Fil info
20:10Châteauroux : L’année 100 pour l’Apollo -> https://t.co/RI9ntgujKL
19:41📰C'était à lire aujourd'hui dans . C'est demain à : une rencontre… https://t.co/ImPRvqDSIQ
19:23Migné : Double inauguration au Domaine du Plessis -> https://t.co/vY3bKjB8Oc
19:22La Châtre : Patrick Judalet brigue un nouveau mandat -> https://t.co/MRf0VJNq06
19:21Issoudun : Finances publiques : les agents manifestent chaque vendredi -> https://t.co/j8ZuQTtAGW
19:20Châteauroux : Le quartier de la gare s’engage sur une nouvelle voie -> https://t.co/EIe1gsuIar
18:42RT : [Retour vidéo ] journée d'hier de végétation 🚒 sur la commune de . Merc… https://t.co/FZWV4sxuja
18:40Corrèze : Un Trésor public à sauvegarder -> https://t.co/YwwsZDJ7IW
18:39 Les sapeurs pompiers limitent les dégâts... mais qd même... Grosse imprudence à C dans… https://t.co/rnzCNa73Sa
18:32Jumilhac-le-Grand : Il brûle des herbes chez lui... et calcine presque un hectare -> https://t.co/aeIgQSuWSw
17:13RT : [presse] Manque d'AESH et terminale à 36 élèves à Bordeaux : les enseignants du lycée Magendie en… https://t.co/eQ8vcP2Str
17:13RT : Les salariés de General Electric s’apprêtent à se mobiliser à l’appel pour exiger l’arrêt du démantèlement de… https://t.co/yg5iKf1Edw
17:13RT : On pouvait aussi dire qu'il y a, pour les Français, 8 sujets prioritaires avant la lutte contre l'immigration cland… https://t.co/TdgZJJZoAt
16:43France : Chez FO, les établissements tournent comme le père Ubu -> https://t.co/jao978AZB1
16:33RT : Et tuer le train des primeurs , c'est quel degré d'incivisme ? Mettre 20 000 camions en plus sur les… https://t.co/uzROQipj4l
15:42RT : 🚨L'association Saint-Junien Environnement nous informe de la non potabilité de la source publique de Saint-Martin-d… https://t.co/rnL2dLuiUK
14:50RT : Ils iront jusqu'à l'os. Et lorsque qu'ils seront arrivés à l'os il iront jusqu' la moelle. Des fous furieux ! https://t.co/k453evnJFg
14:50RT : RT si t'es Français et que t'as jamais rien conféré à Marine Le Pen. https://t.co/JQD2qrmPyd
14:50RT : Nous aussi ! On utilise Tweeter pour suivre les conneries du Grand Timonier imbu de sa personne ! https://t.co/43pNFu9fU9
14:49RT : Migrants noyés en Méditerranée : une médecin légiste se bat pour retrouver leur identité https://t.co/hWnkiZSLEq
14:49RT : 🚒🚒🚒🚒👨🏻‍🚒👨🏻‍🚒👨🏻‍🚒👩🏼‍🚒👩🏼‍🚒👩🏼‍🚒 + 🚁👮‍♂️ https://t.co/JWnJHEekVS https://t.co/9LRrX5zuMR
14:48RT : Soutien aux journalistes de France 3 Nantes et interpellation : allez-vous encore longtemps, vous, Ministre de l’in… https://t.co/aHQbtWDJca
14:48RT : Provocations à l'outrage, interpellation d'un agent de sécurité, un policier qui sort : "vous avez honte d'être jou… https://t.co/z7JCPopnrT
14:47RT : Une bonne nouvelle RELAXE pour Fanny et Pierre Ce ne sont pas les militant.e.s du climat qu'il faut poursuivre et… https://t.co/gtpFUEO6K3
14:47RT : La préfecture de la et les sous-préfectures de et seront exceptio… https://t.co/YYph5lre5z
14:47RT : Les mots nous manquent à la lecture de cette phrase ignoble, les sentiments nous manquent devant tant de violence g… https://t.co/OfBORr83lk
14:47RT : Comment les gens de droite si prompts à défendre le retour à l’ordre moral, si à cheval sur les valeurs cathos, si… https://t.co/WmH2bPHe4q
14:46RT : Un excellent moment radiophonique mais surtout politique ! Il y a donc des citoyens.nes heureux de vivre sous la co… https://t.co/eU0OF4c8NB
13:04 Des infos forcément utiles aux agriculteurs. C dans : https://t.co/w80JfEbgL4
12:42France : Info préfecture : la baisse des débits d'eau se poursuit -> https://t.co/xd0kbEtdUA
10:14Dordogne : Adopter la Périgord attitude de Bergeras à Duras, en passant par la Fête de l'Humanité -> https://t.co/p2OZunzWhP
10:13Bergerac : Adopter la Périgord attitude de Bergeras à Duras, en passant par la Fête de l'Humanité -> https://t.co/XBlw0h6lPh
07:37Région : Après l'agression d'un de ses contrôleurs, la STCL veut «mieux sécuriser ses personnels» -> https://t.co/xiyBhsAcji
07:34# # - -Vienne : Jardin des traditions à Limoges, un air de Mont Gargan -> https://t.co/SHOElqSe7B
07:33# # - -Vienne : Une délégation cantonaise à Limoges -> https://t.co/Knyk6gVXqN
07:28# # - -Vienne : Mieux connaître le bâti miaulétou -> https://t.co/tcsEXFDRug
07:26Région : Entreprises, la folie du court terme -> https://t.co/QMv9DaDwWd
07:16Vézac : Réplique des opposants à la démonstration de force du président Peiro -> https://t.co/eUKaOt2hsd

