Fil info
23:55International : Assécher financièrement le terrorisme -> https://t.co/qQrR5pd3v7
23:53France : Quartiers prioritaires : 5,5 millions de citoyens concernés -> https://t.co/pvYnFmh0iR
23:50France : Philippe Evain : « Le PDG d’Air France et le Premier ministre doivent écouter » -> https://t.co/mh4PQ2hvtV
22:37RT : Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:04Football : La Berri doit prendre des points -> https://t.co/PI0t5lnA5t
22:02Rugby : Deux approches différentes -> https://t.co/E0yVUAhajw
18:45Bélâbre : La micro-brasserie Porcupine en pleine fermentation -> https://t.co/8QsD8c1Aua
18:42Chasseneuil : Le chef cuisinier Pierre Simon investit l’Auberge des saveurs -> https://t.co/DlTqCEuC2w
18:41Indre : Mutuelle familiale de l’Indre : indépendante et fière de l’être ! -> https://t.co/lBo6aw5K6R
18:01# # - -Vienne : «Jac» vous croque au Salon des artistes de Saint-Priest-Taurion -> https://t.co/qQjO2XMUsO
17:41Les reliefs de Saint-Goussaud ont été le théâtre d’une manifestation sportive d’ampleur, avec le championnat région… https://t.co/JHJezYLEuF
17:34RT : Dans notre édition aujourd'hui : - Nouvelle-Aquitaine : une baisse des chiffres du chômage assez contrastée - Unive… https://t.co/7TvHetdBzz
16:56Région : Il dealait pour payer sa consommation -> https://t.co/ZZzC6yz2Ot
16:36Sarlat-la-Canéda : Le festival des Arts en Folie fête ses 20 ans sur un fil -> https://t.co/DbXeNA5VGZ
16:24Région : En "route" pour le concours de nouvelles 2018 -> https://t.co/PJ9PslpzDB
16:23 sera au salon du livre de Palluau sur indre le dimanche 6 Mai avec les auteurs Cluzel et Verger… https://t.co/YUvE3K1tln
15:34Périgueux : Nouvelle vie pour la médiathèque -> https://t.co/tFL2fToDvR
15:16Dordogne : « Nous ne faisons pas que des manifestations » -> https://t.co/qIS057ok6G
15:15Dordogne : Une grande marche du rail le 3 mai -> https://t.co/gOQxO0gJ2B
14:59Saint-Laurent-sur-Manoire : Quel chantier ces vacances ! -> https://t.co/xmNojlm4jI
12:51Disparités entre les régions conséquences de la politique Jacobine des https://t.co/EM0cMfhlTm
12:45 sommes capables d'identifier et mieux gérer le volet formation & apprentissage https://t.co/i9vj5yGySb
12:11Corrèze : Devoir de mémoire international | L'Echo https://t.co/xU5bzEztGg via
12:11Sérandon : Bilan et persperctive de la Société Hydro-Electrique du Midi | L'Echo https://t.co/v14SVQvpIa via
09:43Fanlac : Incompréhensible que des gens puissent tuer sans état d’âme -> https://t.co/EacKb9jAj3
09:02Dans notre édition aujourd'hui : - Nouvelle-Aquitaine : une baisse des chiffres du chômage assez contrastée - Unive… https://t.co/7TvHetdBzz
08:39Sérandon : Bilan et persperctive de la Société Hydro-Electrique du Midi -> https://t.co/9NEMjGofBy

Quarante bilingues ont planché sur la «dictada occitana»

occitan

Dins los vergiers, i a de las plantas que s’avenen e d’autres que s’aimen pas. Ai auvit dire que las tomatas e los concombres anavan pas ensemble... C’est par ces mots extraits de «Chaucidas dins los blat» publié aux éditions dau Chemin de Sent Jaume qu’à débuté la neuvième dictée de l’Institut d’études occitane du Limousin, organisée samedi au sein de l’auditorium Clancier de la BFM de Limoges.
Avec son accent du nord de la Dordogne, l’écrivain Jean-Pierre Reydy articule lentement face à une quarantaine de petits et grands participants particulièrement attentifs. Né en 1947 dans une famille de métayers près de Nontron, Jean-Pierre Reydy a été bercé par l’occitan limousin. Après une carrière de professeur d’anglais et de russe, ce passionné de langues s’est consacré à sa langue maternelle. Pour partager son amour de l’occitan, Jean-Pierre Reydy a publié différents textes, dont un récit autobiographique, un livre et un lexique trilingues (occitan, anglais, français), et plus récemment le recueil de nouvelles «Chaucidas dins los blat» ou «Chardons dans les blés» pour les non-initiés.
cultures associées
Abordable, car il est inutile d’être un grand grammairien ni même un locuteur émérite pour participer à cette dictée, c’est la nouvelle «Jardin Vivrier» qui a été choisie. «C’est une histoire de jardinage. Au premier degré, on lit une      description des associations de cultures dans un jardin potager bio, qui peut être aussi perçue comme une vision de la société, dévoile Jean-Pierre Reydy, qui se décrit lui-même comme un paysan dans l’âme. ça parle de la notion de groupe social, alors qu’une synergie entre les individus pourrait être bénéfique à tous».
En plus de connaître les noms des nombreux légumes, il fallait être vigilant aux quelques difficultés orthographiques contenues dans ce texte.
Des terminaisons peu courantes, mais aussi une aphérèse, lettre qui existait en occitan mais a disparu en dialecte limousin. «Cette dictée c’est l’occasion de célébrer la langue occitane qui n’est pas une langue uniquement parlée, mais une langue qui a une graphie, une orthographe et une grammaire propre», souligne l’invité de cette neuvième édition, organisée en partenariat avec la BFM et la Ville de Limoges.
à noter que la dictée se déroulait le même jour dans plus de 30 villes occitanes et catalanes. Si une «correccion» a eu lieu avec l’ensemble de l’auditoire, les participants n’avaient rien à gagner, si ce n’est le plaisir de parler, écouter et écrire l’occitan.
L’après-midi s’est d’ailleurs poursuivi avec un concert du duo Krestch-Mage et un pot convivial.
Mégane Lépine

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.