Fil info
17:02Bergerac : Ce soir, c’est Suzane qui est concert et c’est gratuit ! -> https://t.co/rEf4QIHVv9
16:51RT : | ♻️ La rentrée approche et vous souhaitez vous équiper ? 🤝 Développée par Limoges Métropole, utili… https://t.co/AxCI2QdOOh
16:50RT : Je suis co-signataire de cette lettre initiée par . Nos ports doivent s’ouvrir à l’accueil des migrants e… https://t.co/U2cUwTKTGj
16:49RT : POUR NE PAS OUBLIER / NOT TO BE FORGOTTEN; il y a 20 ans, le 17 août 1999, 5 sapeurs-p… https://t.co/ox7GKoiBER
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV
07:17Région : Fruits et légumes: pourquoi les prix flambent -> https://t.co/N8Bl5r7dB6
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/VEigJi41bE
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/OizjBr2SD4
07:10Région : Comborn, un patrimoine millénaire -> https://t.co/EywYvuMWtL
07:03Région : Les élevages régionaux marqués par des productions en baisse -> https://t.co/SRlXUx9oF7
06:44Bergerac : La démonstration de force vaut pour Périgueux -> https://t.co/aR0EIEhCxJ
06:11Rampieux : 3 bus détruits dans un incendie entraînent du chômage technique -> https://t.co/cTRfaQmFhK
05:50Calviac-en-Périgord : Accident : un motard de 20 ans gravement blessé -> https://t.co/glOSDiWCRo

L’avenir des fermes paysannes au menu de la Confédération paysanne

La Confédération Paysanne de la Haute-Vienne a tenu son assemblée générale jeudi au château de Ligoure au Vigen. L’occasion de faire le point sur les activités du syndicat et de ses perspectives.

La Confédération paysanne, syndicat de l’agriculture paysanne et de la défense de ses travailleurs, s’est réunie jeudi dernier au château de Ligoure au Vigen pour son assemblée générale annuelle.

La journée s’est ouverte par l’intervention de Frédéric Lascaud, éleveur à Magnac-Bourg et porte-parole de la Conf’ qui est revenu sur le rapport financier de 2018 avec une présentation globale du budget prévisionnel et des pers-pectives pour l’année 2019. Aussi, ce fut l’occasion de faire une rétrospective des missions et des actions inscrites dans le rapport d’activité de l’année dernière. «Ce que je retiens aujourd’hui, c’est l’incorporation des jeunes dans notre mouvement syndical, ce qui constitue une raison supplémentaire d’y croire» lance le porte-parole qui estime que les arguments de la Confédération paysanne ont du mal à se faire entendre et ce, depuis des années. «Nous voulons défendre les intérêts de nos paysans et de nos agriculteurs qui sont aspirés par un marché européen qui est de plus en plus déséquilibré».

Lors de cette réunion, un bon nombre de sujets ont été traités, tous répondent à une seule et même problématique «Pourquoi et comment l’avenir est-il aux fermes paysannes ?» Selon la Confédération, chaque année, c’est le même constat, celui d’une baisse notable du nombre de paysans. Pour le syndicat, le modèle actuel entraîne la «désertification des campagnes, l’isolement social, une baisse des revenus. Nous avons des jeunes qui veulent s’installer et lancer une activité paysanne, mais les conditions d’accès au foncier sont de plus en plus difficiles» regrette Frédéric Lascaud. Toutefois, ce dernier reste confiant et optimiste pour promouvoir le métier de paysan et surtout proposer de vraies pers-pectives d’avenir pour les nouvelles générations. De son côté, Cécile Brunet Maisonnier, secrétaire de la Confédération paysanne, estime que l’agriculteur français en général est soumis à des «règles strictes mais qui ne sont pas généralisées à tous les agriculteurs de l’UE et quand leurs produits arrivent ici en France, forcément ils coûtent moins cher... Je pense que c’est un déséquilibre qui crée un marché et une concurrence déloyale». Outre le marché français et européen, la priorité de la Conf’ reste l’acquisition d’une représentativité départementale forte au niveau des différentes commissions, notamment la chambre d’Agriculture qu’ils veulent «accessible à tous» et qui contribue à la mise en place d’une politique agraire viable, efficace, autonome et rémunératrice. Mais surtout, une chambre qui aide les paysans à faire face aux mutations sociales, sociétales et environnementales et ce, avec un projet clair qui se fera à court, moyen et long termes.

 

Massil Choubane

 

jordans for sale UK