Fil info
16:15 Corrèze : Il recherche les familles de Poilus français oubliés | L'Echo https://t.co/Ncw5tBRvOM via
15:44RT : À l’aube du 16 juillet 1942 débute à Paris la «rafle du Vél d’Hiv». Elle voit l’arrestation par surprise de plus de… https://t.co/Kiub0VSQTH
15:41RT : La Une de La Marseillaise du 16 juillet à retrouver en kioques ou en ligne ici 👉 https://t.co/CpONyPG6tHhttps://t.co/QcmFEfKLbY
15:38RT : Le train des primeurs Perpignan-Rungis, censé être supprimé cet été, circule-t-il à vide ? La réponse est oui. C’es… https://t.co/g3gp8GQJgG
15:24RT : DERNIERE MINUTE | Fragilisé par des révélations, François de Rugy présente sa démission https://t.co/Sb5wtrvOlt
15:24RT : Mood. https://t.co/AbVcKbPJr5
15:24France : Rugy emporté par le homard -> https://t.co/my5FpAob3P
15:24RT : donne la Légion d'honneur à l'ex-directrice de France․.. qui supprime 1.000 emploi… https://t.co/ZP8iTAsa8W
15:22RT : François vient de présenter sa démission. Nous lui avions envoyé hier soir des questions en vue de la publi… https://t.co/9g5nV5ynvh
14:33Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère -> https://t.co/1S9MjqKUuV
14:16Corrèze : Cinq jours pour sublimer la matière -> https://t.co/kEeF8zxz1M
12:58 Tandis que chacun sait qu'il s'agit d'un modèle de Renault!
12:51RT : Et , c'est de la délation aussi ? Le travail d’investigation des journalistes permet de révéler la corrupti… https://t.co/dXQYGuk9Io
12:51RT : Le ministre écologie minimise sa responsabilité il plaide l’ignorance et le pardon concernant les repas somptueux s… https://t.co/LhGvOKS5R1
12:47RT : Un défilé du 14 juillet presque parfait https://t.co/MjPZIXUI9g
12:47RT : Sondage : 89% des hommes pensent que le clitoris est un modèle de Toyota https://t.co/FdUUwenjeF
07:52Découverte à Limoges d'un parchemin de l'ordre de Grandmont datant de 1496 https://t.co/NbP7Wbp4QJ https://t.co/mPOD0mqX9l
07:46# # - -Vienne : A Clédat, la pause nature s’impose -> https://t.co/Ia2O2vr9Yt
07:40# # - : Quel futur pour l'îlot Elie-Berthet? -> https://t.co/zMs31MMn5t
07:37# # - -Vienne : 1001 Notes s’ouvre au Zénith de Limoges -> https://t.co/aKiWwRFXzR
07:35Région : La croissance économique ralentit -> https://t.co/DuwYyEZWQD
07:33# # - -Vienne : Pas si simples que ça! -> https://t.co/WrMAkEOlWz
23:45France : Le cabinet de curiosité de Saint-Pardoux -> https://t.co/vV7qC0hGPF
19:30Corrèze : Il recherche les familles de Poilus français oubliés -> https://t.co/Dy68bmW5qL
19:28Châteauroux : Des sportifs de l’extrême attendus à la Martinerie -> https://t.co/uoWq7XKQiS
19:23Indre : La ministre des Transports se veut rassurante sur le POLT et l’A20 -> https://t.co/u8JcL2TKc8
19:03Campagne : Un été d’animations à Campagne -> https://t.co/esGfgfTlHM
18:53Dordogne : Chez les pompiers la maison brûle | L'Echo https://t.co/f4ISQR8c76 via
18:27Dordogne : Chez les pompiers la maison brûle -> https://t.co/LRQ9PrlL19

