Fil info
07:39# # - -Vienne : Isabelle Lescure élue à la tête de la fédération départementale du BTP -> https://t.co/Eqh1yQvCoh
07:37# # - -Vienne : Les agents de la CAF, CPAM et CARSAT dénoncent «la classification de la rigueur» -> https://t.co/R8HvsebLOh
07:35Région : Quatorze nouveaux contrats de territoire au conseil régional -> https://t.co/mQtMKNDCbN
07:32Région : Les CFA seront-ils sacrifiés ? -> https://t.co/U5CNiCD5ul
19:06Tulle : La suppression de huit tournées ne passe pas comme une lettre à La Poste ! -> https://t.co/9mnBLUUSwj
18:57Brive-la-Gaillarde : Coup de chaud sur les services publics -> https://t.co/mEVNF5xdun
18:56RT : - et sont dans cette semaine pour présenter https://t.co/9yuLDETB0Q
18:54RT : Inauguration dans le 14e d'une place Louise-Losserand. Femme, résistante, communiste, encore une dont https://t.co/XlALdNKBGP
18:48Dordogne : Les syndicats dénoncent la disparition des dernières trésoreries -> https://t.co/xrlssPGkvK
18:43Dordogne : Le département vote son premier budget participatif -> https://t.co/4VpkWydT1m
18:26Indre : Argenton accueille la première édition du Défi inter-associations -> https://t.co/mn4yMiwFQc
18:25Indre : Argenton accueille la première édition du Défi inter-associations -> https://t.co/VmcjC0GJVe
16:57Rosiers-d'Égletons : Incendie du chantier des futures serres à tomates : des réactions en chaîne -> https://t.co/5riBMj2s0O
16:35Sarlat-la-Canéda : Concours d’architecte au collège La Boétie -> https://t.co/shk4jyO5cU
16:07Indre : Une journée à Maillé, le village martyr -> https://t.co/gK4TaUVtqT
15:48Coulounieix-Chamiers : Les Izards, magnifique terrain de jeu -> https://t.co/EveM9ByToI
15:47Brantôme : « Tout ça pour ça ! » -> https://t.co/Kq5AaG1u59
15:47Brantôme : « Tout ça pour ça ! » -> https://t.co/fQikuK2Qgf
15:16RT : 🐶🥵 Si un animal est enfermé dans une en plein soleil et que sa vie est en danger,… https://t.co/avWRIZ0jBm
14:33RT : 🏉Match préparatoire de reprise du vs : la billetterie ouvre aujourd’hui !… https://t.co/IZpwD2dq7s
12:15RT : Une excellente nouvelle : le 18e avance vers la municipalisation de ses cantines scolaires. Bien nourrir nos enfan… https://t.co/TjwFxyLcnb
12:15RT : Les milliardaires américains réclament un ISF car ils estiment ne pas payer assez d’impôts. Macron a fait l’inverse… https://t.co/9cLXEL9K27
12:15RT : Marseille :Macron rend visite à Gaudin https://t.co/oua2PXir3r
09:15# # - : Fête de la Musique : réussie... -> https://t.co/n5F1ndGht8
09:12# # - -Vienne : Tennis : on va vers la fin de saison -> https://t.co/huljk07cGA
09:10# # - : UNSS pétanque : de véritables champions de France -> https://t.co/lLsf5jTE97
09:06# # - : Elles et ils ont couru... -> https://t.co/KbmT5SwcyR
09:03# # - : Les musiciens étaient dans la place -> https://t.co/NH2WjG5WpO
09:02# # - -le-Château : Quelques trésors oubliés dévoilés -> https://t.co/q4Y0MxixiM
08:59# # - -Yrieix-la-Perche : Les Gilets jaunes toujours là -> https://t.co/N2trVGFWfh
08:57# # - -Yrieix-la-Perche : Une journée rugbystique ! -> https://t.co/V7IDo9RRot
08:34# # - -Victurnien : Retour sur la fête et le feu de la Saint-Jean -> https://t.co/gNedrihTgd

Rénovation énergétique : les professionnels dans le viseur

Le projet de loi Energie-Climat prévoit de rénover 2,5 millions de logements à l’horizon 2023. Dans ce cadre, l’UFC-Que Choisir de Nouvelle-Aquitaine rend publics les résultats exclusifs de son enquête «client-mystère» dans 52 magasins/stands en foires proposant des travaux de rénovation énergétique.

