Fil info
11:07Région : Elections:A trop tirer sur la corde... -> https://t.co/9ETLeam3AZ
11:04Région : Les morsures de chien cause d’accidents de travail de postiers -> https://t.co/nHpaVKTTXm
22:40 Garder la mémoire pour soutenir notre tête !
21:33RT : Élections européennes : en Dordogne, les premiers résultats tombés donnent tous le RN en tête. Mauvaise soirée...
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).

Boutique cœur de Guéret reprend du service

Commerce

La volonté avait beau être commune, le manque de synchronisation a rendu les choses difficiles. Et de battre le cœur de la ville de Guéret s’est arrêté, momentanément, dans une cacophonie de signaux contradictoires : bonne volonté, opérations solo, bouderie, résignations, idées nouvelles, faux pas et émigrations. L’heure du décès ? On attendra avant de la prononcer. La pichenette que constitue le programme action cœur de ville semble avoir fait son petit effet. Elle a en tout cas tiré de son sommeil de deux ans l’association Boutiques cœur de Guéret qui tenait son assemblée générale mercredi à la mairie. Une AG tout autant attendue et inattendue à laquelle assistait le directeur de projet cœur de ville de Guéret, Pascal Germain.
« Il y a un défi à relever et ça ne peut se faire que collectivement », souligne-t-il. Porté par l’État, le programme action cœur de ville a l’ambition de redynamiser les centres-villes de 122 villes moyennes.  Pour ce qui est de celui de Guéret, le tandem ville-agglo à la manœuvre a défini un certain nombre d’actions qui prennent en compte une dimension de développement économique, les commerces, la rénovation de l’habitat, la mobilité... « Pour la dynamique du centre-ville, c’est évident, les commerces sont importants... C’est pour ça que je suis présent. C’est un des critères aussi qu’a fixé l’État, on doit construire avec tous les partenaires locaux. »
Le signal qu’attendaient justement les commerçants de Boutiques cœur de Guéret... « On veut travailler main dans la main avec la mairie qui pourrait jouer sur la décoration. Dans certaines villes, par exemple, on trouve des parapluies suspendus sur toute une rue, c’est agréable. Il faut des choses qui fassent déplacer les gens qu’ils trouvent le cœur de ville attrayant déjà par son aménagement », développe Gaëtan Martin, le tout nouveau président de Boutiques cœur de Guéret.
« Notre but à nous sera de proposer des animations et de renforcer la cohésion entre les commerçants : avoir une communication externe et une communication interne pour mieux calibrer ce qu’on va mettre en place. » Au programme, une action par mois dès 2019 : une deuxième braderie pendant le carnaval, des nocturnes pendant les soldes, des défilés de mode aux changements de collections... et neuf autres pistes toutes destinées à montrer tour à tour les possibilités du centre-ville.

À noter que la question de la participation à une commission levée par l’association 23000 n’est pas à l’ordre du jour du côté de BCG. En cause, la crainte de voir le périmètre de 23000, qui couvre l’agglo, devenir un frein au versement des financements promis dans le cadre du programme action cœur de ville, ciblés uniquement sur le centre-ville de Guéret. « Derrière, il faudrait changer les statuts et ça risque de prendre du temps. Nous, le temps, c’est ce qui nous manque, il faut aller vite. »