Fil info
12:00 c'est vrai aussi pour les coursiers pour lesquels les difficultés d’accès liées aux chiens méchants augm… https://t.co/U1J7w4VOTP
11:14# # - -Vienne : Engagement solidaire Uniday mercredi à Limoges -> https://t.co/xFRDif4dyu
11:12# # - -Vienne : Burkin’Alphabet cherche de nouveaux parrains -> https://t.co/UAuBfAWZlw
11:10# # - -Vienne : Un challenge international E-KART à Limoges -> https://t.co/NYmgTWHc1F
11:09France : Ils défendent le droit d’asile -> https://t.co/PmE5vgkdzX
11:07Région : Elections:A trop tirer sur la corde... -> https://t.co/9ETLeam3AZ
11:04Région : Les morsures de chien cause d’accidents de travail de postiers -> https://t.co/nHpaVKTTXm
22:40 Garder la mémoire pour soutenir notre tête !
21:33RT : Élections européennes : en Dordogne, les premiers résultats tombés donnent tous le RN en tête. Mauvaise soirée...
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).

Algérie : les jeunes manifestants visent la tête de l’État

ÉLECTION

Au lendemain d’une mobilisation des avocats, c’était hier au tour des étudiants de descendre dans la rue, contre la perspective d’un 5e mandat du président Bouteflika. « Pas en mon nom ! »
était un des mots d’ordre après le soutien affiché par 11 associations estudiantines à la candidature de Bouteflika.
Environ 500 étudiants se sont regroupés aux cris de « Bouteflika dégage ! » ou «Algérie libre et démocratique », à l’intérieur de la faculté centrale pendant que quelques centaines d’autres sont restés regroupés à l’extérieur. Les étudiants de la faculté de médecine d’Alger ont pour leur part été cantonnés sur leur campus par la police.
Des manifestations ont également eu lieu à Constantine, Tizi-Ouzou ou encore Annaba d’après le site d’information TSA.
« La population algérienne et notamment les étudiants, sont très habitués à manifester. Ce n’est pas quelque chose d’exceptionnel, et plus on s’éloigne des années de la décennie noire, plus cela paraît normal », commente Pierre Vermeren, professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-
Sorbonne. Mais là, « ça prend une ampleur nouvelle parce que c’est dans la capitale, dans beaucoup de villes à la fois, et ça a une dimension nationale, et les objectifs politiques concernent directement la tête de l’État. C’est ça qui est nouveau ».
Une nouveauté dont sont convaincus les étudiants. Ainsi Sid Ahmed Hanoun qui croit dur comme fer que ces manifestations sont le point de départ d’un « vrai changement ».
En écho, Redouane, 21 ans, inscrit en deuxième année de physique, prôneun«changement radical », qui selon lui doit notamment s’appliquer à l’université, « en proie ces dernières années à un grand marasme ». L’alternative ? Les étudiants n’avancent pas de nom. Pour eux, le mot d’ordre est avant tout « pas de 5e mandat ».
A.S. avec AFP