Le scénario de l’enquête publiée dans le numéro Que Choisir d’avril, était le suivant : les bénévoles des associations locales se présentaient incognito dans des magasins ou des stands en foires, d’une part pour remplacer leurs fenêtres anciennes et d’autre part pour installer des panneaux solaires en autoconsommation, dans le but de réduire leur facture énergétique.

Le premier enseignement de l’étude porte sur la difficulté pour les consommateurs à obtenir un devis. En effet, malgré les demandes des enquêteurs, 62 % des professionnels ont refusé de leur remet-tre un devis à l’issue de l’entretien. «Comment s’en étonner face au grand yo-yo tarifaire pratiqué par les professionnels ? Pour le même besoin exprimé par nos bénévoles, le prix proposé varie presque du simple au triple pour les fenêtres (de 5 308 € à 14 890 €). Rappelons que le devis est la clef de voûte d’une saine concurrence, en particulier en foires au sein desquelles la loi ne prévoit aucun droit de rétractation» note l’UFC-Que Choisir.

De plus, 27 % des commerciaux ont promis aux bénévoles une baisse drastique de leur facture énergétique, sans même avoir visité leur logement, «une pratique d’autant plus répandue que ces affirmations ne leur sont pas opposables en cas de litige.»

Par ailleurs, les travaux peuvent s’avérer bien plus chers qu’annoncés. En effet, 32 % des professionnels ont sous-estimé leur coût réel en prétendant à tort qu’ils étaient éligibles à diverses aides de l’Etat. C’est par exemple le cas de certains stands de photovoltaïque visités, qui se sont prétendus titulaires du label public Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) alors qu’il n’en n’était rien. Or pour que le consommateur puisse bénéficier du crédit d’impôt, il est indispensable que les travaux soient réalisés par une entreprise RGE.

Enfin, 59 % des exposants en foires, toutes activités confondues, se sont exonérés de leur obligation d’informer les consommateurs, par un affichage sur leur stand, de l’impossibilité de se rétracter lors de ce type de manifestation.

Le troisième enseignement de l’étude lève le voile sur le niveau médiocre des conseils des professionnels des fenêtres, qu’ils disposent ou non du label public RGE ou non. Au cours de l’enquête, seulement 84 % des commerciaux se sont enquis des caractéristiques d’aération du domicile des bénévoles, en totale contravention avec les règles élémentaires de la profession. Plus grave, 21 % des commerciaux ont proposé aux enquêteurs des fenêtres moins efficaces que l’étalon en matière de performance thermique. Et même parmi les professionnels labellisés RGE, 23 % ont fait cette recommandation bien peu adaptée en termes environnementaux.

Au vu des résultats accablants de cette enquête, l’UFC-Que Choisir, demande une «totale remise à plat de la qualification RGE, avec un renforcement de la formation et des contrôles des professionnels qualifiés ; une obligation de résultat imposant aux professionnels de respecter leurs promesses en matière de performance énergétique ; une nouvelle filière d’experts indépendants capables de coordonner les travaux et d’accompagner les consommateurs tout au long de leur démarche de rénovation énergétique ; un droit de rétractation pour les consommateurs en foires et salons.

- Enquête menée entre le 29 septembre et 13 octobre 2018 auprès de 52 professionnels de magasins, stands de fenêtres et de photovoltaïque de la région la Nouvelle-Aquitaine.

 

Kobe 10 ELite PE