Fil info
23:51International : L’Eglise en renfort à Masaya pour empêcher «un massacre» -> https://t.co/g0AgAnSTkX
23:25France : SNCF : la justice donne raison aux cheminots -> https://t.co/9RtzCzYkro
21:06Rugby : Dernier contrôle avant les vacances -> https://t.co/3eg7vl1ZPn
21:04Football : La qualif' au bout de la résistance -> https://t.co/0v6Szg0v5c
20:14Périgueux : Les cheminots luttent en musique -> https://t.co/G33eHkKwVd
18:29RT : | 600000€ d'investissement votés pour la rénovation du pont du Dognon et sa mise en lumière. Pont labelli… https://t.co/cKZUbA46TW
18:24Périgueux : Condamnés pour avoir travaillé -> https://t.co/WIEoRsa80m
18:22Castels : L'établissement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Castels vient de fêter ses dix ans -> https://t.co/qKug3XZbnD
18:19Périgueux : Magali Caumon : « de beaux enjeux de sécurité » -> https://t.co/U2V0BBF9Ot
18:15Périgueux : Le kiosque à musique retrouve ses couleurs -> https://t.co/NuGGuaG1b0
18:10Prissac : [intégral] Le préfet à l’écoute de la ruralité -> https://t.co/9IAX5auNGc
18:09Indre : Les agents Enedis mobilisés contre la dégradation du service public -> https://t.co/zYgzdweCqM
17:53 Déjà lu !
17:46RT : Kylian Mbappe a ouvert le score pour les Bleus https://t.co/7IU6NcDp5Z
17:46RT : Ça va se passer à en août 2019 ! Découvrez la présentation des championnats du monde de voltige aéri… https://t.co/s3fRIRu7nt
17:46Le célèbre pâtissier Pierre Hermé présidera la 15e édition du Salon du Livre Gourmand de Périgueux qui se tiendra les 23, 24 et 25 novembre.
16:11Dordogne : L’ACAP domine les débats aux championnats d’été -> https://t.co/Np5g1S5oZy
15:39Chancelade : Ils ne veulent pas de la fusion -> https://t.co/edr5gCqHZz
15:35Boulazac : La continuité d’une commune morcelée -> https://t.co/XKhhCXXHqY
15:18France : La censure revient! -> https://t.co/MJvmpdm7AG
15:17Vigoulant : « Mercredis à la ferme » : dix ans et toujours attirants ! -> https://t.co/s5f51aazCy
15:16Prissac : Le préfet à l’écoute de la ruralité -> https://t.co/tzIjT7JGWf
15:05France : Les jours de repos seront payés aux grévistes -> https://t.co/EnNQcb7oun
14:28Creuse : Des idées, des bons plans, des initiatives à retrouver | L'Echo https://t.co/yOgcr6BV0G via
14:06RT : Rassemblement devant le tribunal administratif de Limoges 21/06 https://t.co/BqBpVUMI1A
12:23RT : Réforme institutionnelle. Moins de députés, plus de démocratie ? Face à face entre et Com… https://t.co/VGTB6lINjH
12:20RT : Comme dans plusieurs départements, le site Enedis d'aubusson est bloqué. Les salariés veulent alerter la population… https://t.co/s0trSYH6Vb
11:21-Rancon Chadoin - -Vienne : La vie de la municipalité n’est pas un long fleuve tranquille -> https://t.co/f4g18NtKdZ
10:47Un accident est survenu ce matin vers 7 heures sur la D951 à Lourdoueix-Saint-Pierre direction Méasnes entre un véh… https://t.co/M4GaKtE9Hg
10:43RT : Comme dans plusieurs départements, le site Enedis d'aubusson est bloqué. Les salariés veulent alerter la population… https://t.co/s0trSYH6Vb
09:48Comme dans plusieurs départements, le site Enedis d'aubusson est bloqué. Les salariés veulent alerter la population… https://t.co/s0trSYH6Vb
08:28 Il y a 3 abonnés et 5 lecteurs de dans le dépa… https://t.co/KZgR3RQxsQ

Loi Travail : toujours la colère

Dans un contexte de régression sociale continue, les syndicats ne se résignent pas et appellent, à nouveau pour certains pour la première fois pour d’autres, à manifester contre une loi Travail largement rejetée par les salariés.

«On n’est qu’à six mois de mandat présidentiel et déjà on constate les effets d’un véritable rouleau compresseur contre le droit social français.»
Pour Arnaud Raffier (CGT), si on savait à quoi s’attendre avec Macron «beaucoup ne pensaient peut-être pas que la charge serait aussi violente.» De son côté, Serge Rozier (FO) estime qu’Emmanuel Macron a sans doute bénéficié d’une image combinant «jeunesse et dynamisme. Mais sous ce vernis, il y a la réalité d’une politique qui se fait toujours au détriment des salariés et qui, sur le plan, économique, détruit plus d’emplois qu’elle n’en crée.»
En ce sens, les effets délétères de mesures qui, sous prétexte de faciliter l’emploi, simplifient la tâche à ceux qui veulent licencier, doivent selon les deux organisations syndicales qui se retrouvent la première fois sur la mobilisation contre les ordonnances de la loi Travail susciter une riposte à la hauteur. Et qu’on n’évoque pas  l’essoufflement d’une mobilisation qui, selon Arnaud Raffier, n’en est encore qu’à ses prémisses : «Personne ne peut dire s’il y aura du monde dans les cortèges prévus jeudi. Ce qui est sûr en revanche, c’est que le mécontentement est bien là. Selon les dernières consultations, 69% des salariés sont opposés à cette loi Travail. Ils ne veulent pas de ce soi-disant exemple allemand où, si le taux de chômage est faible, c’est parce que la précarité explose. Ils ne veulent pas d’un travail qui ne leur permette plus de vivre mais tout juste de survivre.»
«Au-delà des salariés, tout le monde est concerné notamment les retraités et les chômeurs avec les mesures qu’on nous annonce, embraye Serge Rozier. On aurait pu croire que le bon score de Mélenchon à la présidentielle aurait pu générer une sorte de recadrage de la politique annoncée par Macron, mais il n’en est rien. Aujourd’hui, on voit bien que tout est fait pour les plus riches et que les salariés et les plus modestes s’en prennent plein la figure.»
Face aux commentateurs de la chose politique et sociale qui, sur le sujet de la loi Travail, estiment que la messe est déjà dite, les organisations syndicales sont bien moins catégoriques. Et voient au contraire des motifs d’espoir. «Les routiers et les dockers en ont fait la preuve. Leur mobilisation pour faire reculer le gouvernement a réussi puisque pour eux les ordonnances ont été vidées de leur contenu.»  
Un exemple que FO ou la CGT aimeraient bien voir se diffuser dans les autres secteurs. «Mais qu’on ne s’y trompe pas. En Haute-Vienne il y a beaucoup de luttes dans les entreprises», souligne Arnaud Raffier. Et puis, plus visible, la récente et imposante manifestation intersyndicale des fonctionnaires a également montré la voie. «Pour, nous il s’agit bien d’un même champ revendicatif,» juge Arnaud Raffier. Alors, même si «l’unité syndicale est parfois bien difficile à bâtir» et que «les salariés ont parfois du mal à s’y retrou-ver», la manifestation de jeudi «doit être un moment fort pour exposer son mécontentement.»
Par Jérôme Davoine

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.