Fil info
20:06Brive-la-Gaillarde : De la convergence écologique -> https://t.co/Tzi6qbbKC6
18:43Marsaneix : Elle fait un malaise, sa voiture finit dans un ravin profond de 4 mètres -> https://t.co/FiWiTdavF9
18:19Saint-Gaultier : Journées européennes : un rallye pour découvrir le patrimoine -> https://t.co/R3U7Kql1Ss
18:18Châteauroux : Bientôt une nouvelle vie pour le Pavillon de l’horloge -> https://t.co/sFv7XSmE8F
18:18Indre : Les agents des impôts se mobilisent -> https://t.co/GB1Z7BBJ0z
17:39RT : Donc Mr Ferrand maire de StPourcain, élurégion met des enfants au pain sec et à l'eau car les parents n'ont pas rég… https://t.co/e8jiq62Z1p
17:20RT : La patinoire de vous propose sa journée portes ouvertes handi-gliss jeudi de 14h à 16h… https://t.co/M7H4Mv2X8E
17:03Cornil : Un établissement neuf et du personnel en souffrance -> https://t.co/AHcB1c3qHH
16:00RT : Une bonne nouvelle RELAXE pour Fanny et Pierre Ce ne sont pas les militant.e.s du climat qu'il faut poursuivre et… https://t.co/gtpFUEO6K3
15:58RT : Scandale dans une clinique du Mans : qui a volé les voiturettes pour les enfants malades ? https://t.co/sBpsvdUeP0 https://t.co/N3fDIuQLE5
15:57RT : La déchéance. https://t.co/GkRHozX2HZ
15:52RT : Nombreux nous sommes cher Votre reforme injuste pour les regimes autonomes : on… https://t.co/Qj4bOhlTrP
15:51RT : 4900 postes devraient être supprimés d'ici 2022 à la avec le nouveau plan . Soutien aux agents en… https://t.co/XNUiut6nCo
15:24 Voilà pour les infos sur ce sondage, merci, bonne journée également
15:23 "*Etude menée pour la Fondation 30 Millions d’Amis par l’IFOP du 1er au 2 février 2019 aup… https://t.co/CF9fQQ5qBN
15:19 On n'a pas beaucoup d'info sur ce sondage... Je suis contre l’élevage intensif. Je discute rar… https://t.co/qOSf6fJzHL
14:28RT : Quelle honte ⁦⁩ de traiter de la sorte . C’est à 🤮 https://t.co/Kd9flU5h8H
14:27RT : "Même si je ne suis pas toujours d'accord avec vous..." : après la tribune des 460 journalistes du Monde et l'appel… https://t.co/KPRLffJWos
14:17RT : Migrants noyés en Méditerranée : une médecin légiste se bat pour retrouver leur identité https://t.co/hWnkiZSLEq
14:16RT : Un défilé de mannequins atypiques à Paris pour promouvoir le mouvement « body positive » https://t.co/4sbOTRpx9O
14:13RT : [presse] "Pour la troisième année consécutive, le second degré devrait perdre des post… https://t.co/2aDZ2nPxfH
14:12RT : La situation alarmante du service public a nourri les débats . Médecins urgentistes, salari… https://t.co/gOzD84DRjx
14:02RT : l'Humanité du lundi 16 septembre 2019 sur votre écran d'ordinateur avec https://t.co/iMzZVJWGf7 et sur vos tablette… https://t.co/Vfi4MHQboW
14:01RT : 🍏 La cueillette des pommes a commencé à ! Il n'est pas trop tard pour candidater. Toutes les offres d… https://t.co/jZUs3Q51yD
13:17 Même la CFDT y est ; c'est pour dire...
12:16 Vous êtes au courant que pour les sondages, on utilise un échantillon représentatif de la… https://t.co/OHmucZJUHr
11:51Aubazine : Festival Disjoncté : coup de foudre ! -> https://t.co/lAnL3Pympc
11:43Allassac : Les bénévoles du Téléthon en action sur la tour César -> https://t.co/2QY5xz9veG
11:11Périgueux : Les syndicats unis pour sauver les trésoreries et mes emplois de Dordogne -> https://t.co/6fRjs6vZ8O
09:11Sainte-Eulalie-d'Ans : Chute de cheval : un blessé grave près de Sarlat -> https://t.co/nHjuRboHp0
07:43# # - -Vienne : Au Phare jusqu’au 2 novembre, Toiles urbaines par Sophie Nicaise -> https://t.co/9keqHy1Sl4
07:40# # - : Midi-concerts, L’esprit des pierres -> https://t.co/YlNxPUK3Af
07:38# # - : Les centres culturels font leur rentrée -> https://t.co/CQhq9lD24E
07:36# # - -Vienne : Entre animalistes et paysans, un point de convergence mais deux propositions irréconciliables… https://t.co/TFe8tcTBtI
07:34# # - -Vienne : Luxe: deux étudiants japonais à Limoges -> https://t.co/KofAhvFf58
07:32# # - -Vienne : Le procureur serre la vis -> https://t.co/DGssHWDezd
07:30Région : Une grande vente aux enchères pour célébrer les 90 ans du CSP -> https://t.co/uLFqosJ8g9
07:28Région : Les coulisses du patrimoine -> https://t.co/59q5Q9rvWC
03:47L'écobuage tourne mal : le porte secours à un homme grièvement brûlé près de C dans… https://t.co/ORiwTJRSP7
03:39Hautefaye : L'écobuage tourne mal : un homme grièvement brûlé près de Périgueux -> https://t.co/L9J34iCfmO
23:07Ce message est excellent il faut le partager très vite aux politiciens inconscients des risques https://t.co/UO5eEqnckx