Contre la privatisation des aéroports, la résistance s’organise

La campagne pour la tenue d’un référendum d’initiative partagée contre la privatisation des Aéroports de Paris (ADP) prend de l’ampleur. Ses promoteurs ont neuf mois pour réunir 5 millions de signatures de soutien. La course contre la montre est lancée. Depuis le 13 juin, la procédure pour la tenue d’un référendum d’initiative partagée (RIP) contre la privatisation du groupe Aéroports de Paris (ADP), aujourd’hui détenu à 50,6 % par l'État, est désormais ouverte. Déclenché le 10 avril 2019 par 248 parlementaires de gauche et de droite, le processus doit durer neuf mois. Neuf mois pour recueillir les signatures de 10 % du corps électoral, soit 4 717 396 personnes selon le calcul effectué par le Conseil Constitutionnel. Tous les groupes parlementaires d'opposition hors Rassemblement National (RN) se sont lancés dans une campagne tous azimuts pour inviter les citoyens à se mobiliser contre la cession d'ADP au privé pour un montant de 9,8 milliards d'euros. « Si nous gagnons, c’est le principe même de la privatisation qui sera remis en cause », s’enthousiasme Jean-Luc Gibelin, vice-président (PCF) aux Transports en Région Occitanie et militant pour la tenue du référendum. « Le fiasco total du rachat de l’Aéroport de ToulouseBlagnac (ATB) montre bien la nécessité de maintenir un contrôle public sur ces biens stratégiques », ajoute-t-il. Pour rappel, les actionnaires chinois de la société Casil Europe, devenus propriétaires de l’aéroport toulousain, sont accusés par les opposants à la privatisation de s’être livré « à un véritable pillage des réserves financières de l’entreprise afin de maximiser leurs dividendes ».

Coup de frein

à la privatisation ?

Contraint par le Conseil Constitutionnel de procéder à son organisation, le ministère de l’Intérieur a donc lancé un site internet chargé de recueillir les soutiens à l'inscription dans la Constitution du caractère de service public national de l’exploitation des Aéroports de Paris (ADP), ce qui les rendrait, de fait, non privatisables. Mais la mission est loin d’être accomplie. « La procédure de RIP a été conçue pour ne jamais être opérante », résume Paul Cassia, professeur de droit à l’université Paris I, auteur de La République en miettes et citoyen engagé contre la privatisation d’ADP. « Aucun gouvernement n’en voulait, ce qui explique les contraintes d’organisation extrêmement contraignantes », détaille-t-il. Car même si le nombre de signataires est atteint, le Parlement devra, dans un délai de six mois, se prononcer sur cette proposition de loi. Si l’Assemblée nationale et le Sénat mettent tous deux ce texte à leur ordre du jour, le référendum n’aura pas lieu. Mais si une seule des deux chambres se prononce, ou aucune d’entre elles, alors le président de la République sera tenu de l’organiser. Vous suivez toujours?

Le gouvernement

traîne des pieds

Au delà de ces modalités très restrictives, le gouvernement est accusé de ralentir le recueil des soutiens. Absence de tutoriel, confusion entre code INSEE et code postal, absence de compteur de signatures : le site internet mis en place par le ministère de l’Intérieur est loin d’être opérationnel. De nombreux citoyens dénoncent l’impossibilité de signer leur déclaration de soutien. Certains internautes ont eux-mêmes concocté des programmes pour permettre le décompte des soutiens. Le site adprip.fr permet même de connaître la répartition géographique des votants. A l’heure où nous écrivions ces lignes, près de 253000 citoyens ont voté, soit 5,37% de l’objectif final. « La balle est dans le camp des citoyens maintenant. Ce référendum est aussi un test pour juger de l’état de notre démocratie. C’est à nous citoyens de déterminer si l’on souhaite être consulté sur le sujet », décrypte Paul Cassia.

Marius Rivière

Comment signer la pétition

Cela se passe sur le site www.referendum.interieur .gouv.fr. Vous avez jusqu’au 12 mars 2020.
1/Cliquez, depuis la page d'accueil, sur le lien situé à la fin du deuxième paragraphe.
2/Cochez en bas à droite, la petite case « Je soutiens ».
3/Renseignez le département et la commune dans lesquels vous êtes inscrit pour les élections : taper le nom de la commune en toutes lettres, sans abréviation, avec majuscules et traits d'union. Ne vous étonnez pas : c'est le code Insee de votre commune qui apparaît.
4/Indiquez votre nom de naissance tel qu’il est écrit sur l'acte d’état civil, avec les majuscules, les accents, cédilles et tirets. Précisez également tous les prénoms qui figurent sur l'acte de naissance, séparés par un espace, et non par une virgule.
5/Inscrivez le numéro de votre carte d'identité ou de votre passeport, ainsi que la date de délivrance du document.
6/Validez votre signature par un protocole de sécurité captcha. Respecter les majuscules et minuscules du code.

 J. C.

 

 

 

air max 1