Contre la privatisation des aéroports, la résistance s’organise

La campagne pour la tenue d’un référendum d’initiative partagée contre la privatisation des Aéroports de Paris (ADP) prend de l’ampleur. Ses promoteurs ont neuf mois pour réunir 5 millions de signatures de soutien. La course contre la montre est lancée. Depuis le 13 juin, la procédure pour la tenue d’un référendum d’initiative partagée (RIP) contre la privatisation du groupe Aéroports de Paris (ADP), aujourd’hui détenu à 50,6 % par l'État, est désormais ouverte. Déclenché le 10 avril 2019 par 248 parlementaires de gauche et de droite, le processus doit durer neuf mois. Neuf mois pour recueillir les signatures de 10 % du corps électoral, soit 4 717 396 personnes selon le calcul effectué par le Conseil Constitutionnel. Tous les groupes parlementaires d'opposition hors Rassemblement National (RN) se sont lancés dans une campagne tous azimuts pour inviter les citoyens à se mobiliser contre la cession d'ADP au privé pour un montant de 9,8 milliards d'euros. « Si nous gagnons, c’est le principe même de la privatisation qui sera remis en cause », s’enthousiasme Jean-Luc Gibelin, vice-président (PCF) aux Transports en Région Occitanie et militant pour la tenue du référendum. « Le fiasco total du rachat de l’Aéroport de ToulouseBlagnac (ATB) montre bien la nécessité de maintenir un contrôle public sur ces biens stratégiques », ajoute-t-il. Pour rappel, les actionnaires chinois de la société Casil Europe, devenus propriétaires de l’aéroport toulousain, sont accusés par les opposants à la privatisation de s’être livré « à un véritable pillage des réserves financières de l’entreprise afin de maximiser leurs dividendes ».

Coup de frein

à la privatisation ?

Contraint par le Conseil Constitutionnel de procéder à son organisation, le ministère de l’Intérieur a donc lancé un site internet chargé de recueillir les soutiens à l'inscription dans la Constitution du caractère de service public national de l’exploitation des Aéroports de Paris (ADP), ce qui les rendrait, de fait, non privatisables. Mais la mission est loin d’être accomplie. « La procédure de RIP a été conçue pour ne jamais être opérante », résume Paul Cassia, professeur de droit à l’université Paris I, auteur de La République en miettes et citoyen engagé contre la privatisation d’ADP. « Aucun gouvernement n’en voulait, ce qui explique les contraintes d’organisation extrêmement contraignantes », détaille-t-il. Car même si le nombre de signataires est atteint, le Parlement devra, dans un délai de six mois, se prononcer sur cette proposition de loi. Si l’Assemblée nationale et le Sénat mettent tous deux ce texte à leur ordre du jour, le référendum n’aura pas lieu. Mais si une seule des deux chambres se prononce, ou aucune d’entre elles, alors le président de la République sera tenu de l’organiser. Vous suivez toujours?

Le gouvernement

traîne des pieds

Au delà de ces modalités très restrictives, le gouvernement est accusé de ralentir le recueil des soutiens. Absence de tutoriel, confusion entre code INSEE et code postal, absence de compteur de signatures : le site internet mis en place par le ministère de l’Intérieur est loin d’être opérationnel. De nombreux citoyens dénoncent l’impossibilité de signer leur déclaration de soutien. Certains internautes ont eux-mêmes concocté des programmes pour permettre le décompte des soutiens. Le site adprip.fr permet même de connaître la répartition géographique des votants. A l’heure où nous écrivions ces lignes, près de 253000 citoyens ont voté, soit 5,37% de l’objectif final. « La balle est dans le camp des citoyens maintenant. Ce référendum est aussi un test pour juger de l’état de notre démocratie. C’est à nous citoyens de déterminer si l’on souhaite être consulté sur le sujet », décrypte Paul Cassia.

Marius Rivière

Comment signer la pétition

Cela se passe sur le site www.referendum.interieur .gouv.fr. Vous avez jusqu’au 12 mars 2020.
1/Cliquez, depuis la page d'accueil, sur le lien situé à la fin du deuxième paragraphe.
2/Cochez en bas à droite, la petite case « Je soutiens ».
3/Renseignez le département et la commune dans lesquels vous êtes inscrit pour les élections : taper le nom de la commune en toutes lettres, sans abréviation, avec majuscules et traits d'union. Ne vous étonnez pas : c'est le code Insee de votre commune qui apparaît.
4/Indiquez votre nom de naissance tel qu’il est écrit sur l'acte d’état civil, avec les majuscules, les accents, cédilles et tirets. Précisez également tous les prénoms qui figurent sur l'acte de naissance, séparés par un espace, et non par une virgule.
5/Inscrivez le numéro de votre carte d'identité ou de votre passeport, ainsi que la date de délivrance du document.
6/Validez votre signature par un protocole de sécurité captcha. Respecter les majuscules et minuscules du code.

 J. C.