Fil info
21:54 L’ dans tous ses états: https://t.co/npjyHB909b
21:37 Merci. Le Pont Saint Chrétien Chabenet dans l’Indre, département où j’ai eu la chance de travailler pend… https://t.co/oXJrlcTpXJ
18:10 Rire
18:06 Merci bien, hein ! Tout le monde en nervous breakdown.
17:59 Bonjour huber
15:46 Ca risque pas de s'arranger avec une uberisation du travail.

Une programmation culturelle riche pour le vaste territoire d'ELAN

Structuré depuis plus de trois ans à l’échelle du territoire de la communauté de communes ELAN (Elan Limousin Avenir Nature), le réseau «Ambiance festivals» vient de dévoiler sa programmation culturelle estivale.

Le réseau «Ambiance festivals» réunit les organisateurs de sept festivals qui se déroulent sur un vaste territoire composé de 24 communes. Alors que le Liquid dub festival à Saint-Jouvent ne devrait pas avoir lieu cette année, six événements vont s’enchaîner tout au long de l’été.

«La saison dernière a été un franc succès avec une hausse de la fréquentation pour la plupart des festivals» se réjouit Nathalie Roche, vice-présidente de la communauté de communes ELAN. Si «la météo très favorable» a forcément joué son rôle, les efforts de communication sont également à souligner. Depuis l’année dernière, «un groupe de travail s’est formé et a permis de mettre en place plusieurs actions, avec notamment une plaquette d’informations qui présente l’ensemble de la programmation des festivals» remarque Nathalie Roche.

Structuré depuis plus de trois ans, le réseau «Ambiance festival» a pour objectifs que les organisateurs de festivals puissent échanger des informations et des expériences, réfléchir à la mise en place de solutions à des problématiques partagées, mutualiser les moyens ou encore promouvoir une programmation de qualité à l’échelle du territoire communautaire. Par ailleurs, la communauté de communes accompagne les organisateurs des festivals dans leur demande de subventions, notamment du fond européen Leader, «et ce n’est pas rien» souligne Laurent Boudier, une des chevilles ouvrières du Buis blues festival qui se déroulera fin août sur quatre communes. «Ce n’est pas toujours très formalisé mais je peux assurer qu’il y a de vrais échanges. Et que la structure administrative qui nous abrite ait pris conscience de toute cette richesse en nous accompagnant, je trouve que ça a vraiment du sens» poursuit Laurent Bourdier. «ça met de l’huile dans les rouages et nous ne sommes qu’au début de l’aventure. J’espère qu’à l’avenir, nous serons capable d’aller encore plus loin».

L’ensemble de ces festivals, au même titre que les acteurs du tourisme et des sports de nature, sont estampillés de la marque «Mont du Limousin». Pour la communauté de communes, l’objectif est de «valoriser l’identité du territoire et de le promouvoir en tant que destination touristique attractive et dynamique».

L’an dernier, quelque 70 000 spectateurs ont été recensés sur l’ensemble des six festivals, dont une bonne partie venait hors du territoire communautaire.

 

Légende photo : Des organisateurs de festivals qui mutualisent leurs compétences et leurs idées.

 

Nike Air Penny 6