La Sécu, variable d’ajustement

L’ensemble des caisses nationales de sécurité sociale, réunies en octobre dernier pour donner un avis sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale, l’ont massivement rejeté. Pour les syndicats, ce projet marque une rupture fondamentale avec les principes qui ont gouverné jusqu’à présent la sécurité sociale. Il remet en cause l’un des principes essentiels sur lequel s’est construite cette dernière : l’autonomie des finances sociales à l’égard du budget de l’Etat. Cette séparation entre finances publiques et finances sociales était notamment garantie jusqu’à présent par le principe de compensation par l’Etat des exonérations de cotisations sociales. Il avait déjà été mis en cause par la loi de programmation des finances publiques 2018/2022, qui prévoyait une affectation des excédents des administrations de sécurité sociale au budget de l’Etat.

Le secrétaire départemental de FO Haute-Vienne, Serge Rozier, estime qu’il «ne devrait pas y avoir de trou de la sécurité sociale, elle devait au contraire être excédentaire, si les cotisations pour la sécu allaient bien à la sécu. Depuis plusieurs décennies, l’Etat réduit les cotisations et vide les caisses». Il ajoute «Macron est allé encore plus loin en supprimant les cotisations sociales des salariés, leur donnant ainsi l’illusion qu’ils sont gagnants puisque leur fiche de paie augmente très légèrement, mais ce qu’il faut aussi mettre en parallèle, c’est que les mutuelles augmentent, elles aussi, leurs tarifs». Pour Serge Rozier, l’objectif du gouvernement est de privatiser la protection sociale. «En se défaussant, l’Etat veut détruire la sécurité sociale. Comme d’autres avant lui, on note aussi que ce gouvernement veut la fin du paritarisme, s’il n’y a plus de sécurité sociale, il n’y a plus besoin de représentants syndicaux. Les impôts serviront à couvrir un minimum de prestations sociales, et on n’aura plus rien à dire. Les recettes fiscales comptent pour plus de 45%, les cotisations patronales, qui demeurent une part de salaire différé, pour 40% et les cotisations salariales pour 10%». La réforme des retraites est d’ailleurs pour lui un bon exemple : «Ceux qui ont une carrière longue pourraient partir à 60 ou 62 ans en acceptant une diminution du 10% de leur complémentaire de retraite ou faire 1 an supplémentaire pour toucher la pension complète, les autres devront travailler jusqu’à 63 ans. L’âge légal de départ reste à 62 ans, mais à ces conditions, il est évident qu’avec une retraite minorée, la plupart iront jusqu’à 63 ans. A FO, on pense que l’objectif final est d’aller vers une retaite à 67 ans, comme la moyenne européenne.» Il ajoute, «il s’agit ici d’un choix de société et clairement ce choix favorise les plus riches, on va vers un système de privatisation de la sécurité sociale. La population n’a pas encore conscience des conséquences, mais son reveil va être douloureux».

un problème de recettes pas de dépenses

«On ne peut être surpris, tout est fait pour qu’il y ait «un trou de la sécu» explique Joël Ratier, élu PCF à Saint-Junien (87), président de la communauté de communes porte océane du Limousin.

«Les exonérations de cotisations, ce sont autant de recettes en moins pour la sécurité sociale. Quand on la prive de son financement, bien sûr, elle n’est plus à l’équilibre. Elle subit depuis des années la double peine, allégement des cotisations, un haut niveau de chômage sans oublier qu’elle a dû contribuer au redressement des finances publiques.»

Pour Joël Ratier, la sécu sert de «vache à lait alors que c’est un outil irremplaçable de la solidarité. A condition de ne pas la priver de recettes. Les richesses créées par les salariés doivent leur permettre d’être protégés et soignés» poursuit l’élu qui rappelle qu’il faut rester «très vigilant, car la sécurité sociale est un filet de sécurité important. Si notre niveau de pauvreté est moins élevé qu’ailleurs, on le doit à notre niveau de sécurité sociale. La sécu amortit les politiques libérales, mais combien de temps si on continue ces politiques?

La sécu ne souffre pas d’un problème de dépenses, elle a un problème de recettes. On crée artificiellement un trou pour justifier tous les reculs qui se préparent. Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage. Si les entreprises cotisaient normalement, il n’y aurait pas de souci d’équilibre financier.»

 

Légende photo: La sécurité sociale, telle que voulue par Ambroise Croizat et le CNR, survivra-t-elle ?

Nike Free Run Shoes