Fil info
20:06Brive-la-Gaillarde : De la convergence écologique -> https://t.co/Tzi6qbbKC6
18:43Marsaneix : Elle fait un malaise, sa voiture finit dans un ravin profond de 4 mètres -> https://t.co/FiWiTdavF9
18:19Saint-Gaultier : Journées européennes : un rallye pour découvrir le patrimoine -> https://t.co/R3U7Kql1Ss
18:18Châteauroux : Bientôt une nouvelle vie pour le Pavillon de l’horloge -> https://t.co/sFv7XSmE8F
18:18Indre : Les agents des impôts se mobilisent -> https://t.co/GB1Z7BBJ0z
17:39RT : Donc Mr Ferrand maire de StPourcain, élurégion met des enfants au pain sec et à l'eau car les parents n'ont pas rég… https://t.co/e8jiq62Z1p
17:20RT : La patinoire de vous propose sa journée portes ouvertes handi-gliss jeudi de 14h à 16h… https://t.co/M7H4Mv2X8E
17:03Cornil : Un établissement neuf et du personnel en souffrance -> https://t.co/AHcB1c3qHH
16:00RT : Une bonne nouvelle RELAXE pour Fanny et Pierre Ce ne sont pas les militant.e.s du climat qu'il faut poursuivre et… https://t.co/gtpFUEO6K3
15:58RT : Scandale dans une clinique du Mans : qui a volé les voiturettes pour les enfants malades ? https://t.co/sBpsvdUeP0 https://t.co/N3fDIuQLE5
15:57RT : La déchéance. https://t.co/GkRHozX2HZ
15:52RT : Nombreux nous sommes cher Votre reforme injuste pour les regimes autonomes : on… https://t.co/Qj4bOhlTrP
15:51RT : 4900 postes devraient être supprimés d'ici 2022 à la avec le nouveau plan . Soutien aux agents en… https://t.co/XNUiut6nCo
15:24 Voilà pour les infos sur ce sondage, merci, bonne journée également
15:23 "*Etude menée pour la Fondation 30 Millions d’Amis par l’IFOP du 1er au 2 février 2019 aup… https://t.co/CF9fQQ5qBN
15:19 On n'a pas beaucoup d'info sur ce sondage... Je suis contre l’élevage intensif. Je discute rar… https://t.co/qOSf6fJzHL
14:28RT : Quelle honte ⁦⁩ de traiter de la sorte . C’est à 🤮 https://t.co/Kd9flU5h8H
14:27RT : "Même si je ne suis pas toujours d'accord avec vous..." : après la tribune des 460 journalistes du Monde et l'appel… https://t.co/KPRLffJWos
14:17RT : Migrants noyés en Méditerranée : une médecin légiste se bat pour retrouver leur identité https://t.co/hWnkiZSLEq
14:16RT : Un défilé de mannequins atypiques à Paris pour promouvoir le mouvement « body positive » https://t.co/4sbOTRpx9O
14:13RT : [presse] "Pour la troisième année consécutive, le second degré devrait perdre des post… https://t.co/2aDZ2nPxfH
14:12RT : La situation alarmante du service public a nourri les débats . Médecins urgentistes, salari… https://t.co/gOzD84DRjx
14:02RT : l'Humanité du lundi 16 septembre 2019 sur votre écran d'ordinateur avec https://t.co/iMzZVJWGf7 et sur vos tablette… https://t.co/Vfi4MHQboW
14:01RT : 🍏 La cueillette des pommes a commencé à ! Il n'est pas trop tard pour candidater. Toutes les offres d… https://t.co/jZUs3Q51yD
13:17 Même la CFDT y est ; c'est pour dire...
12:16 Vous êtes au courant que pour les sondages, on utilise un échantillon représentatif de la… https://t.co/OHmucZJUHr
11:51Aubazine : Festival Disjoncté : coup de foudre ! -> https://t.co/lAnL3Pympc
11:43Allassac : Les bénévoles du Téléthon en action sur la tour César -> https://t.co/2QY5xz9veG
11:11Périgueux : Les syndicats unis pour sauver les trésoreries et mes emplois de Dordogne -> https://t.co/6fRjs6vZ8O
09:11Sainte-Eulalie-d'Ans : Chute de cheval : un blessé grave près de Sarlat -> https://t.co/nHjuRboHp0
07:43# # - -Vienne : Au Phare jusqu’au 2 novembre, Toiles urbaines par Sophie Nicaise -> https://t.co/9keqHy1Sl4
07:40# # - : Midi-concerts, L’esprit des pierres -> https://t.co/YlNxPUK3Af
07:38# # - : Les centres culturels font leur rentrée -> https://t.co/CQhq9lD24E
07:36# # - -Vienne : Entre animalistes et paysans, un point de convergence mais deux propositions irréconciliables… https://t.co/TFe8tcTBtI
07:34# # - -Vienne : Luxe: deux étudiants japonais à Limoges -> https://t.co/KofAhvFf58
07:32# # - -Vienne : Le procureur serre la vis -> https://t.co/DGssHWDezd
07:30Région : Une grande vente aux enchères pour célébrer les 90 ans du CSP -> https://t.co/uLFqosJ8g9
07:28Région : Les coulisses du patrimoine -> https://t.co/59q5Q9rvWC
03:47L'écobuage tourne mal : le porte secours à un homme grièvement brûlé près de C dans… https://t.co/ORiwTJRSP7
03:39Hautefaye : L'écobuage tourne mal : un homme grièvement brûlé près de Périgueux -> https://t.co/L9J34iCfmO
23:07Ce message est excellent il faut le partager très vite aux politiciens inconscients des risques https://t.co/UO5eEqnckx

