Fil info
11:07Région : Elections:A trop tirer sur la corde... -> https://t.co/9ETLeam3AZ
11:04Région : Les morsures de chien cause d’accidents de travail de postiers -> https://t.co/nHpaVKTTXm
22:40 Garder la mémoire pour soutenir notre tête !
21:33RT : Élections européennes : en Dordogne, les premiers résultats tombés donnent tous le RN en tête. Mauvaise soirée...
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).

Pour l’apiculture, la Région Sud choisit le plan qui fait le « bzzz »

PARIS

Bzzz... La Région Sud a misé sur l’onomatopée pour baptiser son plan abeille qui entend assurer la pérennité d’une espèce en voie de disparition.
L’apiculture est un des grands thèmes présentés sur son stand au Salon de l’agriculture.

Avec 165 000 ruches et 4 500 apiculteurs, la région Sud est la première région de France en nombre de professionnels de ce secteur et, elle représente 8 % de la production nationale de miel annuelle.
La star étant le miel de lavande. Mais le bétonnage, l’activité humaine et l’utilisation de pesticides ou fongicides dans les terres, entraînent
une perte annuelle d’environ 30 % des abeilles, une estimation proche de la moyenne nationale.
« Il faut que les gens soient vigilants, installer une ruche chez soi ce n’est pas une bonne chose pour la prospérité des abeilles, explique Sylvain
Destre, apiculteur professionnel, formateur et technicien sanitaire apicole à Hyères dans le Var, ce sont des insectes apprivoisés.
En ruche, les abeilles dépendent des apiculteurs et si personne ne s’en occupe, elles peuvent développer des maladies, les transmettre aux autres
et entraîner une mortalité massive ».
Une survie de l’espèce nécessaire pour la Région Face au changement climatique et dans le cadre de son plan climat « une COP d’avance », la région Sud souhaite replacer les abeilles et leur préservation au coeur de diverses actions en maintenant le potentiel mellifère par la présence de ruchers en forêt, en distribuant des sachets de plantes pollinifères sur tout le territoire, en aidant les professionnels dans leurs investissements
matériels. Une « journée régionale abeille » sur les neuf parcs naturels régionaux a également été annoncée. « Il faut faire en sorte que les abeilles
vivent », a lancé Renaud Muselier (LR), président de la Région.
Une survie nécessaire pour la région, les départements mais aussi les apiculteurs puisque les miels monofloraux (thym, lavande, romarins) ou
multifloraux (maquis, garrigue) sont pour la plupart défendus par des AOP et des labels de qualité. « Si les abeilles disparaissent, c’est tout un écosystème qui est mis en danger, dont l’Homme car sa santé dépend de son environnement », ajoute Sylvain Destre. « Si les abeilles meurent c’est que l’environnement dans lequel nous vivons est mauvais ».
Agathe L’hôte