Fil info
12:00 c'est vrai aussi pour les coursiers pour lesquels les difficultés d’accès liées aux chiens méchants augm… https://t.co/U1J7w4VOTP
11:14# # - -Vienne : Engagement solidaire Uniday mercredi à Limoges -> https://t.co/xFRDif4dyu
11:12# # - -Vienne : Burkin’Alphabet cherche de nouveaux parrains -> https://t.co/UAuBfAWZlw
11:10# # - -Vienne : Un challenge international E-KART à Limoges -> https://t.co/NYmgTWHc1F
11:09France : Ils défendent le droit d’asile -> https://t.co/PmE5vgkdzX
11:07Région : Elections:A trop tirer sur la corde... -> https://t.co/9ETLeam3AZ
11:04Région : Les morsures de chien cause d’accidents de travail de postiers -> https://t.co/nHpaVKTTXm
22:40 Garder la mémoire pour soutenir notre tête !
21:33RT : Élections européennes : en Dordogne, les premiers résultats tombés donnent tous le RN en tête. Mauvaise soirée...
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).

8 mars : engager l’égalité en actes

snuipp-FSU 23

Une nouvelle fois, le ministère de l’éducation Nationale profite largement de la journée in-ternationale de lutte pour le droit des femmes pour communiquer largement dans un discours consensuel sur l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes. De la conférence de presse du ministre à la communication de l’Inspecteur d’académie, tout laisse à croire que l’égalité professionnelle est au cœur des préoccupations de notre ministère …
« Malheureusement, la réalité de la politique menée dans notre ministère est bien éloignée des effets d’annonce... », dénonce le SNUipp-FSU 23 qui condamne la loi Fonction Publique, laquelle par le recours accru aux contrats, générerait plus d’emplois précaires alors même que ce sont les femmes qui sont le plus impactées par ces emplois subis.
L’instauration d’une part au mérite dans les salaires nécessiterait du temps pour du travail supplémentaire et du temps pour le valoriser. Or, le temps des femmes et celui des hommes reste très différentié du fait de la prise en charge du travail domestique toujours fortement imparti aux femmes. De même la volonté d’imposer la mobilité à l’ensemble des fonctionnaires serait plus con-traignante pour les  femmes, souvent en charge des enfants et des ascendants. à rebours de ces choix rétrogrades, le SNUipp-FSU23 considère que la Fonction publique doit être renforcée : « Et l’amélioration des Services publics passe par une consolidation des droits, des missions et des conditions de travail des agent-es. C’est pourquoi, il exige qu’une autre réforme soit envisagée et que l’ensemble des conditions de vie et de travail des femmes fasse partie d’une démarche intégrée à tout nouveau projet. »
Années après années, le ministère prend des engagements, le 8 mars, qu’il ne se donne jamais les moyens de mettre en œuvre. Alors que viennent de se terminer les négociations sur le protocole 2019 d’accord fonction publique pour l’égalité professionnelle,il serait souhaitable que les premiers engagements soient tenus.
« Localement, nous ne pouvons que déplorer l’absence de publication d’un rapport de situation comparée à l’échelle académique comme départementale », souligne le syn-dicat. « Aucun état des lieux n’est donc dressé concernant les inégalités femmes/hommes ! Alors que le bilan social national fait apparaitre des inégalités criantes de rémunération entre les femmes et les hommes chez les professeur-es des écoles, que la recherche met en évidence les inégalités générées par la prise en compte du mérite dans l’avancement des personnels, l’Inspecteur d’Académie refuse d’intégrer l’égalité femmes/hommes dans sa gestion des personnels. L’IA revendique même le fait de ne pas y accorder d’importance. »
Le SNUipp et la FSU seront très vigilants pour que le protocole égalité dans la Fonction publique soit décliné dans tous les ministères, comme dans les instances départementales et régionales. Ils continueront à exiger que des moyens soient fléchés pour mettre en œuvre les mesures adoptées afin qu’elles deviennent effectives.