon ascension sociale... une autre histoire de l’éducation », qu’il vient jouer à Nexon jeudi. Avec ce nouveau volet, il utilise l’image du parapente (l’ascension aérologique) comme métaphore de l’ascension sociale. C’est donc tout autant une leçon de parapente. L’école reproduit les hiérarchies sociales, les confirme, les légitime. Ce n’est pas une école de l’égalité mais de l’inégalité, rebaptisée « égalité des chances».

La conférence gesticulée que propose Franck Lepage emprunte à différents auteurs et articule différents enjeux d’aujourd’hui : les pédagogies reproductrices d’inégalité : la notation individuelle, la « constante macabre », la réussite scolaire et le rapport au savoir, la confusion entre démocratisation et massification, le décrochage radical entre école et emploi, l’ineptie d’une école adaptée au « marché du travail », la fin programmée des systèmes nationaux d‘éducation et la mise en place d’un «marché éducatif », la coexistence impossible des trois missions (éduquer, instruire, former) dans une société de chômage de masse. Franc Lepage est (re) connu pour son engagement, mais aussi pour ses « conférences gesticulées », ses Incultures… qui n’ont de cesse de bousculer et décaper les idées reçues.

 

Inculture II, dans le cadre du festival du Sirque de Nexon, conférence gesticulée de 4h avec entracte, salle Georges-Méliès, Jeudi à 14h30.

Entrée 14 euros.

 

Photo : Instituteur en classe de transition en 1974, Franck Lepage découvre

l’animation en 1975