L'Allemagne avance avec Huawei sur sa 5G malgré les menaces américaines

L'Allemagne a lancé le mardi 19 mars les enchères pour l'octroi des chantiers de sa future 5G, refusant de bannir les équipementiers chinois comme Huawei, malgré les menaces de Washington de revoir la coopération sécuritaire transatlantique.

La chancelière Angela Merkel a déclaré mardi vouloir "n'exclure aucun entrepreneur ou acteur (de la 5G)", tout en annonçant l'inscription dans la loi allemande d'exigences accrues en terme de sécurité des réseaux.

"Nous donnons à chacun sa chance, mais bien sûr sans être naïf, nous voyons bien que les lois en Chine sont très différentes des nôtres", a ajouté la chancelière lors d'une conférence de presse en marge d'un sommet économique à Berlin.

L'agence fédérale allemande des réseaux a donné ce mardi matin le coup d'envoi des enchères pour l'attribution de la 5G dans le pays. En tout 41 blocs de fréquence doivent être attribués aux quatre opérateurs en lice: Deutsche Telekom, Vodafone, Telefónica/O2 et 1&1/Drillisch.

Huawei ne peut prétendre à aucun des blocs, mais en tant qu'équipementier - comme son concurrent le chinois ZTE - il fournit déjà à ces opérateurs des infrastructures, notamment des antennes, et compte bien continuer avec l'avènement de la 5G.

Du fait de son avance technologique, le géant chinois est devenu un leader incontestable de la nouvelle génération ultrarapide de l'internet mobile. Et se passer de son expertise risque de freiner le développement de cette technologie cruciale en Europe.

Mais pour Washington, ses antennes sont une version contemporaine du cheval de Troie, les Américains soupçonnant l'entreprise de transmettre des données à Pékin, en vertu d'une loi obligeant à la collaboration.

L'Australie, le Japon et la Nouvelle-Zélande ont déjà exclu les équipementiers chinois pour ces raisons, et d'autres y réfléchissent, les services de renseignement occidentaux ayant été nombreux à adresser des mises en gardes à leurs gouvernements.

 

Menaces américaines

 

Les Etats-Unis ont pour leur part mis une pression toute particulière sur l'Allemagne, première économie européenne.

Berlin est devenue une des cibles favorites de Donald Trump qui lui reproche pêle-mêle ses excédents commerciaux, la faiblesse de ses dépenses militaires ou encore ses approvisionnements en gaz auprès de la Russie.

L'ambassadeur américain Richard Grenell a ainsi adressé une lettre au ministre allemand de l'Economie Peter Altmaier, proche d'Angela Merkel, pour lui signifier que la partage d'informations confidentielles pouvait être revue si Berlin ne bannissait pas les Chinois de son internet ultra-rapide.

La menace s'est accentuée la semaine dernière, quand le commandant suprême des forces alliées en Europe, le général américain Curtis Scaparrotti, a affirmé que les forces de l'Otan cesseraient de communiquer avec leurs collègues allemands si Berlin s'associait avec des groupes comme Huawei.

"Nous craignons que la structure de leurs télécommunications ne soit compromise car, tout particulièrement avec la 5G, la largeur de la bande passante et la capacité à soutirer des données sont incroyables", a fait valoir le général.

Selon les informations du magazine allemand der Spiegel, les experts en sécurité du BND, les renseignements extérieurs allemands, sont méfiants aussi.

Mais le ministre allemand de l'Intérieur, Horst Seehofer, a déclaré la semaine dernière qu'il ne voulait pas ouvrir un nouveau front avec la Chine, alors que Berlin se dote déjà de loi défensives pour pouvoir contrer des prises de participation dans des entreprises jugées stratégiques.

La chancelière assure que Berlin va "discuter" de sa stratégie en terme de protection des réseaux avec ses partenaires, dont Washington.

 

Pas de bannissement formel

 

Le gouvernement planche sur un catalogue de mesures valables pour l'ensemble des prestataires du chantier de la 5G : opérateurs, équipementiers, fournisseurs.

Celles-ci vont de la clause de non-espionnage à l'obligation de tests en laboratoire pour l'ensemble des composants, en passant par l'obligation de publier des codes source utilisés dans les infrastructures.

Dans certains cas le gouvernement pourrait aussi demander le remplacement d'équipements déjà installés, ce qui reviendrait à pouvoir exclure Huawei de certaines infrastructures, sans prononcer de bannissement formel, détaille le journal Handelsblatt.

Mais malgré le début de l'enchère sur la 5G, aucune législation spécifique n'est encore à l'agenda législatif allemand, quand en France une proposition de loi similaire a été déposée par les députés de la majorité du président Emmanuel Macron.

 

jordans for sale UK