Fil info
01:30Région : Fête de la forge de Palisse, une passion à partager | L'Echo https://t.co/9dyMJ8LwRn via
20:15Périgueux : Terminus Périgueux pour Julien -> https://t.co/UpphNbAls3
20:11Dordogne : Les vacances, un droit pour tous -> https://t.co/R4vko1MZyr
18:46Châteauroux : La Banque de France pour une bouchée de pain -> https://t.co/dXJTOwS5SN
18:41RT : Notre maison brûle regarde l' et tente de faire oublier qu'il a validé l'accord UE-Merco… https://t.co/VbZVVraRbs
18:30Montgivray : Deux jours auprès des agriculteurs -> https://t.co/f1hifxaiSV
16:51 C'est triste......très triste
16:48Le jeune Tristan a été retrouvé mort en fin de matinée par les gendarmes. D'importants moyens avaient été engagés p… https://t.co/4oB5Qe6mER
15:59Sarlat-la-Canéda : Les Musicales : splendide partition à deux -> https://t.co/uGRZcLuSUS
13:26Le Lardin-Saint-Lazare : Dans le Sarladais, il percute un piéton... et poursuit sa route -> https://t.co/PbPfiKGMAT
12:04RT : | A partir du 26/08, circulation interdite sur la RD 54 en raison de travaux de réhabilitation du barr… https://t.co/f9BPI4XDKC
12:03RT : Toile sous les étoiles : projection gratuite du film "Le sens de la fête" demain soir quartier du Sablard 👉… https://t.co/XK3HYLVfMb
11:57# # - -Vienne : Appel à témoin après la dispartition d'un mineur -> https://t.co/ypw55Tmk1l
08:02Bergerac : Mais ce qu’il va faire chaud, et jusqu’à Périgueux -> https://t.co/KhBlaoNhCR
07:36# # - : L’été une période propice aux chantiers -> https://t.co/pi2HoJbemY
07:33# # - -Vienne : L’opérette fait son festival -> https://t.co/VvELKj8ODX
07:31Région : La bataille de Fatima et son bébé pour obtenir un endroit où dormir -> https://t.co/bcVaVd1HCv
07:28Région : Le futur version arts du cirque -> https://t.co/zW3WQxMwtO
06:41La Bachellerie : Dans l'accident, la voiture se retrouve sur le toit -> https://t.co/MgcYpQDRZl

«Aucun bougé sur la question de la répartition des moyens»

Education nationale

 

Après le comité technique académique qui vient de se tenir, le SNUIPP-FSU constate que la position du rectorat n’a guère évolué.

«Il n’y a aucun bougé sur la question de la répartitions des moyens avec cinq postes en moins pour la Corrèze, trois en moins pour la Creuse et huit en plus pour la Haute-Vienne, liste Fabrice Couégnas, (SNUIPP-FSU 23). La réponse au besoin de postes en Haute-Vienne se fait sur le dos des départements ruraux.» Ce faisant, la Haute-Vienne, un temps tombée au 91e rang national en terme de taux d’encadrement dans ses écoles primaires, rattrape quelques places. Sans toutefois faire un bond au classement.

Mais, par l’effet des vases communicants, la pilule est amère dans les deux autres départements limousins, déjà soumis à la disette scolaire. «Pour le seul premier trimestre, on a eu droit en Creuse à 753 jours de classe sans enseignant, faute de remplaçants. Cela représente quatorze postes d’enseignant, déplore Fabrice Couégnas. Le taux de scolarisation des enfants de 2 ans est en net recul alors que c’est un enjeu majeur de réussite scolaire.»

«En Haute-Vienne, une trentaine de classes vont être fermées, ajoute Marie-Mélanie Dumas (SNUIPP-FSU 87). Malgré huit postes en plus, on manque encore cruellement de postes : la Haute-Vienne, ce n’est pa seulement Limoges. Nous sommes également dans un département très rural mais ça c’est nié.»

Seule évolution, «après la mobilisation du 24 janvier [la semaine dernière] et une pétition qui a réuni 500 signataires en quelques jours, la rectrice a reculé de moitié concernant les suppressions dans les classes de SEGPA, note Fabrice Couégnas. Faire peser l’équivalent de 1/6e des moyens économisés sur 2% de la population scolaire, qui plus est celle composée par les élèves les plus en difficulté, cela reste quand même significatif. On remarque ainsi que les heures d’atelier seront sacrifiées alors que c’est le meilleur moyen d’accrocher les publics de ces classes.»

Pour justifier l’indigence des moyens, le rectorat fait valoir l’évolution de la démographie scolaire qu’elle évalue à 773 élèves en moins en Limousin à la rentrée de septembre. «Considérer la démographie pour dégager des marges, c’est peut-être juste d’une manière arithmétique, pas dans la réalité, relève le syndicaliste. Même chose quand on regarde la moyenne académique d’élèves par classe. C’est sans doute valorisant pour les gestionnaires du rectorat mais quand on regarde les trois ou quatre typologies différentes d’écoles qui cohabient dans l’académie, ça n’a aucun sens. Nous, notre objectif est de faire réussir les élèves et là les conditions ne sont pas remplies.» En terme d’aménagement du territoire, on se demande également quelle logique anime ces cartes scolaires qui se succèdent. Marie-Mélanie Dumas y répond : «La volonté affichée de l’administration, c’est de fermer des écoles en milieu rural, de les regrouper dans des RPI avec demain des directeurs d’école transformés en chefs d’établissement.»

Avant les conseils départementaux de l’éducation (le 14 février en Haute-Vienne et le 11 mars en Creuse) à l’issue desquels on connaîtra le détails des fermetures et ouvertures de classes, le SNUIPP-FSU appelle d’ores et déjà à une nouvelle action mardi prochain.

J.D.

 

adidas Ultra Tech Shock Red BD7935 Release Date