Fil info
21:35Périgueux : Me Eric Barateau : "L'Etat se montre assez vicieux" -> https://t.co/yTAPK92Cm0
20:06Brive-la-Gaillarde : De la convergence écologique -> https://t.co/Tzi6qbbKC6
18:43Marsaneix : Elle fait un malaise, sa voiture finit dans un ravin profond de 4 mètres -> https://t.co/FiWiTdavF9
18:19Saint-Gaultier : Journées européennes : un rallye pour découvrir le patrimoine -> https://t.co/R3U7Kql1Ss
18:18Châteauroux : Bientôt une nouvelle vie pour le Pavillon de l’horloge -> https://t.co/sFv7XSmE8F
18:18Indre : Les agents des impôts se mobilisent -> https://t.co/GB1Z7BBJ0z
17:39RT : Donc Mr Ferrand maire de StPourcain, élurégion met des enfants au pain sec et à l'eau car les parents n'ont pas rég… https://t.co/e8jiq62Z1p
17:20RT : La patinoire de vous propose sa journée portes ouvertes handi-gliss jeudi de 14h à 16h… https://t.co/M7H4Mv2X8E
17:03Cornil : Un établissement neuf et du personnel en souffrance -> https://t.co/AHcB1c3qHH
16:00RT : Une bonne nouvelle RELAXE pour Fanny et Pierre Ce ne sont pas les militant.e.s du climat qu'il faut poursuivre et… https://t.co/gtpFUEO6K3
15:58RT : Scandale dans une clinique du Mans : qui a volé les voiturettes pour les enfants malades ? https://t.co/sBpsvdUeP0 https://t.co/N3fDIuQLE5
15:57RT : La déchéance. https://t.co/GkRHozX2HZ
15:52RT : Nombreux nous sommes cher Votre reforme injuste pour les regimes autonomes : on… https://t.co/Qj4bOhlTrP
15:51RT : 4900 postes devraient être supprimés d'ici 2022 à la avec le nouveau plan . Soutien aux agents en… https://t.co/XNUiut6nCo
15:24 Voilà pour les infos sur ce sondage, merci, bonne journée également
15:23 "*Etude menée pour la Fondation 30 Millions d’Amis par l’IFOP du 1er au 2 février 2019 aup… https://t.co/CF9fQQ5qBN
15:19 On n'a pas beaucoup d'info sur ce sondage... Je suis contre l’élevage intensif. Je discute rar… https://t.co/qOSf6fJzHL
14:28RT : Quelle honte ⁦⁩ de traiter de la sorte . C’est à 🤮 https://t.co/Kd9flU5h8H
14:27RT : "Même si je ne suis pas toujours d'accord avec vous..." : après la tribune des 460 journalistes du Monde et l'appel… https://t.co/KPRLffJWos
14:17RT : Migrants noyés en Méditerranée : une médecin légiste se bat pour retrouver leur identité https://t.co/hWnkiZSLEq
14:16RT : Un défilé de mannequins atypiques à Paris pour promouvoir le mouvement « body positive » https://t.co/4sbOTRpx9O
14:13RT : [presse] "Pour la troisième année consécutive, le second degré devrait perdre des post… https://t.co/2aDZ2nPxfH
14:12RT : La situation alarmante du service public a nourri les débats . Médecins urgentistes, salari… https://t.co/gOzD84DRjx
14:02RT : l'Humanité du lundi 16 septembre 2019 sur votre écran d'ordinateur avec https://t.co/iMzZVJWGf7 et sur vos tablette… https://t.co/Vfi4MHQboW
14:01RT : 🍏 La cueillette des pommes a commencé à ! Il n'est pas trop tard pour candidater. Toutes les offres d… https://t.co/jZUs3Q51yD
13:17 Même la CFDT y est ; c'est pour dire...
12:16 Vous êtes au courant que pour les sondages, on utilise un échantillon représentatif de la… https://t.co/OHmucZJUHr
11:51Aubazine : Festival Disjoncté : coup de foudre ! -> https://t.co/lAnL3Pympc
11:43Allassac : Les bénévoles du Téléthon en action sur la tour César -> https://t.co/2QY5xz9veG
11:11Périgueux : Les syndicats unis pour sauver les trésoreries et mes emplois de Dordogne -> https://t.co/6fRjs6vZ8O
09:11Sainte-Eulalie-d'Ans : Chute de cheval : un blessé grave près de Sarlat -> https://t.co/nHjuRboHp0
07:43# # - -Vienne : Au Phare jusqu’au 2 novembre, Toiles urbaines par Sophie Nicaise -> https://t.co/9keqHy1Sl4
07:40# # - : Midi-concerts, L’esprit des pierres -> https://t.co/YlNxPUK3Af
07:38# # - : Les centres culturels font leur rentrée -> https://t.co/CQhq9lD24E
07:36# # - -Vienne : Entre animalistes et paysans, un point de convergence mais deux propositions irréconciliables… https://t.co/TFe8tcTBtI
07:34# # - -Vienne : Luxe: deux étudiants japonais à Limoges -> https://t.co/KofAhvFf58
07:32# # - -Vienne : Le procureur serre la vis -> https://t.co/DGssHWDezd
07:30Région : Une grande vente aux enchères pour célébrer les 90 ans du CSP -> https://t.co/uLFqosJ8g9
07:28Région : Les coulisses du patrimoine -> https://t.co/59q5Q9rvWC
03:47L'écobuage tourne mal : le porte secours à un homme grièvement brûlé près de C dans… https://t.co/ORiwTJRSP7
03:39Hautefaye : L'écobuage tourne mal : un homme grièvement brûlé près de Périgueux -> https://t.co/L9J34iCfmO
23:07Ce message est excellent il faut le partager très vite aux politiciens inconscients des risques https://t.co/UO5eEqnckx

