Fil info
16:29 Eyrolle # - -Vienne : Le voyage de pierre digan premier roman de max eyrolle est paru -> https://t.co/iRyLuxZX5w
16:09Bergerac : Dégradations sur la future mosquée : « Ils n’auront pas notre colère » -> https://t.co/FAgeabA8Qr
16:00Dordogne : Les méfaits de la réforme du ferroviaire -> https://t.co/c1CRO1oDAc
15:48Dordogne : L’occitan vivant et contemporain -> https://t.co/g3gv1aIXrm
10:55Guéret : Une panne de réveil douloureuse | L'Echo https://t.co/j728aOzsqi via
10:28 a commencé en Corrèze. Un spécimen géant a été vu ce matin au pied de la collégiale Sain… https://t.co/gEc1ncGXA9
09:22# # - Grands-Chézeaux : Maçons et paveurs migrants à l’honneur -> https://t.co/liZyD5c2CD
09:18# # - : Un concours de belote qui a fait salle comble -> https://t.co/YkOIdUh1ZC
09:16# # - : L’association des commerçants de la ville mis en veille -> https://t.co/d1Tjql8aKn
09:13Région : Unis pour la maison de santé et pour les services publics de Chabanais (16) ! -> https://t.co/5QOHB586v4
09:10# # - -Anne-Saint-Priest : Editions La Veytizou, la mémoire se perpétue -> https://t.co/AciWv1WdnH
09:02# # - : Faites des Livres 2019 : une formation au Kamishibai, une autre façon de lire -> https://t.co/oGtFwSUjUH
08:58# # - -Martin-de-Jussac : Une fête toujours populaire sous le signe de Panazô -> https://t.co/t0SXJjZyxq
08:55# # - -Vienne : Agathe en concert vendredi à Limoges -> https://t.co/LQWPTocB73
08:53# # - -Vienne : Vendredi à Jean-Gagnant: trio de cordes improvisé -> https://t.co/7FuegBnzdE
08:51# # - : Valoriser les métiers de la salle et des arts de la table -> https://t.co/jgbadjZgmc
07:58# # - -Vienne : Lutte Ouvrière se bat pour une Europe qui porte les intérêts des travailleurs -> https://t.co/cE177b1CfZ
07:55# # - -Vienne : Les Gilets jaunes toujours inventifs -> https://t.co/TXGqMoxu4c
07:53Région : Loger pour rebondir -> https://t.co/YjIvr9MTxT
07:51Région : La Région et le CNRS renforcent leur coopération -> https://t.co/YX8T5WeSVs
07:36 Retrouvez le questionnaire en ligne : https://t.co/fAdpBdQPtk, à vous de jouer !
21:23Naves : L’agglo de Tulle mise sur les circuits courts -> https://t.co/QWWfgVIdne
19:42Boulazac : Souvenir et vigilance -> https://t.co/OUB59l94YS
19:36Périgueux : Ta différence, c’est ma richesse -> https://t.co/IzYsbhRbgm
19:28Trélissac : Besoin d’honnêteté en politique -> https://t.co/SxaTVJI2tz
18:13Sarlat-la-Canéda : Une voix palestinienne à Sarlat -> https://t.co/qK2jdd2WXL
18:12Dordogne : Faire du sport ou aller au cinéma, même combat -> https://t.co/3ySLsunvrZ

Quarante bilingues ont planché sur la «dictada occitana»

occitan

Dins los vergiers, i a de las plantas que s’avenen e d’autres que s’aimen pas. Ai auvit dire que las tomatas e los concombres anavan pas ensemble... C’est par ces mots extraits de «Chaucidas dins los blat» publié aux éditions dau Chemin de Sent Jaume qu’à débuté la neuvième dictée de l’Institut d’études occitane du Limousin, organisée samedi au sein de l’auditorium Clancier de la BFM de Limoges.
Avec son accent du nord de la Dordogne, l’écrivain Jean-Pierre Reydy articule lentement face à une quarantaine de petits et grands participants particulièrement attentifs. Né en 1947 dans une famille de métayers près de Nontron, Jean-Pierre Reydy a été bercé par l’occitan limousin. Après une carrière de professeur d’anglais et de russe, ce passionné de langues s’est consacré à sa langue maternelle. Pour partager son amour de l’occitan, Jean-Pierre Reydy a publié différents textes, dont un récit autobiographique, un livre et un lexique trilingues (occitan, anglais, français), et plus récemment le recueil de nouvelles «Chaucidas dins los blat» ou «Chardons dans les blés» pour les non-initiés.
cultures associées
Abordable, car il est inutile d’être un grand grammairien ni même un locuteur émérite pour participer à cette dictée, c’est la nouvelle «Jardin Vivrier» qui a été choisie. «C’est une histoire de jardinage. Au premier degré, on lit une      description des associations de cultures dans un jardin potager bio, qui peut être aussi perçue comme une vision de la société, dévoile Jean-Pierre Reydy, qui se décrit lui-même comme un paysan dans l’âme. ça parle de la notion de groupe social, alors qu’une synergie entre les individus pourrait être bénéfique à tous».
En plus de connaître les noms des nombreux légumes, il fallait être vigilant aux quelques difficultés orthographiques contenues dans ce texte.
Des terminaisons peu courantes, mais aussi une aphérèse, lettre qui existait en occitan mais a disparu en dialecte limousin. «Cette dictée c’est l’occasion de célébrer la langue occitane qui n’est pas une langue uniquement parlée, mais une langue qui a une graphie, une orthographe et une grammaire propre», souligne l’invité de cette neuvième édition, organisée en partenariat avec la BFM et la Ville de Limoges.
à noter que la dictée se déroulait le même jour dans plus de 30 villes occitanes et catalanes. Si une «correccion» a eu lieu avec l’ensemble de l’auditoire, les participants n’avaient rien à gagner, si ce n’est le plaisir de parler, écouter et écrire l’occitan.
L’après-midi s’est d’ailleurs poursuivi avec un concert du duo Krestch-Mage et un pot convivial.
Mégane Lépine