Fil info
17:02Bergerac : Ce soir, c’est Suzane qui est concert et c’est gratuit ! -> https://t.co/rEf4QIHVv9
16:51RT : | ♻️ La rentrée approche et vous souhaitez vous équiper ? 🤝 Développée par Limoges Métropole, utili… https://t.co/AxCI2QdOOh
16:50RT : Je suis co-signataire de cette lettre initiée par . Nos ports doivent s’ouvrir à l’accueil des migrants e… https://t.co/U2cUwTKTGj
16:49RT : POUR NE PAS OUBLIER / NOT TO BE FORGOTTEN; il y a 20 ans, le 17 août 1999, 5 sapeurs-p… https://t.co/ox7GKoiBER
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV
07:17Région : Fruits et légumes: pourquoi les prix flambent -> https://t.co/N8Bl5r7dB6
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/VEigJi41bE
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/OizjBr2SD4
07:10Région : Comborn, un patrimoine millénaire -> https://t.co/EywYvuMWtL
07:03Région : Les élevages régionaux marqués par des productions en baisse -> https://t.co/SRlXUx9oF7
06:44Bergerac : La démonstration de force vaut pour Périgueux -> https://t.co/aR0EIEhCxJ
06:11Rampieux : 3 bus détruits dans un incendie entraînent du chômage technique -> https://t.co/cTRfaQmFhK
05:50Calviac-en-Périgord : Accident : un motard de 20 ans gravement blessé -> https://t.co/glOSDiWCRo

Ils promettent un printemps des retraités

Plus de 300 retraités ont répondu à l’appel de neuf syndicats et associations, dans le cadre d’une journée d’action nationale, en manifestant hier matin dans les rues de Limoges. Ils dénoncent la baisse de leurs pensions de retraite et de leur pouvoir d’achat.

Les retraités sont à nouveau descendus dans la rue, pour la septième fois depuis l’élection d’Emmanuel Macron. Eux qui ont été les premiers à subir les effets de la hausse de la CSG au début du quinquennat se considèrent comme «les mal aimés» de ce gouvernement. Alors oui, les mobilisations, et notamment celles des Gilets jaunes, ont fait reculer le président et relever le plafond du revenu fiscal à 2.000 euros en dessous duquel la hausse de la CSG ne serait pas appliquée. Mais cette mesure reste insuffisante pour les seniors, qui demandaient encore hier la suppression de la CSG pour tous.

Le quasi-gel des pensions continue d’alimenter la colère des retraités déjà échaudés. En janvier, le gouvernement a encore décidé de limiter la revalorisation des retraites de base à 0,3%, soit bien en-deçà de l’inflation qui s’est établie à 1,8% en 2018. Alors qu’une réindexation des petites retraites sur l’inflation serait sur la table, Gérard Iffrig rappelle que la pension des retraités n’est pas une allocation mais un droit acquis par le travail. «On divise les retraités, et on ne respecte pas la loi, c’est inadmissible, lance le responsable retraités CGT 87, avant de revenir sur le sort réservé aux aînés dans le grand débat. La hausse de la CSG et la désindéxation des pensions ne figuraient pas parmi les thèmes soumis à la discussion. Les retraités ont pourtant été nombreux dans les débats organisés par les municipalités, nom-breux aussi sur les ronds-points des Gilets jaunes, et très revendicatifs dans les cahiers de doléance mis à disposition dans les mairies». «Une duperie sans fin, commente Françoise, retraitée de

l’éducation nationale. Nos revendications restent sans écoute, on nous ressert sans cesse les éléments de langage habituels».

Hier partout en France, les retraités ont également demandé une prise en charge à 100% de la perte d’autonomie et davantage de moyens pour le recrutement de personnels qualifiés dans les EHPAD et services d’aide à domicile. à Limoges, c’est symboliquement qu’ils se sont réunis devant le bureau de Poste de l’hôtel de ville pour dénoncer la casse des services publics. Alors que le groupe prévoit de fermer ce bureau début juin, «quel service public pour les personnes âgées, démunies, illettrées qui ne peuvent pas avoir accès à internet ?», demande Laurent Madore (CGT FAPT 87).

C’est non sans inquiétude concernant d’autres mesures envisagées comme la réforme des retraites ou la future loi sur le grand âge que les retraités ont défilé boulevard Louis-Blanc puis rue Jean-Jaurès, avant de s’arrêter à la préfecture où ils ont remis une lettre à l’attention du préfet de la Haute-Vienne.

M.L.

 

Nike Bonafide