Fil info
01:30Région : Fête de la forge de Palisse, une passion à partager | L'Echo https://t.co/9dyMJ8LwRn via
20:15Périgueux : Terminus Périgueux pour Julien -> https://t.co/UpphNbAls3
20:11Dordogne : Les vacances, un droit pour tous -> https://t.co/R4vko1MZyr
18:46Châteauroux : La Banque de France pour une bouchée de pain -> https://t.co/dXJTOwS5SN
18:41RT : Notre maison brûle regarde l' et tente de faire oublier qu'il a validé l'accord UE-Merco… https://t.co/VbZVVraRbs
18:30Montgivray : Deux jours auprès des agriculteurs -> https://t.co/f1hifxaiSV
16:51 C'est triste......très triste
16:48Le jeune Tristan a été retrouvé mort en fin de matinée par les gendarmes. D'importants moyens avaient été engagés p… https://t.co/4oB5Qe6mER
15:59Sarlat-la-Canéda : Les Musicales : splendide partition à deux -> https://t.co/uGRZcLuSUS
13:26Le Lardin-Saint-Lazare : Dans le Sarladais, il percute un piéton... et poursuit sa route -> https://t.co/PbPfiKGMAT
12:04RT : | A partir du 26/08, circulation interdite sur la RD 54 en raison de travaux de réhabilitation du barr… https://t.co/f9BPI4XDKC
12:03RT : Toile sous les étoiles : projection gratuite du film "Le sens de la fête" demain soir quartier du Sablard 👉… https://t.co/XK3HYLVfMb
11:57# # - -Vienne : Appel à témoin après la dispartition d'un mineur -> https://t.co/ypw55Tmk1l
08:02Bergerac : Mais ce qu’il va faire chaud, et jusqu’à Périgueux -> https://t.co/KhBlaoNhCR
07:36# # - : L’été une période propice aux chantiers -> https://t.co/pi2HoJbemY
07:33# # - -Vienne : L’opérette fait son festival -> https://t.co/VvELKj8ODX
07:31Région : La bataille de Fatima et son bébé pour obtenir un endroit où dormir -> https://t.co/bcVaVd1HCv
07:28Région : Le futur version arts du cirque -> https://t.co/zW3WQxMwtO
06:41La Bachellerie : Dans l'accident, la voiture se retrouve sur le toit -> https://t.co/MgcYpQDRZl

Marche pour le climat, 2500 personnes à Limoges

C’est une belle manifestation de quelque 2 500 personnes qui a eu lieu samedi matin à Limoges dans le cadre de la marche pour le climat. Un mouvement qui monte en puissance et n’en restera pas là.

«Les Etats doivent comprendre qu’il faut enfin bouger. Le capitalisme et le productivisme sont incompatibles avec l’écologie.»

Ainsi parle Martine, militante dans de nombreuses associations qui œuvrent pour le climat. Présente samedi matin devant la mairie de Limoges, Martine s’inquiète un peu car elle trouve qu’il n’y a pas assez de monde. Elle changera vite d’avis car au fil des minutes, la vague grossit et envahit toute la place Léon-Betoulle jusqu’au parvis de la mairie.

La manifestation est colorée, les participants sont jeunes, moins jeunes et les plus anciens sont là aussi. Les slogans fleurissent comme bourgeons au printemps «Armistice économique pour une issue écologique», «Changeons avant de disparaître», «Justice sociale et climatique» «Fin du monde, fin du mois, même combat»...

«On nous dit qu’il n’y a pas l’argent pour agir, mais l’argent, il faut aller le chercher là où il est et taxer les transactions financières» lance un manifestant qui martèle qu’il n’y a pas assez d’efforts faits sur le renouvelable.

Martine revient sur la taxe carbone «on l’a mise en place sans proposer d’alternatives!» Et puis le climat, c’est aussi le transport. «Il faut améliorer les trains du quotidien» explique un membre du comité régional de vigilance citoyenne qui avait installé un stand au champ de Juillet dans le village des alternatives.

«Un pacte social et écologique, l’un ne va pas sans l’autre» embraye une autre manifestante.

Martine parle aussi de la «rénovation écologique des bâtiments qu’ils soient publics ou privés. On doit prévoir des aides pour les particuliers, sinon ils ne pourront pas faire les travaux. C’est une question de choix politiques.»

Faisant référence à la manif de la veille, la grève des jeunes pour le climat, Martine s’enthousiasme. «C’est génial, c’est notre génération qui a raté la transition, les jeunes la réussiront.»

Un petit livre blanc, recensant 12 points a été remis au maire de Limoges, Emile Roger Lombertie présent devant la mairie. Ce rapport demande notamment d’encourager les circuits courts, de rouvrir les petites lignes ferroviaires régionales, de lancer un programme de rénovation thermique des bâtiments, de limiter la dépendance du tout-routier, de développer les énergies renouvelables, des pistes cyclables sécurisées...

«La protection de l’environnement, ça relève plus du devoir de chacun. Il s’agit de changer de comportement plutôt que de manifester. Pour le climat, ce sont des actes au quotidien qu’il faut, la manif c’est se donner bonne conscience, une fois» lançait le maire aux quelques manifestants dubitatifs qui l’entouraient. Le maire qui a aussi évoqué des réglementations «qui nous bloquent.»

Puis le cortège, imposant, a quitté le quartier de la mairie, direction le champ de Juillet.

«Plus chaud, plus chaud, plus chaud que le climat» scandaient les manifestants. Au champ de Juillet, le village des alternatives accueillait Alternatiba, Terre de liens, Attac, la grainothèque, véli-vélo, la citoyenne solaire, Campus à cultiver, Géosphère, Agrobio 87 et un concert des Ejectés, pour lequel, si on voulait avoir le son, il fallait pédaler pour produire l’énergie. Et oui, les manifestants pour le climat avaient été privés de courant. Mais qu’importe, l’ambiance était là.

 

- «Comprendre le changement climatique», une conférence-débat organisée mardi 26 mars à 20h, Maison du temps libre à Limoges, avec Michel Galliot, climatologue.

 

jordans for sale paypal