Grand ménage à la tête de la préfecture de police de Paris

Gilets jaunes

Après le nouveau saccage des Champs-Elysées lors de l'acte 18 des "gilets jaunes", la réponse sécuritaire de l'exécutif dans cette crise sans précédent s'accompagne d'un grand ménage à la tête de la puissante préfecture de police.

Les sanctions continuent de tomber au sein de la "PP", institution souvent considérée comme un "état dans l'état". Le limogeage du préfet Michel Delpuech officialisé lundi par Edouard Philippe a été suivi mardi matin d'autres sanctions, avec le départ annoncé de deux grands cadres de la préfecture de police.

Pierre Gaudin, le directeur de cabinet du préfet de police et Frédéric Dupuch, le directeur de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne, dans l'oeil du cyclone depuis les scènes de violences samedi, vont être démis de leurs fonctions, ont affirmé à l'AFP des sources gouvernementales et proches du dossier.

Le sort du premier devrait être officialisé dès mercredi à l'issue du conseil des ministres.

La haute hiérarchie de la "PP" avait été épargnée cet été lorsqu'a éclaté l'affaire Benalla. Elle a cette fois été sanctionnée par l'exécutif pour "des dysfonctionnements" qui auraient fait dérailler la nouvelle stratégie du maintien de l'ordre décidée par Beauvau après les violences du 1er décembre 2018 dans la capitale, lors de l'acte 3 des "gilets jaunes".

"Des consignes inappropriées ont été passées pour réduire l'usage" des lanceurs de balles de défense (LBD), a déploré lundi Edouard Philippe.

Parmi les griefs, le choix d'adopter une munition d'une portée réduite et de limiter le nombre de LBD, une arme controversée accusée d'avoir provoqué de graves blessures chez des manifestants, octroyés aux unités chargés d'interpeller les casseurs.

Regrettant une "inhibition" des forces de l'ordre et une stratégie du maintien de l'ordre "pas mise en oeuvre", le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a également affirmé que "des décisions, des instructions ont échappé" au préfet de police.

"Bonne chance" 

Sous le feu des critiques de l'opposition, l'exécutif a décidé d'assumer une stratégie plus musclée, symbolisée par la nomination de Didier Lallement comme préfet de police, décrit comme un homme "à poigne". Il "doit remettre de l'ordre là où c'est nécessaire", a résumé M. Castaner, lui-même visé par des appels à la démission de LR et du RN.

En jouant la carte des "fusibles" au sein de la haute fonction publique, des sources policières font valoir que l'exécutif se donne temporairement de l'oxygène mais prend le risque de s'exposer encore davantage en cas de nouveaux débordements dans le maintien de l'ordre lors de prochaines manifestations des "gilets jaunes".

"Changer toutes les têtes en pleine crise n'est jamais bon. S'il y a eu des instructions contraires à la stratégie ministérielle, il faut que les gens assument mais je souhaite bonne chance aux nouveaux qui vont avoir rapidement les mains sur les manettes", estime David Le Bars, secrétaire général du syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN-Unsa).

"Quels que soient les hommes, il faut donner les moyens pour être efficaces", souligne Frédéric Lagache, secrétaire général adjoint d'Alliance, syndicat majoritaire chez les gardiens de la paix.

Outre la future loi anti-casseurs qui va devoir passer par le Conseil constitutionnel, Matignon a renforcé l'arsenal répressif en promettant des interdictions de manifester et en "donnant une plus grande autonomie aux forces sur le terrain" et des moyens nouveaux, tels les drones ou des produits destinés à marquer physiquement les fauteurs de troubles.

Certains syndicats policiers demeurent dubitatifs sur l'efficacité des interdictions de manifester. "Tout le monde sait que si on interdit un quartier ciblé, ils vont aller ailleurs", juge ainsi M. Lagache, pas convaincu par l'augmentation du prix (à 135 euros) de la contravention sanctionnant l'infraction.

"On demande de transformer cette contravention en délit. Il faut pouvoir interpeller avant que les manifestations ne puissent grossir", estime M. Lagache.

 

Photo: Michel Delpuech a été relevé de ses fonctions de préfet de police de Paris.

Nike Mercurial Superfly