Fil info
21:09Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
19:14RT : [] 🌲🌿🔥 Pour sécuriser et faciliter le travail des qui luttent contre les de , p… https://t.co/zzvyL0i1gb
18:22🔴 Dernier coup de manivelles pour les machines au centre de tri de Limoges ! Demain 6H c’est Poitiers qui traitera… https://t.co/pKeBLdqtY1
18:00RT : Quand ça veut pas, ça veut pas. Un candidat de la liste conduite par Nathalie sous le coup d'une enquête f… https://t.co/f3ggkcRsUq
17:58La Châtre : Berry nature environnement s'apprête à nettoyer nos paysages -> https://t.co/kQVDS7PhiK
17:57Argenton-sur-Creuse : Mariana Ramos, l’héritière de Cesária Évora à l’Avant-Scène -> https://t.co/EcN4pQQrQo
17:55Indre : Une BD pour démocratiser la téléassistance -> https://t.co/7XMPikuprM
17:54Indre : La double vie de Gilles Paris -> https://t.co/BwIz1BlF2D
17:40RT : Nathalie Loiseau : "Ce que j’ai hérité de mon père, c’est la détestation de l’extrême droite." Ouais enfin sauf qua… https://t.co/ha3gSXFwQ0
17:40RT : Réponses de : 1/ « Votre document est un faux » - On l’a authentifié. 2/ « Je n’en ai aucun souve… https://t.co/7hPANIsJGv
17:38RT : Nathalie Loiseau affirme qu'elle ignorait que LaREM était un parti de droite https://t.co/oabcQq70mt
17:37RT : Les sur la Croisette ! Bravo à pour la sélection de son film à la à C… https://t.co/AwkyIh31PN
17:37RT : Soutien à et à Mediapart face aux declarations outrancières de Mme . Et vive la presse libre e… https://t.co/vA8EmwLgqE
17:36RT : C'est le moment de se rappeler que nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire du . Plus que jamais, on… https://t.co/tcuTjpFYkk
12:12Varetz : Les Jardins de Colette aux couleurs pascales -> https://t.co/1xbbQSkfz0
11:49Brive-la-Gaillarde : La moustache en ordre de bataille ! -> https://t.co/zLKMGzZX6R
11:18RT : Région : Herboriste : un métier nécessaire? -> https://t.co/Dfy1rZt3Sp
11:17RT : Vernissage : vend. 26 avril 19h suivi d'une conférence "Combat d'esclaves et d'abolitionnistes" par Frédéric Régent… https://t.co/UYazhIgaJc

Jeu, set et match pour les élèves gouzonnais

Tennis à l'école

C’est devenu une habitude: chaque mardi, depuis février, les élèves des classes de CP et CE1 de l’école élémentaire de Gouzon enfilent leurs survêtements et chaussent leurs baskets.
Les cahiers et les exercices sont rangés dans les cases l’espace d’1h30, le temps d’investir les cours de tennis et de taper dans la balle tout en apprenant quelques bases.
«Le tennis à l’école», initiative portée par la ligue FFT, de la région Nouvelle-Aquitaine, et par le club partenaire permet « de démocratiser ce sport tout en conjuguant amusement et apprentissage avec un professionnel» explique Thierry Meiss, président du club de tennis de Gouzon.
L’enseignement, réparti en 7 séances de 45 minutes par classe offre aux élèves la possibilité de découvrir le coup droit, le revers, le service mais aussi les règles d’arbitrage.
A gouzon, le club de tennis et l’école signent la 1ère édition de ce projet sportif d’envergure nationale.
C’est sous la coupe de David Barre, enseignant FFT ainsi que deux institutrices Sandrine Roulet et Maryline Lannet, que les petits joueurs s'exercent sans rechigner. Et qu’importe les conditions météo, puisque le club a, à sa disposition, le terrain extérieur ainsi que celui de la salle polyvalente communale. De quoi ravir les petites têtes blondes, qui pour certaines, n’ont jamais touché à une raquette.
«L’initiation au tennis par le biais de l’école permet au club une hausse de fréquentation d’environ 10% sur la saison de tennis» indique Thierry Meiss. L’école de tennis Gouzonnaise a vu son nombre de licenciés croître depuis sa création en 1982. Aujourd’hui ils sont 87 adeptes à venir taper la balle. Et concernant nos chers petits sportifs, ils sont unanimement d’accord : « les cours de tennis à l’école, ça nous donne envie de continuer».
Des avis qui comptent pour la suite
de l’aventure
Pour clôturer la dernière séance du tennis à l’école 2018, un petit goûter agrémenté de bonbons était proposé aux élèves. Entre une gorgée de jus d’orange et un bout de gâteau englouti, les langues se sont déliées.
Alexandre et Lilou s’accordent à dire que «le tennis c’est super bien parce qu’on bouge beaucoup et qu’on fait plein de gestes». Jules et Enzo racontent que « c’était vraiment bien parce qu’on fait du sport en s’amusant ». Amaury, lui aussi très content, explique «que le tennis à l’école c’est bien et qu’on apprend plein de choses pour savoir jouer». Quant à Perrine, c’est avec un regard malicieux qu’elle rajoute « c’est vrai que c’est bien... très bien, parce que ça nous donne plus de la récréation !».
Coup droit, revers, lobe ou ace... Le tennis à l’école remporte haut la main ce premier jeu dans le cœur des élèves. Une édition qui pourrait être reconduite l’an prochain, et ce, pour le plus grand plaisir de tous.