Fil info
16:42RT : Il ne faut pas tout mélanger. On a essayé de nous entraîner sur la question de la grève et de la mobilisation. Ce n… https://t.co/BU5mLjKS99
16:37RT : La nouvelle saison du Hot Club commence par un retour aux sources du jazz avec l'orchestre "Mem’Ory" lundi… https://t.co/o6OUOkUN3N
16:35RT : Évidemment il est plus simple de dénoncer la galère des usagers que d'expliquer le pourquoi de l'application du dro… https://t.co/wytPkLcHTd
16:31RT : La réaction du de à démontre un durcissement de la réaction au mouvement… https://t.co/kMVzfWwLgQ
16:30RT : Édouard Philippe qui demande des “suites judiciaires” contre les grévistes de la SCNF.. quelle horreur ce gouvernem… https://t.co/uFgpB3LRET
16:29RT : . annonce des suites judiciaires contre les cheminots. La répression comme seul arme face à des chemino… https://t.co/H9jNtWeV9X
16:29 Qu'auraient-ils fait à la place du conducteur du train dans les Ardennes? Ils auraient trouvé la situa… https://t.co/jH2MqZrl5j
16:26RT : Ce gouvernement ne veut jamais rien négocier. Rien. Il enfume systématiquement sur « l’écoute », la « concertation … https://t.co/fte4awOJOw
15:40Périgueux : FO Dordogne durcit le ton : une grève pourrait se déclarer bientôt -> https://t.co/KZcQydTMex
10:52 si vs lisez l’histoire de Laurent, fauché par 1 chauffard à 12 ans... tjrs au à 39 an… https://t.co/mUr0Y0ztjS
10:41Périgueux : « Travailler dans une bibliothèque, ce serait le rêve » -> https://t.co/Om386ffkdU
08:48Marsac-sur-l'Isle : Dixième salon animalier du Périgord : coup d'envoi au parc des expo' ! -> https://t.co/p6CLIkLE08
07:47France : Nouvelle exposition au musée de la Résistance, regard sur les brigades internationales -> https://t.co/caNMHLqoaD
07:44# # - -Vienne : Les Petits Ventres, un succès sans cesse renouvelé! -> https://t.co/TTzFlA4Xuk
07:41Région : A la découverte de l’architecture contemporaine -> https://t.co/OSBGQvtF79
07:37Région : A Limoges, la voie du «faire pour apprendre» -> https://t.co/SqNTZduZAH
04:00La Douze : Un motard gravement blessé au sud de Périgueux -> https://t.co/MsiSO6cCfK
21:47 Un fait'div ! Vous ne vous sentez plus à Limoges...

La commune veut valoriser le castel Vuillier et son parc

Patrimoine

Inscrits au titre des Monuments historiques depuis le 2 juillet 2018, le castel Vuillier et son parc, situés à Gimel, vont faire l’objet d’une réhabilitation. La commune, propriétaire des lieux, veut valoriser la vie et l’œuvre de Gaston Vuillier, «l’inventeur des Cascades».

Son combat acharné et son obstination ont permis de sauver les cascades de Gimel des ambitions d’industriels*. Grâce à son action, ce paysage majestueux est l’un des premiers de France à être classé (le 23 mai 1912) parmi les sites et monuments naturels de caractère artistique. «Gaston Vuillier fut l’inventeur des cascades. Il avait compris à son époque l’intérêt de les protéger et de les exploiter pour attirer des touristes», commente Alain Sentier, le maire de Gimel. «On s’est dit que par rapport à cette histoire, il serait important et utile de protéger sa demeure».

