Fil info
20:43Corrèze : Le Melting Potes : Elles hissent haut le pavillon ! -> https://t.co/LcTIFci7J8
19:44Indre : Amapola en résidence à la maisonnette de la Culture -> https://t.co/jPZlJWnpo6
19:30Indre : La municipalité ouvre ses données au public -> https://t.co/aJvUnTijxp
18:06Daniel Taboury, auteur creusois, dédicacera son nouveau roman "De retour" à la librairie "Les belles images" samedi… https://t.co/f3wld9d9Dl
17:51Dordogne : LA Coordination rurale part à la défense des éleveurs -> https://t.co/h2EkFENUbR
17:50Bergerac : Plan de redressement financier pour l’hôpital de Bergerac -> https://t.co/mGMEJxMsvC
17:47Bergerac : L’hôpital ne soigne pas la précarité de ses agents, bien au contraire -> https://t.co/5N3Xmk7Dgk
17:04RT : Anthony Boursaud chute sur le Dakar, blessé au poignet, le jeune motard de Boussac est contraint à l'abandon après… https://t.co/3fFcFiIIAf
16:57Carsac-Aillac : Du grain à moudre pour l’APAM -> https://t.co/OE8a51K3C8
16:54Sarlat-la-Canéda : Une activité très soutenue -> https://t.co/x8ElNQYecH
16:44RT : Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:42RT : Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:24France : Grand débat, les maires ne lâchent rien -> https://t.co/CsjYxze9uk
16:11RT : En tous cas il y en a certains qui ont sacrément bien réussi leur , surtout depuis que Macron leur… https://t.co/KoqH6OhKNX
16:09Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:09Valençay : Les vœux et les espoirs du directeur du centre hospitalier -> https://t.co/QlWIg7NCEP
16:08RT : Primes en liquide : Claude Guéant définitivement condamné à un an ferme https://t.co/JXVuXuhV92 https://t.co/yFsTtmoorz
10:38Bergerac : Téléthon : moins de recettes mais toujours autant d’espoirs -> https://t.co/tlagS6K8Ls
09:26France : L'actualité en France à 9 heures -> https://t.co/ksSbs37h0Y

Quarante bilingues ont planché sur la «dictada occitana»

occitan

Dins los vergiers, i a de las plantas que s’avenen e d’autres que s’aimen pas. Ai auvit dire que las tomatas e los concombres anavan pas ensemble... C’est par ces mots extraits de «Chaucidas dins los blat» publié aux éditions dau Chemin de Sent Jaume qu’à débuté la neuvième dictée de l’Institut d’études occitane du Limousin, organisée samedi au sein de l’auditorium Clancier de la BFM de Limoges.
Avec son accent du nord de la Dordogne, l’écrivain Jean-Pierre Reydy articule lentement face à une quarantaine de petits et grands participants particulièrement attentifs. Né en 1947 dans une famille de métayers près de Nontron, Jean-Pierre Reydy a été bercé par l’occitan limousin. Après une carrière de professeur d’anglais et de russe, ce passionné de langues s’est consacré à sa langue maternelle. Pour partager son amour de l’occitan, Jean-Pierre Reydy a publié différents textes, dont un récit autobiographique, un livre et un lexique trilingues (occitan, anglais, français), et plus récemment le recueil de nouvelles «Chaucidas dins los blat» ou «Chardons dans les blés» pour les non-initiés.
cultures associées
Abordable, car il est inutile d’être un grand grammairien ni même un locuteur émérite pour participer à cette dictée, c’est la nouvelle «Jardin Vivrier» qui a été choisie. «C’est une histoire de jardinage. Au premier degré, on lit une      description des associations de cultures dans un jardin potager bio, qui peut être aussi perçue comme une vision de la société, dévoile Jean-Pierre Reydy, qui se décrit lui-même comme un paysan dans l’âme. ça parle de la notion de groupe social, alors qu’une synergie entre les individus pourrait être bénéfique à tous».
En plus de connaître les noms des nombreux légumes, il fallait être vigilant aux quelques difficultés orthographiques contenues dans ce texte.
Des terminaisons peu courantes, mais aussi une aphérèse, lettre qui existait en occitan mais a disparu en dialecte limousin. «Cette dictée c’est l’occasion de célébrer la langue occitane qui n’est pas une langue uniquement parlée, mais une langue qui a une graphie, une orthographe et une grammaire propre», souligne l’invité de cette neuvième édition, organisée en partenariat avec la BFM et la Ville de Limoges.
à noter que la dictée se déroulait le même jour dans plus de 30 villes occitanes et catalanes. Si une «correccion» a eu lieu avec l’ensemble de l’auditoire, les participants n’avaient rien à gagner, si ce n’est le plaisir de parler, écouter et écrire l’occitan.
L’après-midi s’est d’ailleurs poursuivi avec un concert du duo Krestch-Mage et un pot convivial.
Mégane Lépine