Fil info
23:29France : Qui pour croire que Macron tend la main aux syndicats? -> https://t.co/juET9tiYe7
23:27International : 2030 : l’objectif d’un monde sans sida -> https://t.co/HhLatbmpjO
20:37Cyclisme : Alaphilippe ouvre les Alpes par la 1re victoire française -> https://t.co/yAYR6SB214
18:56Villars : Nouvelle vie pour le hangar de Boschaud -> https://t.co/uUUU6t4YtK
18:53Boulazac : Des conditions de vie inhumaines -> https://t.co/E3vzIw5XzR
18:40Châteauroux : A l’atelier de l’éventail, tout l’art de s’éventer avec classe et volupté -> https://t.co/TbbKS8UAxh
18:28Tulle : Tagada... tsoin-tsoin les papilles ! -> https://t.co/D5H8R4vqhv
18:22La Châtre : Trois familles syriennes reçues à l'hôtel de ville -> https://t.co/8vlh0khPht
18:19Guéret a une nouvelle fois vibré au rythme des concerts en tous genres pour les Nuits d’été qui se sont terminées s… https://t.co/jL9Q3VFNL7
18:18RT : Devant le avec les handicapés pour le droit au logement pour tous , contre la loi https://t.co/Iufl1p9Vxs
18:13C’est l’une des fiertés de la commune, un petit pont roman classé au patrimoine national, qui surplombe la Creuse e… https://t.co/YDgXqJDXWl
16:16Dordogne : Enquêtes dans le passé -> https://t.co/CAqIDvr7mt
14:42Seilhac : Un réseau de Voisineurs en projet -> https://t.co/2U3Ql5pM1y
13:48Faux-la-Montagne : Fichés F comme Fraternité https://t.co/NlxpLr9W7O via
12:49RT : Plus que 3 et on a bioman https://t.co/LJi54gAME6
12:48RT : Retour à « l’ancien monde » : en visite à pour évoquer le désenclavement de la région la ministre des tran… https://t.co/r4wWEiCMP5
12:46RT : Hier, nous avons appris la démission du doyen de la fac de droit https://t.co/7Vb1p3lHKi

Peyrat : le musée s’affiche et s’étoffe

A Peyrat-le-Château, les collections du musée de la Première brigade de marche du Colonel Guingouin ont été enrichies grâce à des dons faits dernièrement et ont maintenant un visuel.

Pour remercier les nombreux contributeurs et les élèves qui ont créé le logo pour le musée, l’association des Créateurs et Amis du Musée de la Résistance et la municipalité les ont invités pour une visite commentée par son président, Marc Montaudon.
Un travail important a été mené avec les collégiens
À cette occasion, plusieurs visuels ont été montrés à l’assistance. Imaginés par les élèves des collèges de Châteauneuf-la-Forêt et d’Eymoutiers lors de leurs séances d’arts plastiques, ces logos devaient reprendre obligatoirement certains éléments. Comme l’explique leur professeur Anne, présente sur les deux établissements, ce logo devait faire figurer l’appartenance du musée au réseau des musées nationaux de la Résistance (MNR) et évoquer la commune où il est situé. C’est le travail conçu par deux Castelneuviennes, Léa-Marie et Marie.
Le président de l’association a conduit les visiteurs à découvrir les salles qui ont été remaniées au gré des apports matériels auxquels figurent entre autres, une carte plastifiée, un parachute... L’histoire de la création de ce musée remonte à quelques décennies alors que d’anciens membres de ce maquis et leurs descendants ont émis le projet de réunir en un même lieu toutes les archives ainsi que du matériel usité par les combattants de cette Première Brigade de Marche Limousine. Outre ces archives historiques, ils ont voulu rendre hommage aux femmes qui ont soutenu le maquis mais aussi aux légaux (personnes qui, tout en travaillant officiellement pour les autorités de Vichy, épaulaient secrètement la Résistance). Comme l’explique Marc Montaudon, «les différentes municipalités ont soutenu ce projet ; depuis celle de Jean Vialatou qui a acquis le corps de garde de l’ancien château jusqu’à celle-ci qui a embauché une personne pour le musée lui-même ainsi que pour sa promotion dans lors de salons dédiés ou non à la Résistance.»
Ce musée étant, par ailleurs, le seul du secteur à être dédié à cette Brigade du Colonel Guingouin, il regroupe des archives collectées dans la commune bien sûr mais également auprès d’autres tels Magnac-Bourg où a agi le réseau de Charles Gaumondie ou encore  La Croisille-sur-Briance entre au-tres.
Les salles du rez-de-chaussée ont également été investies afin d’y accueillir des expositions temporaires dont celles de cette année «Résistance et déportation» proposée par l’association des Déportés et Internés Résistants 87 et celle de Jean-Paul Maïs qui a modélisé les trains pour l’enfer et montré l’horreur des camps de concentration et d’extermination.
Durant la période estivale, ce musée est ouvert du mardi au vendredi de 10 h à 12 h 30 et de 14 h 30 à 17 h 30 et les samedis et dimanches de 14 h 30 à 17 h 30. Tarifs : plein tarif 3,50 euros et  2, 50 euros pour les groupes (dès 10 personnes), gratuit pour les enfants de moins de 10 ans.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.