Monuments Historiques

Depuis le 2 juillet 2018, celle-ci est inscrite dans sa totalité au titre des Monuments Historiques. L’arrêté du préfet de Région concerne aussi les façades et la toiture du bâtiment annexe, le pavillon des Eaux-Vives et «les parcelles constituant la propriété de Gaston Vuillier», soit en tout une superficie de quatre hectares environ. «Les terrains étaient déjà classés au titre des sites, c’est une double protection», note le maire qui voit aussi l’avantage d’avoir «une reconnaissance vis-à-vis de la Fondation du Patrimoine. C’est aussi l’assurance à moyen et long terme de pouvoir réunir des fonds publics et d’être considéré», ajoute-t-il.
Depuis 2013, la commune est propriétaire du castel et de ses jardins en terrasse bordant la rive droite des cascades. La maison de l’illustrateur ethnographe s’élève à la pointe sud du bourg. Elle était à l’origine très modeste. Acquise en 1896, elle est agrandie et arrangée au goût de l’époque et de l’illustre maître des lieux. Elle s’étend sur trois niveaux et une cave, comprend une grande entrée, un séjour avec une belle et grande cheminée, une cuisine, des chambres, un espace de travail à l’étage et des combles où vivaient sans doute les domestiques.

"Dans son jus"

La décoration est en grande partie restée «dans son jus», avec du mobilier en bois remarquable et d’inspiration andalouse, des éléments de ferronnerie d’art, des vitraux aux fenêtres... L’artiste y mourra en 1915 et ses descendants s’en sépareront en 1922. «Pour les Gimellois, c’est un peu la maison mystère. Personne n’y est jamais entrée car une chape de plomb s’est abattue sur Gaston Vuillier», raconte Alain Sentier. «Il y a des décennies de cela on ne parlait pas de lui. Il passait pour celui qui spoliait les Gimellois d’une richesse. Il était l’étranger, le méchant. Les gens  l’injuriaient, le comparaient à Landru !». Actuellement, le public peu accéder au jardin du castel mais ne peut entrer dans le bâtiment sauf de façon exceptionnelle.

Remettre en état le parcours de visite

La commune porte un projet de réhabilitation et de valorisation du site pour mettre en avant la vie et l’œuvre de son protecteur et l’accès aux cascades. «Dans les années 90, l’ancien propriétaire avait aménagé un parcours de visite qui a ensuite été abandonné. On voudrait le remettre en état, le sécuriser, dégager des fenêtres de vue sur le Grand Saut et la Redole et montrer aux gens le dénivelé, la descente aux enfers».
Le castel devrait se transformer à plus long terme en un espace muséographique. Car limitée par son budget, la petite collectivité va d’abord se concentrer sur les extérieurs. Le jardin devrait comporter des ambiances différentes inspirées de photos d’archives, du texte de Vuillier datant de 1902 et intitulé «L’excursion merveilleuse», de ses œuvres. Une étude a été lancée en 2016 et confiée à un bureau de Haute-Vienne. «On a donné la mission de maîtrise d’oeuvre à la paysagiste de ce bureau d’étude, Carole Bridier. Elle travaille avec Luc Joudinaud architecte du patrimoine basé en Dordogne. Ils sont en train de finaliser le projet». La phase administrative devrait débuter le mois prochain.

Karene Bellina

(*) En 1895, Vuillier mène le combat contre le projet d’un industriel limougeaud Paul Bardenat qui veut construire un barrage. En 1910, un industriel allemand, Otto Streubel veut faire de l’électricité en se servant de la puissance des chutes.


Les journées du patrimoine
A l’occasion des Journées du Patrimoine, le Castel Vuillier sera exceptionnellement ouvert au public. Des visites guidées seront assurées par le maire, Alain Sentier, avec les bénévoles de l’association des Amis de Gimel. Rendez-vous le samedi 21 et le dimanche 22 septembre à 15h, 16h, et 17h, devant le site en bas du village.
L’église Saint-Pardoux, justement, sera également ouverte (comme tous les jours) au public. Celui-ci pourra découvrir et admirer librement le trésor dont la châsse émaillée du XIIe siècle consacrée à Saint-Etienne ou le buste reliquaire de Saint-Dumine. L’édifice datant de la fin du XVe siècle et parfaitement restauré, possède aussi de très belles fresques derrière le retable en bois sculpté, qui seront encore visibles. Entrée libre et gratuite.